Archives de Catégorie: logement

Réduction de Loyer de Solidarité : quelles sont les nouveautés ? @LesCoopHlm #RLS

Source : Coop’Hlm

Il y a du nouveau au sujet de la Réduction de Loyer de Solidarité ! L’Etat a publié un arrêté au 11 juin 2019, fixant le taux de cotisation de la CGLLS pour 2019 et précisant les conditions d’application du mécanisme de lissage de la RLS. Plus d’informations ci-dessous…

Les Coop Hlm

La RLS consiste en une remise sur loyer obligatoire pour les locataires du parc social dont les revenus sont inférieurs à certains plafonds accompagnée d’une baisse de l’APL versée à ces mêmes locataires.

Le mécanisme de « lissage »
En lien avec la RLS, l’Etat a publié le 11 juin 2019 un arrêté du 29 mai 2019 qui fixe le taux de cotisation de la CGLLS pour 2019 et précise les conditions d’application du mécanisme de lissage de la RLS pour le même exercice.

Le taux de la cotisation principale s’élève à 2,88% pour cette année avec des dégrèvements. Pour le mécanisme de lissage :
– La majoration de cotisation s’élève à 4,69 % de l’assiette en 2019
– La minoration de la cotisation est égale au produit du coefficient de variation prévu au 2° du II de l’article L. 452-4 du CCH, soit 1,09 appliqué à la RLS 2018.

Sont concernés les locataires :
– des logements ouvrant droit à l’APL qui sont gérés par les organismes d’HLM et les SEM, à l’exception des logements-foyers conventionnés ainsi que des logements sociaux situés en Outre-mer
– dont les ressources (telles que prises en compte dans le calcul de l’APL) sont inférieures à un plafond fonction de la composition du foyer et de la zone géographique

Les plafonds de ressources mensuelles ouvrant droit à la RLS pour 2019 ont été fixés par l’arrêté du 27 décembre 2018

Plus d’informations sur la RLS…

Lire aussi :

#Immobilier : Les acheteurs en Île-de-France sont sous tension ! @logicimmo @iledefrance

Source : logic immo

Immobilier : 40 % des Franciliens redoutent une nouvelle hausse des prix

Selon la dernière étude de l’Observatoire Logic-Immo du Moral Immobilier, l’avenir reste placé sous le signe de la surchauffe concernant les prix de l’immobilier en Île-de-France. En effet, 40 % des acheteurs immobiliers franciliens pensent que les prix de vente des logements, qui atteignent déjà des sommets dans certains secteurs du Grand Paris, vont encore augmenter dans les 6 prochains mois. Toujours d’après cette étude, près de 4 acheteurs immobiliers franciliens sur 10 recherchent un logement dont le prix de vente dépasse les 400 000 €. Un budget significatif qui s’explique par le fait qu’en Île-de-France, les candidats à l’accession immobilière sont désormais contraints d’ajuster leur budget face à l’offre locale, s’ils souhaitent concrétiser leur projet d’acquisition.

…lire la suite…

Boulogne-Billancourt et Paris 2024 : retrouvez l’interview de P-C Baguet @pcbaguet @radioimmo #ArkeaImmobilier @cmarkea

Source : Radio Immo

La 7e édition du Speed Dating by Arkea s’est déroulée le 4 juin dernier. Cette matinée, riche en rencontres, a rassemblé près de 700 professionnels du logement et de l’immobilier ! A cette occasion, les équipes de Radio Immo étaient présentes afin de réaliser une émission spéciale en direct, sur la thématique suivante « Quand les jeux olympiques font bouger la ville et les territoires« 

Au total, 9 interviews ont été réalisées. Nous vous invitons à découvrir dès à présent l’interview de Pierre-Christophe BAGUET, Maire de Boulogne-Billancourt et Président de Grand Paris Seine Ouest.
>>> Ecouter l’interview

Baguet radio immo
Vous pouvez également consulter son témoignage paru dans le Tome 5 du livre « REGARDS » d’Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels
>>> Lire son témoignage

Lire aussi :

Logement : Grenoble lance un plan de lutte contre les logements vacants @ANAH_Officiel

Source : Anah 

La ville de Grenoble compte plus de 6 000 logements vacants. La Métropole de Grenoble a alors décidé de mettre en place différents dispositifs, permettant de remettre en location les logements inoccupés. 

