Archives de Catégorie: logement

Le rapport d’activité responsable 2019 de Maisons & Cités est en ligne : Chiffres clés, relations avec les parties prenantes, performance @maisonsetcites

Source : Maisons & Cités

Découvrez le rapport d’activité responsable 2019 de Maisons & Cités :

Cette crise sanitaire exceptionnelle, avec son lot de victimes, de fermetures d’entreprises, avec ses conséquences économiques et sociales, nous rappelle combien nous devons continuer d’être solidaires les uns des autres. Maisons & Cités, l’ensemble de ses salariés et moi-même adressons un message de soutien et d’amitié à tous nos clients. Nous sommes solidaires également de nos entreprises partenaires, qui subissent les conséquences de cette crise, et les assurons que nous souhaitons participer au rebond de leurs activités.

Dès le début de la crise, Maisons & Cités a pris des mesures pour que le lien ne soit pas rompu avec ses clients. Seuls les chantiers de construction et de rénovation ont été interrompus pour un temps, nos entreprises partenaires faisant face, elles aussi, à la crise sanitaire et à des règles de confinement strictes. Mais tous les collaborateurs du Groupe, quels que soient leurs métiers, sont restés au service de la population du Bassin minier comme auparavant. Dans les pages qui suivent, vous prendrez connaissance de l’activité de Maisons & Cités en 2019. Une activité solidaire et responsable pour créer les conditions d’un mieux vivre dans des cités minières rénovées.

Comment Maisons & Cités s’est-elle adaptée à la crise sanitaire ?

Il faut tout d’abord avoir l’humilité d’admettre qu’une crise de cette ampleur et sous cette forme ne pouvait être totalement anticipée. Le monde entier a été pris de court. Les entreprises ont dû faire preuve d’une agilité et d’une capacité d’adaptation sans précédent et je remercie bien sincèrement nos collaborateurs pour cela. Tout le monde a bien saisi le caractère exceptionnel de cette crise..

Consulter le rapport d’activité responsable de Maisons & Cités

Hébergement d’urgence : le Gouvernement reste mobilisé pour éviter les remises à la rue après le 10 juillet et accélérer l’accès au logement pérenne @Min_Territoires

Source : Ministère de la cohésion des territoires

Ministère

Dès le premier jour de la crise sanitaire, la mise à l’abri des plus démunis a été une priorité absolue de l’Etat. Des mesures inédites ont été déployées avec notamment l’ouverture de 21.000 places exceptionnelles supplémentaires de mise à l’abri s’ajoutant aux 14.000 du parc hivernal et la prolongation de la trêve hivernale des expulsions locatives. Une nouvelle étape s’ouvre le 10 juillet avec la fin de l’état d’urgence sanitaire. Elle ne doit pas signifier un relâchement de la vigilance et le Gouvernement réaffirme l’objectif de prévenir toute remise à la rue sans solution.

L’objectif réaffirmé du Gouvernement est qu’aucune personne ne se retrouve à la rue, d’autant plus dans le contexte sanitaire actuel.

Le Gouvernement a présenté au Parlement un projet de loi fixant la fin de l’état d’urgence sanitaire au 10 juillet hormis pour la Guyane et Mayotte. Alors que le virus est toujours présent sur le territoire, le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, réaffirme le principe de non-remise à la rue « sèche ». La politique reposera sur trois axes :
–    la prévention des expulsions locatives ;
–    le maintien des mises à l’abri exceptionnelles ;
–    la préparation d’une éventuelle nouvelle vague de l’épidémie.

..Lire la suite

La RIVP signe un partenariat auprès de l’accélérateur Logement Innovant d’Impulse Labs @_RIVP_ @impulse_labs

Source  : RIVP

La RIVP s’est toujours distinguée depuis sa création par sa capacité à innover mais aussi à soutenir l’innovation. C’est dans cet esprit que la RIVP s’engage au sein de l’écosystème d’open-innovation Logement Innovant d’Impulse Labs, qui regroupe les principaux acteurs français engagés pour accélérer l’innovation dans l’habitat. Avec ce partenariat, la RIVP souhaite poursuivre son travail pour accompagner les start-ups françaises et internationales innovantes, qui pourront notamment développer leurs projets au sein des 61 000 logements du parc de la RIVP.

