Archives de Catégorie: logement

Les primo-accédants se maintiennent malgré tout @CafpiPret @galivel

Source : GALIVEL

Relations presse immobilier

Contact médias : Carol Galivel – 01 41 05 02 02

Toujours désireux d’accéder à la propriété la part des primo-accédants dans la clientèle Cafpi se maintient à 61%.

Toujours désireux d’accéder à la propriété la part des primo-accédants dans la clientèle Cafpi se maintient à 61%. Mais elle subit les contrecoups de la conjoncture est se voit contrainte d’emprunter moins sur plus longtemps pour accéder à son rêve.

Primo-accédants :

L’emprunt moyen des primo-accédants chute en novembre 2108. Il atteint 205 423 € sur 244 mois contre 211 858 € sur 243 mois en octobre.

Malgré cette baisse, emprunter leur demande un effort plus important que le mois dernier : 4,84 années de revenus contre 4,66 années le mois précédent.

Accédants :

Pour les autres accédants, la situation n’est guère différente. Leur emprunt moyen se retrouve également à la baisse, mais également les durées. Ils empruntent en moyenne 239 161 € sur 195 mois contre 261 784 € sur 198 mois en octobre.

Leur effort pour emprunter augmente également, mais dans une moindre mesure, pour atteindre 4,61 années de revenus, alors qu’il était de 4,52 années le mois précédent.

En savoir plus

Paris Habitat innove avec son Chatbot pour moderniser sa relation locataires @Paris_Habitat @monlogementAI

    Source : PARIS HABITAT

AVEC LE CHATBOT, PARIS HABITAT MODERNISE SA RELATION LOCATAIRES TOUT EN DEVELOPPANT L’INTRAPRENEURIAT
« C’est quoi le SLS ? », « Mon loyer va-t-il augmenter ? », « Est-ce que je suis éligible ? », « ça sert à quoi ? »… Paris Habitat, en partenariat avec la startup monLogement.ai, lance le premier Chatbot du logement social. D’abord expérimenté sur le SLS (Supplément de loyer de solidarité), cet agent conversationnel est un outil innovant qui apporte une nouvelle solution pour communiquer avec les locataires et améliorer la qualité de service.
Face aux attentes grandissantes et légitimes des locataires en matière d’information, Paris Habitat a initié une série d’évolutions technologiques afin de gagner en réactivité et de moderniser ses outils et ses pratiques en développant de plus en plus l’innovation digitale. C’est dans cet esprit que Paris Habitat s’est associé à la startup monLogement.ai pour développer un Chatbot au service des locataires, une première pour un bailleur social.
Apporter des réponses rapides et efficaces aux locataires
L’objectif de ce nouvel outil est de pouvoir fournir une réponse immédiate 24h/24 aux questions de premiers niveaux des locataires. Cette première version, expérimentale, est consacrée uniquement aux interrogations portant sur le SLS. Si l’expérimentation est concluante et répond à un réel besoin des locataires, les deux partenaires, Paris Habitat et monLogement.ai, développeront l’outil afin de pouvoir apporter des réponses à toutes les questions récurrentes des locataires. « Notre volonté est de créer un outil qui permette de répondre à certaines interrogations de façon automatique. Il ne s’agit surtout pas d’opposer le digital et l’humain mais bien de préserver ainsi le coeur de notre relation entre les collaborateurs et les locataires.» précise Stéphane Dauphin, directeur général de Paris Habitat.

> Télécharger le communiqué

Le Premier Ministre confie une mission sur l’habitat indigne à Guillaume Vuilletet, Député du Val d’Oise @g_vuilletet

Monsieur le Premier Ministre Édouard Philippe vient de confier la mission ministérielle relative à la lutte contre l’habitat indigne à Monsieur le Député Guillaume Vuilletet. Il aura la charge de dresser un constat des dispositifs existants et d’en élaborer une meilleure coordination.
La lutte contre l’habitat insalubre fait partie des priorités du quinquennat en matière de politique du logement. Monsieur le Ministre Julien Denormandie en a fait l’un des grands enjeux de ce début de mandat avec, notamment, l’annonce de mesures ambitieuses pour endiguer le phénomène. Si la loi ÉLAN a d’ores et déjà amené de nouveaux outils législatifs, beaucoup reste à faire.
Les tragiques événements qui ont eu lieu témoignent de l’urgence dans laquelle se trouve une partie du patrimoine. Dans les métropoles, les banlieues, les villes moyennes, les espaces ruraux ou encore les Outre-mer, nombre de nos concitoyens souffrent du mal logement. Certains profitent de cette misère pour en tirer des bénéfices, les dits marchands de sommeil.
Dans le cadre de cette mission, Monsieur le Député Guillaume Vuilletet réalisera plusieurs auditions et déplacements. Il ira à la rencontre des élus locaux, des professionnels et des habitants. Suite à la demande du Premier Ministre, il rendra dans un délai de six mois un rapport détaillé d’une série de propositions pour un logement plus sur, plus respectueux de son habitant, et plus en prise avec le monde de demain.

Conférence : l’inventaire des réinventer @CityLinked @csabbah @pavillonArsenal

CONFÉRENCE

L’INVENTAIRE DES REINVENTER

Présentation du livre

Par CITY Linked et Catherine Sabbah

Mercredi 12 décembre à 19h

Pavillon de l’Arsenal

21 bd. Morland – Paris 4

8 concours passés au crible, 99 projets étudiés, 70 personnes interviewées.

Tout (ou presque) ce que vous avez toujours voulu savoir sur les « Réinventer » sans jamais oser le demander est là.

Entrée gratuite sur réservation en ligne uniquement

Réservez votre place sur Eventbrite

Le logement abordable doit être au cœur de la concertation sur la transition écologique et sociale @PROCIVIS

  Source : PROCIVIS

Le projet de loi de finances 2019 approuvé en première lecture par l’Assemblée Nationale ne prévoyait aucune modification des mesures issues de la loi de Finances 2018 concernant l’accession sociale à la propriété qui avait réduit la quotité de Prêt à taux zéro en zones B2 et C et supprimer l’APL Accession.

Le sénat, à travers un amendement déposé et soutenu par le Sénateur Philippe Dallier, a rétabli le principe de l’APL Accession. Nous ne pouvons que nous en féliciter. Depuis sa suppression, nous avons à maintes reprises alerté le Gouvernement sur l’impact défavorable de cette mesure pour une incidence budgétaire absolument pas avérée. Par ailleurs la baisse importante de l’activité de construction, notamment de maisons individuelles en zones B2 et C, depuis le début de l’année est la conséquence directe de la suppression de l’APL. Les experts évaluent entre 20000 et 30000, le nombre de ménages modestes qui ne peuvent plus accéder à la propriété du fait de cette suppression. Par ailleurs, à un moment où le Gouvernement encourage et souhaite accélérer la vente , supprimer l’APL accession constitue indéniablement une incohérence.

Lire la suite