Archives du blog

Lutte contre la désertification médicale : le Département de l’Aisne lance un plan santé #Aisne

Source : Département de l’Aisne

Afin de favoriser l’accès aux soins et lutter contre la désertification médicale, le Département de l’Aisne a adopté son plan Santé. Élaboré en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé, l’Ordre des médecins, les collectivités locales et l’État, il vise à activer tous les partenariats pour renforcer l’offre de soins dans l’Aisne.

Avec 91,6 médecins pour 100 000 habitants notre département affiche la 5e plus faible densité en France métropolitaine. L’accès aux soins se révèle particulièrement difficile dans les secteurs ruraux et les franges périurbaines de l’Aisne.

Aux côtés des territoires
En 2016, le Département s’engageait aux côtés des territoires avec son dispositif Aisne Partenariat Investissement, qui a permis de cofinancer de nombreuses Maisons de Santé Pluridisciplinaires. L’Aisne a le meilleur réseau de MSP des Hauts-de-France. Afin de renforcer cet engagement, le taux de financement sera revu à la hausse de 50 à 80 %.

En 2019, une convention a été signée avec l’Agence Régionale de Santé Grand-est pour autoriser les étudiants en médecine de la Faculté de Reims à effectuer leurs stages dans l’Aisne. Objectif : faire venir des jeunes stagiaires pour leur donner envie de s’y installer.

Un plan d’action concret
Des partenariats seront déployés pour inciter des médecins à s’installer dans le département. Afin d’accroître le nombre de stagiaires de 3e cycle dans l’Aisne, des moyens seront déployés : participation aux frais d’hébergement et de déplacement, promotion des offres de stages, accroissement du nombre de maîtres de stage, etc.
Le dispositif des « médecins adjoints » va être activé afin d’accroître le nombre de praticiens dans l’Aisne. Ces médecins non thésés pourront travailler 3 ans maximum sous couvert d’un médecin de rattachement.

Le Département va également répondre à l’appel à candidature du Ministère de la Santé qui va recruter 400 médecins salariés pour les territoires prioritaires. Ce dispositif sera complété par le recrutement de médecins « salariés »financés par le Département et les collectivités locales et mis à disposition des territoires pour 3 années maximum.

Plus d’informations…

Lire également :

Ma Santé 2022 : Agnès Buzyn dresse un 1er bilan positif @MinSoliSante #santé

Source : Ministère des solidarités et de la santé

Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, a dressé un premier bilan de la stratégie « Ma Santé 2022 ». Des premiers résultats sont à observer sur l’accès aux soins dans les territoires. 

Ministère des Solidarités et de la Santé

Pour encourager certains professionnels à exercer à temps partiel en zone sous-dense, le seuil d’exonération du cumul emploi-retraite sera relevé de 40 000 à 80 000 € pour inciter les médecins à poursuivre leur activité dans les territoires les plus en difficulté. Le plafond d’exonération aura ainsi été multiplié par plus de 7 depuis 2017.

Conformément aux engagements du Président de la République le recrutement, d’ici la fin de l’année, de 400 médecins généralistes salariés a débuté pour bénéficier à certains territoires désertifiés. Ces postes sont soit à exercice partagé entre la ville et l’hôpital, soit salariés de centres de santé, d’associations ou de collectivités territoriales.

Par ailleurs, la multiplication des stages en cabinet de ville est destinée à susciter des vocations au profit des zones les plus fragiles. Actuellement, 10 800 médecins sont agréés maîtres de stage, soit 17% de plus qu’en 2017. Parce que ces stages sont propices à la découverte d’autres modes d’exercice, d’autres territoires, le recrutement de nouveaux maîtres de stage est soutenu par une augmentation de l’indemnité de 300€ mensuels pour les praticiens installés en zone sous-dense. De même, une indemnité d’hébergement de 200€ mensuels est attribuée aux internes pour améliorer leurs conditions matérielles de stage.
Enfin, « Ma santé 2022 » repose sur le principe de libérer du temps médical utile pour permettre aux médecins d’accueillir de nouveaux patients. Cet objectif sera notamment rempli par la création de la fonction d’assistant médical et l’arrivée des 300 premiers infirmiers en pratique avancée.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :

Grand débat : voici les 20 propositions de la Croix-Rouge Française @CroixRouge

Source : Croix Rouge

La Croix-Rouge Française constitue le premier opérateur associatif dans le champ sanitaire, social et médico-social et compte au plan national 563 établissements et services. Dans le cadre du Grand Débat National, voici ses 20 propositions articulées autour du « pouvoir de vivre, « pouvoir d’agir », et « pouvoir de donner ».

