Archives du blog

L’UNAFO dévoile sa première enquête sur le logement accompagné en Île-de-France

Source : UNAFO

L’UNAFO publie sa première enquête sur les profils des personnes entrant et sortant dans un dispositif de logement accompagné (en 2019) en Ile-de-France. Cette enquête montre le rôle primordial que joue le logement accompagné pour l’accès au logement des jeunes et des personnes les plus précaires, particulièrement dans une région densément peuplée dans laquelle le logement privé est onéreux et le logement social saturé.

Lire le communiqué de presse

Consulter l’enquête

Nexity et Action Logement mettent en commun leur engagement en faveur du logement pour tous

Source : NEXITY

Nexity et Action Logement services s’associent pour faciliter l’accès au logement ; à la fois pour les primo-accédants salariés du secteur privé, en les accompagnant dans le financement de leur résidence principale, et également pour les seniors, en facilitant l’adaptation de leur logement au vieillissement.

Lire le communiqué de presse

L’’intelligence artificielle au service de la lutte contre la fraude immobilière @Meelo

Source : MEELO

Avec la rentrée, les étudiants et jeunes diplômés cherchent à se loger, et le marché de l’immobilier est déjà en tension dans les grandes villes, notamment dans la capitale.

Les bailleurs ne prennent plus de risques. Il faut à chaque fois leur présenter le meilleur dossier. Certains propriétaires demandent 4 fois le montant du loyer mensuel en revenu ou encore 2 mois de dépôt de garantie. Un étudiant avec une bonne caution parentale a souvent plus de chance de décrocher le studio de ses rêves qu’un jeune salarié débutant sa carrière.

Les dossiers les moins solvables, intermittents du spectacle ou indépendants, sont plus rapidement écartés et avec la crise sanitaire, le phénomène n’a fait que s’amplifier. Alors il devient tentant de frauder pour pouvoir se loger.

Lire le communiqué de presse

Paris aspire à plus de mixité sociale dans les quartiers @paris

       Source : drihl

 

La conférence parisienne du logement a axé sa nouvelle séance plénière tenue le 12 juillet sur la mixité sociale. Co-présidée par Isabelle Rougier, directrice régionale, et interdépartementale de l’habitat et du logement, représentant le préfet de Paris Michel Cadot, et Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris chargé du logement, de l’habitat durable et de l’hébergement d’urgence, elle a adopté dans cet objectif, des orientations stratégiques en faveur de la mixité sociale des quartiers à travers la définition d’une politique d’attribution des logements sociaux partagée et transparente.

La conférence du logement de Paris, installée en juin 2018, répond au vœu du législateur de constituer une instance commune de réflexion et de dialogue de l’ensemble des acteurs autour de la question de la politique des attributions de logements sociaux. Une idée sous-tend la création de cette instance : la transparence des politiques d’attribution de logements sociaux.

L’attractivité de Paris, combinée à la rareté du foncier, aux prix très élevés du marché immobilier et des loyers du parc privé intensifient la pression sur le parc social parisien. Face au déséquilibre entre l’offre et la demande de logement social accentué par une faible mobilité dans le parc social, la définition d’une politique d’attribution des logements sociaux partagée et transparente représente un défi majeur.

Allier collectivement le droit au logement et la mixité sociale

Le document d’orientations stratégiques adopté le 12 juillet est l’aboutissement d’un long travail collaboratif, conduit entre l’État départemental, les élus parisiens, les bailleurs sociaux, les réservataires et le monde associatif.

Un ambitieux travail collectif a été réalisé afin de trouver un équilibre entre des objectifs qui pouvaient paraître parfois contradictoires : l’accès au logement des ménages les plus fragiles et l’accompagnement social de ces ménages, la mixité sociale, la mobilité dans le parc social, l’égal accès des ménages à l’ensemble du parc, le maintien des classes moyennes dans le parc social ou encore la rénovation urbaine.

La mixité sociale est le fil conducteur de ces orientations stratégiques qui doivent s’appliquer sur un territoire aussi spécifique que celui de Paris.

…en savoir plus…

Question 9: Revenus modestes, comment devenir propriétaire ?

question 9L’accession sociale sécurisée proposée par les organismes Hlm constitue une réponse pour ces ménages.

• La sécurité apportée par les organismes Hlm
L’accession sociale à la propriété s’adresse à des ménages disposant de ressources modestes. Pour les accompagner dans leur projet, les organismes Hlm ont développé un haut niveau de services : conseil et aide dans toutes les démarches préalables à la décision, mais aussi garantie de rachat pendant quinze ans à un prix fixé d’avance, en cas de difficulté, et solution de relogement. Certains organismes Hlm assurent aussi la mission de syndic pour les immeubles qu’ils ont vendus afin de garantir la pérennité du bâti.
Les prix de vente des logements sont plafonnés. Dans le cadre du Prêt social location-accession (PSLA), l’acquisition est progressive, avec une première phase dite « locative » pendant laquelle le ménage constitue une épargne, ensuite mobilisée comme apport pendant la phase d’acquisition. Ces opérations bénéficient d’une TVA à taux réduit et doivent être agréées par l’État.

• Favoriser l’accession sociale à la propriété sur son territoire

Lire la suite