Archives de Catégorie: RSE

Toulouse : OPPIDEA, Une tour en bois pour tour de force @fedepl

Source : Servir le public

Une tour en bois pour tour de force

Ainsi nommé pour avoir hébergé une fabrique de munitions, le quartier de la Cartoucherie à Toulouse est aujourd’hui le site d’une explosion d’idées. Avec pour totem une tour en bois emblématique dont la Société d’économie mixte Oppidea livre les secrets, sans artifice.

L’objectif visait 20 % de bois ; la « Wood’Art La Canopée » en comptera in fine 76 % ! L’exploit fait de ce projet de 10 étages, monté à proximité des halles historiques de l’ancienne usine GIAT, le bâtiment signal du nouvel écoquartier qui, depuis 10 ans, transmute l’ancienne friche de la Cartoucherie toulousaine. Mais plus encore, « il incarne une philosophie de travail qui, à la rapidité d’exécution, préfère la maturité de réflexion pour construire le meilleur », expose Raphaël Catonnet, directeur général délégué d’Oppidea, la Sem d’aménagement de la Métropole de Toulouse. Développée selon le schéma de conception-construction, l’écoconstruction — lauréate en 2016 du concours « immeuble à vivre bois » lancé par AdivBois — est en effet « le fruit d’un partenariat serré, noué entre la maîtrise d’œuvre et le groupe Icade Promotion*, pour activer la filière bois et agir en faveur d’une nouvelle habitabilité », insiste le dirigeant.

Une mission émulatrice En savoir plus

Paris : Des forêts urbaines bientôt sur quatre sites emblématiques @paris

Source : Paris

La Ville prévoit de végétaliser de façon très importante quatre sites emblématiques : le parvis de l’Hôtel de Ville, celui de la gare de Lyon, la place derrière l’Opéra et une voie des Berges de Seine. L’aménagement pourra débuter dès 2020. 

La nature reprend ses droits sur la cité. Pour améliorer le cadre de vie des Parisiens et répondre au défi climatique, près de 40 ha d’espaces verts ont déjà été créés. Cette dynamique se poursuit avec la création de forêts urbaines sur 4 sites emblématiques, dont l’aménagement pourra débuter dès 2020. Il s’agit des parties latérales du parvis de l’Hôtel de Ville, les abords de l’Opéra Garnier, le parvis de la gare de Lyon et une voie des berges de Seine rive droite.

Ainsi, à l’Hôtel de Ville, des arbres seront plantés de part et d’autre du parvis. La perspective et le maintien d’un espace sur le parvis pour les cérémonies ou des événements seront respectés.

En savoir plus

Nouveau souffle pour l’éolien @BanquedesTerr

Nouveau souffle pour l’éolien

Source : Banque des Territoires

Anne Lenormand avec AFP / Localtis

Energie

Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a annoncé ce 14 juin que le groupement EDF renouvelables, Innogy et Enbridge avait été retenu pour la construction et l’exploitation du parc éolien en mer au large de Dunkerque, ainsi qu’une hausse de l’objectif de l’éolien en mer. Le 12 juin, il avait aussi dévoilé les lauréats de la troisième vague de l’appel d’offres sur l’éolien terrestre lancé en mai 2017. Les 21 projets sélectionnés permettront l’installation de 150 éoliennes qui alimenteront l’équivalent de 268.000 foyers en électricité.

En savoir plus

Rénovation énergétique : le crédit d’impôt va être transformé en prime @SeLoger

Source : Se Loger

Le CITE bientôt remplacé par une prime perçue dès le début des travaux

Entre la TVA à taux réduit, le CITE, l’éco-PTZ, les aides spécifiques de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)… il est devenu pratiquement impossible pour un particulier de s’y retrouver parmi l’offre pléthorique d’aides à la rénovation énergétique. Pour remédier à ce problème, le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé son intention de « remettre totalement à plat les aides existantes à la rénovation énergétique », regrettant qu’elles soient « d’une effroyable complexité » et « profitent (…) aux ménages les plus riches ». L’aide à la rénovation énergétique sera ainsi transformée l’an prochain en prime au lieu d’un crédit d’impôt (CITE), a précisé le ministre de la Transition écologique, François de Rugy. « Ça va aboutir (…) à l’occasion de la loi de finances pour l’année prochaine, sur des aides plus simples, plus massives », a déclaré le ministre à nos confrères de BFM TV. « Quand les Français font des travaux, ils font les travaux, ils avancent l’argent puis un an ou un an et demi après, ils demandent le remboursement d’une partie sans savoir combien (…) ce sera ». « Là, nous aurons des primes : c’est-à-dire que dès que les gens déclencheront les travaux, ils pourront avoir cette prime », a poursuivi le ministre.

Prime pour la rénovation énergétique : un barème « clair »

En savoir plus

Voltalia franchit le cap du gigawatt installé ou en construction @Voltalia

Source : Voltalia

Voltalia, acteur international des énergies renouvelables, annonce le démarrage des travaux de construction de 85 MW répartis sur quatre centrales en France et une centrale au Kenya. Avec ces nouveaux chantiers, Voltalia franchit le cap du gigawatt installé ou en construction.

« Ces nouveaux chantiers nous permettent de franchir le cap du gigawatt installé ou en construction. Ils sont aussi une bonne illustration de notre stratégie : tout en croissant sur un de nos marchés historiques, nous poursuivons en même temps notre percée sur le continent africain qui représente déjà 8% de notre portefeuille de centrales. A ce jour, Voltalia construit un total de 527 MW dont 472 MW détenus par le Groupe et 55 MW pour le compte de clients. Nos équipes de construction démontrent leur capacité à gérer simultanément de nombreux projets : cette expertise sera précieuse pour atteindre notre nouvel objectif d’au moins 2,6 GW installés ou en construction à horizon 2023, soit 1,6 GW de nouvelles constructions sur la période 2021-23 » se réjouit Sébastien Clerc, Directeur Général de Voltalia.

Les travaux de construction lancés ce jour concernent quatre centrales en France, dont deux centrales solaires et deux centrales éoliennes. Cela représente une croissance de 30% du portefeuille de centrales1 de Voltalia en France métropolitaine qui atteint 154 MW.

Les deux projets solaires, d’une puissance totale de 9 MW, ont été remportés lors de deux éditions de l’appel d’offres CRE 4 de 2018. Ils bénéficieront de contrats de vente d’électricité avec complément de rémunération2 d’une durée de 20 ans. Ces sites sont situés dans la Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur ; proches l’un de l’autre et d’autres centrales solaires de Voltalia, ils bénéficieront d’effets d’échelle pendant la construction et l’exploitation.

En savoir plus