Archives de Catégorie: Economie Locale

Comment les Epl rendent les territoires attractifs @FedEpl

Source : Fédération des Epl

L’expression « guerre des territoires » est certes quelque peu cocardière. Dans les faits, ça y ressemble quelque peu tant les communes cherchent à mieux se positionner que d’autres pour tirer leur épingle du jeu en termes d’image. Equipements, événements porteurs, etc. les Epl s’impliquent auprès des élus pour relever cet enjeu majeur.

Nous sommes tous des touristes-consommateurs. A chaque retour de vacances, nos proches nous assaillent : « Alors, c’était comment ? ». Et les mêmes réponses reviennent : des « Bof » déceptifs, ou des « Bien, super, de belles choses à visiter, des gens sympas… » plus enthousiastes. Et c’est ainsi, au-delà des budgets de communication, à partir du bouche-à-oreille, des nombreuses applications numériques, que naissent et se renforcent les bonnes… ou mauvaises réputations. Pour les élus, l’enjeu est majeur et une question les tenaille : comment faire pour donner à son territoire la bonne image qui lui permettra de faire tourner les commerces, les hôtels, de garder sur place les familles, les écoles, etc. Quels sont les bons leviers ? Pour Natacha Bouchart, maire de Calais, présidente de la Spl Grand Calais Tourisme, le choix est clair : il faut « casser les codes » en jouant la carte culturelle.

L’efficacité des leviers Sem, Spl ou Semop

Pour Sylvie Rouillon-Valdiguié, vice-présidente de Toulouse Métropole et présidente de la Commission tourisme, culture et loisirs à la Fédération des Epl, « il faut trois préalables pour créer la cohérence de l’offre territoriale : le volontarisme politique, la connaissance des ressources du territoire et une démarche forte de séduction auprès des relais, à savoir les entreprises et les associations ». Ces prérequis ont été mis en œuvre sur le territoire toulousain avec succès, « en évitant de s’éparpiller, en s’appuyant sur nos spécificités et en essayant de mobiliser tous les partenaires dans l’aventure », assure-t-elle. Depuis 40 ans, les collectivités font confiance aux Epl (Sem, Spl, Semop) pour accompagner ce mouvement car elles ont fait leur preuve en terme de performance et d’adaptation à toutes les situations. Une plasticité bienvenue pour faire avancer rapidement les projets…

…lire la suite…

Grand Paris Sud et Cœur d’Essonne : vers une stratégie commerciale commune inédite

Source :  treizecenttreize.fr

Grand Paris Sud et Cœur d’Essonne représentent le 1er pôle commercial français : à elles seules, les deux agglomérations concentrent 12% du commerce francilien, (respectivement 7,5% et 4,5%) avec un bassin de consommation avoisinant les 2 millions d’habitants. Situés à environ 20 minutes de Paris, les deux territoires constituent une destination de choix pour les acteurs du commerce et du e-commerce. Plusieurs pôles rayonnent au niveau de l’Ile-de-France : Evry2 (Évry), Carré Sénart (Lieusaint), la Croix Blanche (Sainte-Geneviève-des-Bois), Maison Neuve et les promenades de Brétigny, Marques Avenue A6 (Corbeil-Essonnes) ou encore les Marsandes (Avrainville). Et les agglomérations accueillent également 6 leaders du e-commerce : Cdiscount, Veepee (ex-Vente Privée), Amazon, Zalando, Sarenza et Casino.

À travers la signature de cette charte, Cœur d’Essonne et Grand Paris Sud affichent leur volonté de développer une stratégie commune pour mieux préserver, structurer et valoriser les activités commerciales sur leurs territoires.

Une démarche inédite: la concertation de deux agglomérations au service d’une stratégie commerciale dynamique

À l’échelle de l’Ile-de-France, définir une stratégie commerciale conjointe est une première. L’ambition commune recherchée est de :

…lire la suite…

ICF Habitat : 1er bailleur partenaire de l’ANCV pour favoriser les vacances pour tous @icfhabitat @ANCVacances

 

ANCV ET ICF HABITAT : UN PARTENARIAT INÉDIT POUR LE DROIT AUX VACANCES POUR TOUS

Le Groupe ICF Habitat devient partenaire de l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) pour favoriser le départ en vacances des jeunes de 18-25 ans et des résidents séniors aux revenus modestes de leur parc. Premier bailleur à devenir partenaire de l’ANCV, ICF Habitat l’a déployé sur le territoire nord-est et l’étendra rapidement à l’ensemble de son patrimoine, fort de cette première expérimentation concluante.