Croix rouge française

Le pouvoir de vivre
– Renforcer l’accès aux droits des plus vulnérables
– Assurer la production ambitieuse d’une offre de logements très sociaux, dignes, adaptés aux besoins, aux différentes compositions familiales et accessibles aux ménages les plus modestes.
– Développer les SAMU sociaux disposant d’une expertise d’accompagnement à l’accès aux droits.
– Proscrire la remise à la rue à l’issue de la trêve hivernale.
– Renforcer le rôle des départements dans l’accompagnement des jeunes majeurs vulnérables pour éviter les sorties « sèches » de l’aide sociale à l’enfance.
– Proposer automatiquement l’aide d’un interprète et un soutien psychologique pour garantir une véritable protection inconditionnelle de toute personne en détresse.
– Conditionner toute démarche d’évacuation à l’évaluation sociale et à des situations de mise à l’abri digne.

Développer l’accès aux soins
– Généraliser le tiers-payant et fusionner l’Aide Médicale d’Etat (AME) avec la PUMA pour lutter contre le non-recours aux droits de santé.
– Augmenter le maillage des dispositifs publics d’accès aux soins des plus démunis et homogénéiser leurs pratiques.

Construire une société numérique inclusive
– Mettre en place un dialogue renforcé entre les usagers des services publics, notamment ceux en situation de pauvreté et/ou d’exclusion numérique, et les administrations afin d’identifier les mesures excluantes et simplifier le langage administratif.
– Redéployer une partie des économies de la dématérialisation dans un fonds dédié au financement de l’accompagnement des usagers au numérique dans des espaces variés permettant l’accueil de l’ensemble des publics.
– Cadrer juridiquement l’aide numérique pour faciliter le développement de la formation des aidants et des médiateurs de l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de grande exclusion ou de handicap.

Toutes les propositions de la Croix Rouge ici…

Lire également :

Reste-à-charge zéro : Harmonie Mutuelle sera la 1ère à l’appliquer dès juillet 2019 @hmutuelle #RACO

Source : Harmonie Mutuelle 

Bien que le gouvernement souhaite le déploiement de la réforme du reste-à-charge zéro pour 2021, Harmonie Mutuelle va appliquer la réforme dès le 1er juillet 2019 !
Elle sera la 1ère mutuelle à la mettre en place.

Franchir une nouvelle étape pour l’accès aux soins
Depuis son annonce par le gouvernement, Harmonie Mutuelle a revendiqué sa place de partenaire de la réforme du reste-à-charge zéro, dans l’intérêt de ses adhérents, pour lutter contre le renoncement aux soins pour des raisons financières qui touche encore trop de Français.

La question de l’accès aux soins est en effet au cœur de l’ADN d’Harmonie Mutuelle. Elle agit résolument en ce sens notamment en prenant à nouveau ses responsabilités sur le sujet des reste-à-charge.

Alors que le déploiement de la réforme est prévu en 2021, Harmonie Mutuelle a décidé d’aller plus vite et de mettre en œuvre intégralement les paniers de soins sans reste-à-charge dans ses réseaux conventionnés (en optique, audio et dentaire) dès juillet 2019 avec près de 2 ans d’avance sur le calendrier du gouvernement.
Concrètement, cela signifie que les adhérents individuels d’Harmonie Mutuelle qui iront dans les enseignes des réseaux conventionnés pourront choisir parmi une gamme d’équipements dont le reste-à-charge sera nul ou maîtrisé. La compensation se fera alors par le versement automatique d’une prestation complémentaire, sans action spécifique de l’adhérent. Les adhérents collectifs pourront solliciter le Fonds d’Action Sociale Harmonie Mutuelle en cas de reste-à-charge pénalisant.

Consulter la suite…

Retrouvez également :

Harmonie Mutuelle recrute ! + de 70 offres d’emploi à pourvoir ! @hmutuelle

Source : Harmonie Mutuelle

Harmonie Mutuelle, membre fondateur du groupe mutualiste de protection sociale VYV, couvre 4,5 millions d’adhérents et 58 000 entreprises.
Dans le cadre de son développement et de sa grande mutation, l’entreprise propose plus de 70 offres d’emploi à pourvoir sur tout le territoire national !
A vos candidatures !

508px-Harmonie_mutuelle_2012_(logo)

Voici un aperçu des différentes offres d’emploi :
– Conseiller Commercial Agence : Metz, Blois, Tours
– Conseiller commercial à Distance : Orléans
– Contrôleur de gestion : Angers
– Architecte : Paris, Saint-pierre-des-Corps
– Conseiller commercial Polyvalent : Lucé
– Responsable Action Sociale Région : Le Havre, Rennes
– Assistant Vie Mutualiste : Annecy
– Comptable : Angers
– Chef de Projet Support Applications Métiers : Angers, Brest, Rennes, Tours
– Chargé d’affaires collectif : Le Havre
– Responsable opérationnel Système d’Informations : Saint Pierre des Corps
– Chargé Marketing opérationnel et digital : Rennes
– Animateur plate forme d’appels Kalivia : Paris
– Agent Administratif : Nantes

>>> Cliquez ici pour consulter les autres offres  <<<

Lire également :