Un partenariat stratégique pour accompagner l’innovation

Le logement social est un marché porteur mais dont la spécificité – des normes très réglementées, volume de logements, financement, gouvernance – peut constituer des barrières à l’entrée pour les start-ups. Pourtant, ce sont ces jeunes entreprises qui imaginent des solutions innovantes capables de répondre à certaines problématiques du logement. Leur agilité est un atout pour mettre en œuvre ces réponses, à condition d’être en contact direct avec les principaux acteurs du logement social. Aux côtés de tous les acteurs du logement réunis au sein de de l’accélérateur Logement Innovant d’Impulse Labs (bailleurs sociaux, professionnels de la construction et de l’immobilier et start-up innovantes), la RIVP entend poursuivre son action en partageant son expertise de premier plan du secteur du logement social…

En savoir plus

Logement social : nouveaux seuils de ressources pour les demandeurs du premier quartile @BanqueDesTerr

Source :  Banque des Territoires

Un arrêté publié au JO fixe les seuils de ressources des demandeurs de logement social du premier quartile applicables pour les intercommunalités concernées par un mécanisme issu de la loi Egalité et citoyenneté : les EPCI doivent consacrer au moins 25% des attributions annuelles de logements situés en dehors des QPV aux demandeurs relevant du premier quartile de revenus. Un dispositif qui peine à se traduire concrètement.

Un arrêté de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales fixe les seuils de ressources des demandeurs de logement social du premier quartile. Sur plus de vingt pages, le tableau en annexe de cet arrêté fixe le seuil applicable pour une grande partie des intercommunalités de métropole et d’outre-mer. Il s’agit en l’occurrence de la seconde année de mise en œuvre d’une disposition issue de l’article 70 de la loi Egalite et citoyenneté du 27 janvier 2017 (voir notre article ci-dessous du 28 avril 2017).

25% des attributions de logements sociaux aux 25% de ménages du premier quartile

Celle-ci impose à chaque EPCI concerné par la réforme des attributions de logements HLM (les EPCI étant désormais chefs de file en la matière) de consacrer au moins 25% des attributions annuelles effectives de logements situés en dehors des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) aux demandeurs relevant du premier quartile de revenus (ainsi qu’à des ménages relogés dans le cadre d’une opération de renouvellement urbain). L’objectif est à la fois de faciliter l’accès au logement social des ménages à très faibles revenus et d’éviter la concentration de ces derniers dans les seuls QPV…Lire la suite

CDC Habitat, Grand Paris Habitat et Île-de-France Énergies s’associent pour accélérer la rénovation des passoires thermiques franciliennes @CDC_Habitat @iledefrance

Source : CDC Habitat

Le Groupe CDC Habitat, Grand Paris Habitat, son GIE de développement, de maîtrise d’ouvrage, de renouvellement urbain, et Île-de-France Énergies rapprochent leurs stratégies d’intervention pour accélérer la rénovation énergétique des logements et prennent part aux engagements gouvernementaux en faveur de la transition énergétique dans l’habitat social et les copropriétés.
Une coopération au service des Franciliens et en soutien du plan de relance économique post Covid-19.

Le parc social francilien compte près de 55 000 passoires thermiques (étiquette énergétique F ou G), les copropriétés plusieurs centaines de milliers et le coût de leur rénovation énergétique oscille entre 15 000 € et 44 000 € par logement. Les locataires et copropriétaires y subissent des factures énergétiques majorées pesant sur leurs ressources.

CDC Habitat, Grand Paris Habitat et Île-de-France Énergies se fixent plusieurs axes de coopération :

  • Dans les projets de rénovation énergétique concernant les copropriétés mixtes, Île-de-France Énergies accompagnera Grand Paris Habitat pour familiariser les copropriétaires à la rénovation énergétique, réaliser les diverses études techniques, proposer des scénarii de travaux, apporter des informations, une ingénierie financière et des solutions de financements, etc.
  • Dans les projets de rénovation énergétique menées par Île-de-France Energies, Grand Paris Habitat étudiera les possibilités de rachat des lots de copropriétaires faisant face à des difficultés financières et qui ne sont pas en capacité de payer les travaux.
  • En parallèle de l’intervention de CDC Habitat sur des copropriétés dégradées, Île-de-France Energies proposera son appui aux copropriétés voisines, afin de faire bénéficier l’ensemble du territoire d’un programme de rénovation énergétique…

Consulter le communiqué de presse