Archives de Catégorie: RSE

Découvrez 6 innovations pour lutter contre la pollution de l’air @nexity

Source : Nexity lab

La pollution de l’air engendre tous les ans des milliers de décès en France… De nombreux acteurs, entrepreneurs, mettent donc en place des solutions innovantes afin de lutter contre ce phénomène. Découvrez-les ci-dessous…

Nexity

Clarity & Citeos : mes micro-capteurs de surveillance fixés aux lampadaires publics
Lauréat du programme Qualité de l’Air de la Mairie de Paris, le groupement de startups Clarity et Citeos ont imaginé un système de surveillance de l’air basé sur des capteurs lowcost, installés sur les mâts d’éclairage public, couplé à un portail cloud.

Plume Labs :  une application de suivi en temps-réel de la qualité de l’air pour se protéger de la pollution
Flow, le capteur personnel de qualité de l’air développé par la startup française Plume Labs, permet à ses utilisateurs d’obtenir des informations personnalisées afin d’éviter la pollution atmosphérique. Grâce à une série de capteurs, Flow analyse en temps réel les polluants les plus dangereux et retranscrit ces informations sur l’application Plume.

Air Serenity : Le purificateur d’air intérieur à la technologie révolutionnaire
“Nous passons plus de 80% de notre temps à l’intérieur, dans des espaces clos où l’air intérieur se révèle jusqu’à huit fois plus pollué qu’à l’extérieur” alerte le quotidien Les Échos en février dernier. Consciente de ce problème, la startup Air Serenity dévoile dès 2012 une technologie capable de retenir les molécules néfastes pour l’Homme.

Air-Ink : la première encre créée à partir de particules de pollution
Réinventer l’existant : c’est le fer de lance de la startup Air-Ink. Grâce à une technologie baptisée Kaalink, Air-Ink réussit à récupérer l’air pollué par les pots d’échappement pour la transformer en encre.

Voir les autres innovations

Lire aussi :

A vos agendas : 43e Congrès de la FEHAP en novembre @FEHAP_actu

Source : FEHAP

Le 43e Congrès de la FEHAP aura lieu cette année du 28 au 29 novembre 2018, au Couvent des Jacobins à Rennes. Pour cette nouvelle édition, les deux journées seront placées sous le thème « Agir local, penser global : le privé non lucratif engagé dans la responsabilité sociétale et environnementale ».

43e congres FEHAP

Pour ce nouveau Congrès, la FEHAP a souhaité mettre en valeur le thème de la RSE. C’est un sujet d’actualité sur lequel la Fédération est déjà engagée depuis plusieurs années et qui touche tous les établissements et services. Elle peut se définir autour de 5 axes dans notre secteur :
– la recherche constante de l’amélioration de l’action et du service rendu aux usagers
– la recherche de l’amélioration de la qualité de vie au travail
– la responsabilité financière et budgétaire
– l’inscription dans les territoires
– la responsabilité environnementale

>>>> INSCRIPTION ICI

Cliquez ici pour en savoir plus…

Lire également :

Vers des bâtiments responsables à l’horizon 2020 : découvrez les 11 lauréats ! @ademe

Source : ADEME

L’ADEME a lancé cette année la 4eme édition de son appel à projets  » Vers des bâtiments responsables à l’horizon 2020 », afin d’agir en faveur de la réduction de la consommation énergétique des bâtiments.

Ademe

Ces 11 projets ont été sélectionnés car ils sont économiquement viables, écologiquement soutenables et conduisent :
– à l’évolution des chantiers vers une démarche globale exemplaire (du point de vue environnemental, énergétique, économique, qualitatif, etc.)
– au développement de produits et équipements performants pour la rénovation et la construction adaptés à la transition énergétique et écologique (TEE)
– à la prise en compte des interfaces du bâtiment avec son environnement (énergie, déchets, réseaux, environnement, climat, habitants)
– à la réflexion sur le rôle décisionnaire des usagers du bâtiment pour contribuer efficacement à la TEE.

Le bâtiment, secteur clé pour la transition énergétique et écologique

Le secteur du bâtiment représente près de 45% de la consommation énergétique nationale et plus de 25 % des émissions de gaz à effet de serre et génère plus de 42 millions de tonnes de déchets par an.

>>> Consulter la liste des 11 lauréats

Retrouvez sur un même sujet :

Ile-St-Denis Ecoquartier UNIVERSEINE : livraison du 1er programme de logements @vinciimmobilier

Source : Vinci Immobilier

Vinci Immobilier a récemment livré l’immeuble Synopsis, 1er programme de logements au sein de l’îlot 2 de l’écoquartier UNIVERSEINE. 

Vinci Immobilier

SYNOPSIS s’inscrit dans le vaste projet urbain UNIVERSEINE. Cet écoquartier a été retenu comme un des sites recevant le village olympique des JO 2024. Les prochaines constructions de logements qui verront le jour à la suite de celles de l’ilot 2 seront les infrastructures qui accueilleront les athlètes.

Conçue par l’agence Reichen & Robert & Associés, cette résidence contemporaine est composée de 45 logements, du studio au T5.
Dans le respect des enjeux de développement durable, les logements ont été pensés « responsables » : programme certifié RT 2012 +10%, certification NF logement, démarche HQE et énergies renouvelables : panneaux solaires et récupération des eaux de pluie. Les gestes verts (tri sélectif, bornes d’apport volontaire …) feront également partie du quotidien des résidents.

Consulter la suite de l’article…

Lire aussi :

Economie collaborative : des usages en développant dans le quotidien des Français @elabe_fr

Source : ELABE

Economie collaborative : des usages qui se développent dans le quotidien des Français

Les échanges de matériel ou vêtements d’occasion entre particuliers constituent la pratique la plus fréquente de l’économie collaborative. Plus d’un Français sur quatre a eu recours au covoiturage et à la location de logement d’un particulier. De manière générale, les jeunes sont plus largement adeptes de l’économie collaborative.

61% des Français déclarent avoir déjà eu recours au moins une fois à la vente/achat/prêt/échange de matériel ou vêtements d’occasion entre particuliers (dont 48% plusieurs fois).

Si l’usage des autres domaines de l’économie collaborative apparait nettement moins développé, il est loin d’être négligeable :

• Le covoiturage (30%)

• La location de logement entre particuliers, échange de logement (26%)

• Le transport en VTC (20%)

• Les AMAP (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne), groupement de consommateurs (19%)

• Les services d’aide entre particuliers, voisins, comme les courses, bricolage, gardiennage, etc (17%)

• Le financement participatif ou crowdfunding (13%)

• Les cours en ligne, soutien scolaire entre particuliers (13%)

• La location de voiture entre particuliers (9%)

• Les espaces de co-working (6%).

Le recours à l’économie collaborative est fortement lié à l’âge : les jeunes (18-24 ans et 25-34 ans) y ont nettement plus recours. C’est notamment le cas pour :…en savoir plus…