Archives de Catégorie: logement

Le logement social : rapport de la Cour des Comptes @courdescomptes

Le logement social face au défi de l’accès des publics modestes et défavorisés
Source : Cour des Comptes 


Le logement social occupe une place déterminante en France : avec 4,8 millions de logements, le parc social représente un logement sur six et près de la moitié du parc locatif. Les aides publiques qui lui sont consacrées s’élevaient à 17,5 Md€ en 2014. Dans un contexte marqué par les fortes attentes des citoyens et par une action de l’État soutenue dans la durée, la Cour et les chambres régionales des comptes Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France et Pays de la Loire ont procédé à une évaluation de la politique publique du logement social au regard de son objectif premier fixé par la loi : l’accueil des personnes modestes et défavorisées. Les constats des juridictions financières confirment le service rendu par le logement social à la collectivité, mais révèlent aussi des points de blocage qui réduisent l’efficacité et la cohérence de cette politique publique. Leur rapport est assorti de cahiers territoriaux retraçant les investigations particulières menées dans six territoires (communautés d’agglomération de Cergy-Pontoise et Valenciennes, métropoles de Grenoble, Nantes et Nice, département de la Haute-Vienne).

Une politique qui ne permet pas de loger dans des délais raisonnables tous les publics éligibles

L’inertie du parc social, frein de son adaptation à l’évolution des besoins

Une politique trop orientée vers la construction neuve et insuffisamment vers une gestion active du parc existant

Une cohérence à trouver au niveau territorial

En savoir plus 

E. Cosse remet le prix « Start-up construction 2020-2050 » @EnerJmeeting

Emmanuelle Cosse remettra le prix « Start-up construction 2020-2050 » et interviendra en clôture d’EnerJmeeting, journée de l’efficacité énergétique et environnementale du bâtiment


Source : ministère du logement 
Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, remettra le prix « Start-up construction 2020-2050 » et interviendra en clôture d’EnerJmeeting, journée de l’efficacité énergétique et environnementale du bâtiment : jeudi 23 février 2017, à 16h40 Palais Brongniart, place de la Bourse Paris 2ème 
Programme :

16h40 : Introduction par Philippe Nunes, directeur d’EnerJmeeting

16h45 : Remise de la mention spéciale du jury par Alain Maugard, président de Qualibat et ancien président du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB)

16h50 : Remise du prix Start-Up Construction 2020-2050 par Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable et allocution de clôture

17h05 : micro tendu

17h10 : Déambulation dans les stands innovation
Cette première édition d’EnerJmeeting, journée de l’efficacité énergétique et environnementale du bâtiment, est consacrée à la future réglementation construction 2020. Réunissant 1000 participants, cette journée donne aux acteurs du bâtiment l’opportunité de partager leurs visions et expériences sur ce thème autour de conférences exclusives et l’exposition d’innovations. Le trophée Start-up Construction 2020-2050 récompense une start-up innovante et pertinente dans le contexte 2020-2050 choisie parmi la vingtaine de start-up présentes sur le village dédié de l’événement.

Retrouvez le programme complet de la journée sur : www.enerj-meeting.com
Présentation enerJ-meeting.com

100% des constructions neuves devront bientôt respecter la nouvelle réglementation 2020. Bien plus qu’une efficacité énergétique, qu’une production d’énergie type BEPOS, ces constructions auront une dimension environnementale bas-carbone!
Cette journée donne aux professionnels l’opportunité de partager leurs visions et leurs expériences autour du thème de « la prochaine réglementation 2020 » ainsi que sur le nouveau label énergie-carbone. Un évènement majeur à ne pas manquer !

Les conditions du logement en France : l’étude Insee @InseeFr

Source : Insee 


En 2013, les locataires du secteur libre comme du secteur social sont plus jeunes, urbains et modestes que les propriétaires. 

