Archives du blog

+ de 40 000 logements indignes à @marseille #estimation @Abbe_Pierre

   Source : Fondation Abbé Pierre

Révélateur de la situation tendue de l’agglomération en matière d’habitat indigne, la Fondation Abbé Pierre déplore
l’effondrement de deux immeubles à Marseille.

Dénoncée depuis de longues années par la Fondation Abbé Pierre, puis dès mai 2015 par le rapport dit Nicol, établi à la demande du ministère du logement, qui estimait à plus de 40 000 le nombre de logements indignes à Marseille, la faiblesse de la réponse publique est très préoccupante.

Ni le nombre d’arrêtés de péril ou d’insalubrité, ni les dispositifs incitatifs ne sont aujourd’hui à la hauteur de ce défi, dans les immeubles du centre-ville comme dans les grandes copropriétés dégradées à quelques kilomètres de là.

Seule une production massive de logements réellement abordables, dans une métropole connue pour le nombre de villes ne respectant pas la loi SRU, et une action résolue de lutte contre l’habitat indigne, où la mairie, la métropole et l’Etat prennent chacun leurs responsabilités, permettra d’éviter que continue à se jouer chaque jour autant de drames humains.

…en savoir plus…

« Toits d’abord » : la Fondation Abbé Pierre et EDF renouvellent leur partenariat @Abbe_Pierre @EDFofficiel

Source : Fondation Abbé Pierre

La Fondation Abbé Pierre renouvelle son partenariat avec EDF afin de lutter contre la précarité énergétique. 

                fondation abbé pierrelogo               EDF

La Fondation Abbé Pierre est engagée dans la lutte contre le mal-logement et, depuis 2005, s’emploie à développer la production de logements abordables et économes en énergie sur l’ensemble du territoire. Depuis 2008, le Groupe EDF s’est associé à cette initiative par un soutien financier au programme « 2000 Toits pour 2000 Familles » puis, en 2012, au programme « Toits d’Abord ».

EDF et la Fondation Abbé Pierre renouvellent cette année leur partenariat jusqu’en 2020 pour donner de nouveaux moyens d’agir au programme « Toits d’Abord ». Soutenu par les pouvoirs publics, ce programme vise à rénover de nouveaux logements destinés aux ménages les plus modestes, avec le concours des associations et des bailleurs sociaux

Lire la suite de l’article

Loi ELAN : l’inquiétude de la Fondation Abbé Pierre @Abbe_Pierre

Source : Fondation Abbé Pierre

fondation abbé pierrelogo

En vue du projet de la Loi ELAN, Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique, la Fondation Abbé Pierre nous fait part de ses inquiétudes à l’égard de ce projet, qui ne répondrait pas aux difficultés rencontrées par les personnes mal-logées.

Pour la Fondation Abbé Pierre, ce texte comporte quelques avancées (cotation des demandes de logements sociaux, lutte contre les marchands de sommeil…) mais surtout trois reculs majeurs :

– Un retour en arrière sur l’encadrement des loyers prévu par la loi ALUR pour les zones tendues. L’encadrement des loyers, prévu pour s’appliquer à 28 agglomérations, ne serait plus que facultatif et expérimental. Face à la hausse des loyers depuis quinze ans et à la paupérisation des locataires du parc privé, l’encadrement des loyers permet d’éviter les loyers les plus abusifs et rétablit un minimum d’équilibre entre locataires et propriétaires.

– La création d’un « bail mobilité » meublé de courte durée de un à dix mois pour les personnes en formation ou en contrats courts.  Au prétexte de ramener certains logements sur le marché locatif, ce bail risque de se transformer en bail précaire pour les précaires, redoublant dans le logement la précarité subie sur le marché du travail.

– La vente de 40 000 logements sociaux par an. Alors que près de 2 millions de ménages sont en attente de logement social, le Gouvernement souhaite imposer  aux bailleurs sociaux un quintuplement de leurs ventes, y compris à des sociétés privées.

Retrouvez la suite de l’article en cliquant ici

A lire aussi :

Logement d’abord : où en sommes-nous en Bretagne ? @Abbe_Pierre @regionbretagne

Source : Fondation Abbé Pierre

Le mal-logement demeure une vraie problématique en France. Mais alors, qu’en est-il en Bretagne ? Quelles sont les politiques de logement ? Quelles sont les actions à mettre en place ?fondation abbé pierrelogo

8 000 personnes seraient sans domicile en Bretagne. L’hébergement d’urgence est en grande difficulté amenant la réponse hôtelière, inadaptée aux besoins des ménages à la rue, à augmenter de 94 % en un an. Le logement social est également sous la pression de demandes d’attributions qui ont progressé de 12 % en trois ans, alors que durant la même période, la production a baissé de 16 %.
Dans ce contexte peu favorable du mal-logement breton, (qui sera plus largement évoqué), les premières annonces du gouvernement Macron furent relativement bien accueillies par la Fondation Abbé Pierre.

Il s’agissait de faire du « Logement d’abord » une priorité, c’est-à-dire de revoir un système de réponse à l’urgence qui consistait, année après année, à augmenter très sensiblement le nombre de places en hébergement d’urgence.
Fort de ce constat et de cette volonté de faire du logement une priorité, pourquoi alors restreindre fortement le financement de l’habitat (aide à la pierre) et viser de très fortes coupes sombres dans les aides au logement (3,2 milliards d’euros), fragilisant les capacités des bailleurs à produire du logement abordable et à accompagner les locataires ?

Lire la suite

A lire également :

ICF Habitat soutient la Fondation Abbé Pierre @icfhabitat #SNCF @Abbe_Pierre

Source : ICF Habitat

 

Mise en place d’un Gedéthon et d’un challenge d’entreprise: ICF Habitat innove avec diverses actions menées pour soutenir la Fondation Abbé Pierre. Au total, le bailleur a réuni la somme de 11 630 euros.
Le chèque symbolique a été remis le 26 mars à la Fondation Abbé Pierre en présence de Laurent Desmard, président de la Fondation Abbé Pierre et de Christophe Simons et de Jean-Luc Vidon pour représenter le Groupe ICF Habitat, respectivement directeur de la gestion locative d’ICF Habitat et directeur général d’ICF Habitat La Sablière.
LE « GEDETHON » : QUAND LE DIGITAL SE MET AU SERVICE DU MECENAT

 

 

…Lire la suite…