Parce que réinventer sa mission d’intérêt général, c’est aussi aller au-delà de son rôle de bailleur, le Groupe ICF Habitat va déployer les programmes d’action sociale de l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) afin de favoriser le départ en vacances des jeunes de 18-25 ans et des résidents séniors aux revenus modestes. Alors que près de 40 % des Français déclarent ne pas partir en vacances1, faute de ressources suffisantes, ce dispositif solidaire vise à lutter contre l’isolement des aînés et à favoriser l’autonomie des jeunes.

ICF Habitat entend ainsi promouvoir les dispositifs d’action sociale de l’ANCV auprès des résidents jeunes et séniors, qui connaissent le plus haut taux de non-départ en vacances. Dans le cadre de ses aides à vocation sociale, l’ANCV a développé les programmes « Départ 18:25 » et « Seniors en Vacances » qui permettent à ces publics de bénéficier de tarifs préférentiels et/ou d’un coup de pouce financier. Les bénéficiaires ont ainsi accès à une multitude de séjours en bord de mer, à la montagne, à la campagne, en ville, en France et en Europe. Sous conditions de ressources ou de statuts, ils peuvent également prétendre à une aide financière pouvant atteindre 150 € pour les jeunes et 160 € pour les séniors. Depuis 2007, plus de 580 000 retraités et 25 000 jeunes, depuis 2014, sont ainsi partis en vacances grâce à ces dispositifs.

…lire le communiqué…

Réinvestir les territoires : Du centre-bourg à la ville

Source : Centres-bourgs.logement.gouv.fr

 

En 2018-2019, l’association des Architectes-conseils a conduit une étude visant à identifier les facteurs qui participent à la dévitalisation des centres-bourgs ainsi que les outils et méthodes qui peuvent être utilisés pour y remédier. Les Architectes-conseils de l’État ont mobilisé l’ensemble de leur réseau national pour illustrer d’exemples leurs propos.

Présents en direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL), en direction régionale des Affaires culturelles (DRAC) et en direction départementale des Territoires (DDT), les Architectes-conseils de l’État sont des professionnels de l’architecture qui apportent leur expérience, leurs compétences et leurs conseils aux services de l’Etat précités dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques nationales.

Pour découvrir cette étude :

 

 

…lire la suite…

Inédit : Grand Paris Sud et Cœur d’Essonne : vers une stratégie commerciale commune @GrandParisSud

      Source : Datapresse

Signature de la Charte de Stratégie commerciale mardi 27 août en présence de

  • Eric BRAIVE, Président de Cœur d’Essonne,
  • MICHEL BISSON, Président de Grand Paris Sud,
  • et Jean-Benoît ALBERTINI, Préfet de l’Essonne

Les deux agglomérations s’apprêtent à signer, mardi 27 août à la Maison du Passeur à Ris-Orangis (91), une Charte de stratégie commerciale commune. Objectif : structurer les polarités commerciales à une échelle inédite, celle de deux territoires.

Grand Paris Sud et Cœur d’Essonne représentent le 1er pôle commercial français : à elles seules, les deux agglomérations concentrent 12% du commerce francilien, (respectivement 7,5% et 4,5%) avec un bassin de consommation avoisinant les 2 millions d’habitants.

Situés à environ 20 minutes de Paris, les deux territoires constituent une destination de choix pour les acteurs du commerce et du e-commerce. Plusieurs pôles rayonnent au niveau de l’Ile-de-France : Evry2 (Évry), Carré Sénart (Lieusaint), la Croix Blanche (Sainte-Geneviève-des-Bois), Maison Neuve et les promenades de Brétigny, Marques Avenue A6 (Corbeil-Essonnes) ou encore les Marsandes (Avrainville). Et les agglomérations accueillent également 6 leaders du e-commerce : Cdiscount, Veepee (ex-Vente Privée), Amazon, Zalando, Sarenza et Casino.

À travers la signature de cette charte, Cœur d’Essonne et Grand Paris Sud affichent leur volonté de développer une stratégie commune pour mieux préserver, structurer et valoriser les activités commerciales sur leurs territoires.

…lire la suite…