Depuis les années 1970, cette population est aussi devenue plus précaire : le revenu par unité de consommation des ménages locataires a augmenté moins vite que celui des propriétaires, tandis que leurs loyers ont plus fortement progressé que leurs revenus. La hausse des loyers, particulièrement marquée dans le secteur libre, correspond pour partie à une amélioration de la qualité des logements.
Au cours des quarante dernières années, la population logeant dans le secteur social a vieilli plus vite que l’ensemble de la population. Entrés en masse dans le parc social durant son expansion des années 1960 et 1970, les locataires en sont peu sortis par la suite, relativement à la tendance observée dans le secteur libre, freinant ainsi l’entrée de nouvelles générations. Si les locataires du secteur libre accèdent d’autant plus à la propriété que leur revenu est élevé, c’est moins le cas pour les locataires du secteur social, où les plus aisés restent plus longtemps. Les ménages aux revenus les plus élevés tendent à se trouver dans les mêmes zones géographiques. La polarisation spatiale au sein du secteur social est de même ampleur que celle du secteur libre.
Au cours des quarante dernières années, le revenu par unité de consommation (UC) moyen des propriétaires a crû plus fortement que celui des locataires ; ce dernier reste stable, dans le secteur social comme dans le secteur libre, depuis le début des années 1990. Cette stabilité apparente du revenu par UC des locataires recouvre d’importantes mutations de cette population. En particulier, le faible renouvellement des locataires du parc social amène les jeunes ménages, plus modestes, à se tourner vers le secteur libre, réduisant ainsi mécaniquement l’écart de revenu entre les deux secteurs. Si le parc social reste un recours important pour certaines catégories de populations fragilisées, il ne semble pas pour autant mettre un frein aux dynamiques de ségrégation spatiale.

Depuis 40 ans, l’écart de revenu par UC (unité de consommation) entre locataires et propriétaires s’est creusé

En 2013, sur 28 millions de résidences principales métropolitaines, 11,1 millions sont occupées par des locataires : 4,6 millions dans le parc social, 6,5 millions dans le secteur libre, 16,2 millions par des propriétaires et 0,7 million par des ménages logés gratuitement. Du début des années 1970 à la n des années 1980, la part de ménages locataires du secteur social a augmenté (de 11 % en 1973 à 15 % en 1988), de même que celle des propriétaires (de 46 % à 54 %), au détriment du secteur locatif libre (de 32 % à 24 %). La part des autres ménages, principalement logés gratuitement, a chuté depuis les années 1970. Depuis 1988, le taux de locataires reste stable autour de 24 % dans le secteur libre et de 16 % dans le secteur social1. La grande majorité des locataires sont locataires de logements loués vides (plus de 97 % en 2013), les autres sont sous-locataires, locataires de meublés, logés à l’hôtel ou en garni…en savoir plus

France Habitation poursuit son engagement à Paris @fh_officiel @ActionLogement

logo-fh-2

Source: france-habitation.fr

118 logements et 80 chambres pour personnes âgées, livrés dans le XVe arrondissement par l’équipe France Habitation pour marquer le début de cette nouvelle année.

Une réalisation qui vient renforcer le positionnement du groupe sur la thématique de l’habitat.

L’aventure a constitué en un vaste projet urbain partie prenante de l’Histoire du XVème arrondissement, la transformation de l’ancien hôpital St Michel fermé en 2003 et intégralement démoli.
La programmation complexe et variée comprend :
– Un volet médico-social, avec plusieurs structures spécifiques à destination des enfants (dont une crèche), des personnes handicapées et des personnes âgées dépendantes (EHPAD) ;
– Un volet logements conséquent mêlant locatif social et accession à la propriété pour une harmonie optimale de la mixité des populations…Téléchargez la suite

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

#logement : @polylogis accélère la production

groupe-polylogis.thumb

Source: polylogis.fr

Le groupe vient de publier son bilan de l’année écoulée en matière de livraisons de logement et la poursuite de son développement. Un  bilan séduisant qui vient renforcer sa position comme un leader important aux problématiques de l’habitat dans les zones tendues.

Pour cette nouvelle année, le groupe veut  continuer d’anticiper sa production afin d’assurer sa place de leader.

« Nous avons livré plus de 1.700 logements en 2016. Avec les intégrations de patrimoine menées cette année, cela porte notre parc à un volume de l’ordre de 77.000 logements. La diversité de nos savoir-faire nous permet de répondre de manière globale aux questions d’habitat : jeunes, seniors, logements locatifs, accession sociale, … Pour 2017, notre objectif est de poursuivre la production de logements en zones tendues, en mettant l’accent sur le logement des jeunes et l’accession sociale à la propriété », précise Daniel Biard, Président du Comité exécutif du Groupe Polylogis.

Faits marquants 2016 :
Création du GIE Poly-Ouvrages
– Création d’un GIE transverse fin 2016 qui a vocation à améliorer la production de logements et les processus de construction en Ile-de-France.
Des intégrations de patrimoine réussies :
– Une prise de participation à…Téléchargez la suite

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>