ANAH logo

Combien de logements vacants ?
Emplacement peu valorisé, indivision, désaccords familiaux, mais surtout nécessité d’effectuer des travaux… De multiples raisons poussent les propriétaires d’appartements à renoncer à chercher des locataires. La Métropole de Grenoble a créé un fichier, à partir de celui des services fiscaux dédiés à la taxe d’habitation, pour mesurer l’importance de la vacance des logements. Le résultat : 6 000 logements concernés. Cette anomalie sur un marché de l’immobilier local tendu appelait une réponse d’envergure.

La stratégie grenobloise de lutte contre les logements vacants est plurielle
– Un observatoire de la vacance a été mis en place. Il est couplé à l’observatoire de veille des copropriétés, doté d’alertes sur leurs fragilités. Un outil utile et opérationnel pour tous les acteurs locaux de l’habitat.
– Le dispositif « Louez facile » est déployé depuis l’année dernière par le biais de deux agences immobilières à vocation sociale : Territoires et Soliha. Elles contactent les propriétaires des appartements supposés vacants pour leur proposer de les accompagner et de leur trouver des locataires à faibles revenus en sécurisant leurs démarches. En 2018, une trentaine de dossiers ont été bouclés et l’objectif est d’atteindre une centaine en 2019, dont la moitié pour des personnes en situation précaire. La Métropole est en outre lauréate de l’appel à manifestation d’intérêt lié au plan national Logement d’abord.
– Un Programme opérationnel préventif d’accompagnement en copropriété (Popac) à Pont-de-Claix est prévu pour la fin de l’année. Objectif : faciliter la remise aux normes d’une vingtaine de logements vacants en centre ancien, grâce à une aide de l’Anah et de la collectivité. En contrepartie de cette prime, les propriétaires devront effectuer des travaux, qualitatifs sur le plan énergétique, et proposer un niveau de loyer raisonnable. Dans un an, une Opah-RU (opération programmée d’amélioration de l’habitat de renouvellement urbain) sur Vizille devrait être lancée, toujours dans l’optique de remettre sur le marché des logements vacants dégradés.

Lire la suite

Croix : Nacarat et le Groupe Orchidées inaugurent une résidence séniors nouvelle génération @Nacarat_immo

Source : Nacarat

Le 12 juin, Sébastien Beurel, Directeur de l’agence Hauts-de-France de Nacarat et Maxime MULLIEZ, Président du groupe «Orchidées», ont inauguré la maison témoin de la résidence séniors « Le Domaine des Diamants Blancs » à Croix, avec la présence de Régis Cauche, Maire de la commune, Conseiller Métropolitain délégué et Conseiller Départemental du Nord.

Nacarat

Le Domaine des Diamants Blancs propose un concept innovant de résidence dédiée à une nouvelle génération de séniors. Celui-ci s’appuie sur le constat que les séniors d’aujourd’hui sont plus actifs et soucieux de leur bien-être, vivent de plus en plus longtemps et en bonne santé. A ce titre, ils sont en attente de nouvelles solutions pour maintenir leur autonomie et conserver leur indépendance.

Une résidence séniors intégrant des maisons individuelles
Située dans le quartier Beaumont à Croix, entre la Villa Cavrois et accolée au jardin Mallet-Stevens, la résidence services du Domaine des Diamants Blancs se compose de 87 logements dont 28 maisons individuelles de 73 m² et 59 appartements du T1 au T3.
Cette offre, unique dans le paysage des résidences séniors, répond à une demande de plus en plus prégnante, celle d’un public de séniors en bonne santé, désireux de conserver une grande autonomie, tout en évoluant dans un ensemble sécurisé et capable de s’adapter à leurs besoins.
«L’expérience acquise au sein de nos résidences médicalisées «Les Orchidées» nous a démontrée qu’il y avait un manque dans l’offre résidentielle dédiée aux séniors. Si beaucoup de choses existent pour les personnes dépendantes ou en perte d’autonomie, nous proposons un concept innovant pour les séniors dynamiques et en bonne santé. »
Pour en savoir plus, cliquez ici…

Lire aussi :