Archives de Catégorie: Economie Locale

Revitalisation des centres-villes : enjeu majeur pour @FNAIM ! @SeLoger

Capture

Source : AgoraBiz

La revitalisation des centres-villes est au cœur des préoccupations des collectivités locales des villes de moins de 100 000 habitants et des petites et moyennes entreprises soucieuses de voir revivre le commerce et par ricochet de faire revenir les habitants dans la ville.

Les villes moyennes ont une forte vacance locative des commerces

L’augmentation de la vacance commerciale des centres villes, passant de 6,4 % à 10 % entre 2001 et 2014, mais bien au-delà parfois dans la moitié des villes de plus de 100 000 habitants, interpelle désormais. Si le développement à vive allure des centres commerciaux et des retail parks et plus récemment celui de l’e-commerce a causé préjudice aux commerces de proximité des centres villes, il n’en est pas le seul responsable. Les stationnements payants dans les communes, la difficulté de décrocher une place, la petite superficie des boutiques, le carcan des baux commerciaux et la fiscalité constituent de véritables handicaps. Dans le cadre du projet de la loi sur le Logement, la FNAIM formule trois propositions pour redynamiser le commerce de centre-ville.

1. Remembrer les locaux commerciaux des centres villes

Dans les centres historiques, 50 % des commerces ont une surface inférieure à 60 m² et ne répondent plus aux attentes des consommateurs. Les collectivités pourraient définir un périmètre de remembrement par un échange ou une extension de locaux pour que les commerces disposent d’une surface d’exploitation optimale. Concrètement, c’est complexe juridiquement et techniquement. La FNAIM  est prête à accompagner les communes, s’appuyant sur son maillage territorial et ses contacts avec les syndics de copropriétés et les propriétaires.

Lire la suite

Lancement de la plateforme ShareEntraide de @MAIF

logo MAIF

Source : MAIF

Le partage solidaire en cas de grande catastrophe

En cas de grande catastrophe, au-delà de l’action des autorités, des organisateurs et des assureurs, la solidarité et l’entraide prennent tout leur sens.

Pionnière d’une économie qui place l’humain au coeur de son organisation, la MAIF croit aux échanges solidaires, à l’entraide et au partage. A travers ShareEntraide, la collectivité des sociétaires MAIF fédère toutes les bonnes volontés et souhaite ainsi contribuer à ce que tous ceux qui en ont besoin, qu’il soient assurés MAIF ou pas, trouvent rapidement une solution dans les moments d’urgence.

La plateforme est mise à disposition de tous les acteurs, individuels ou collectifs, qui souhaitent proposer gratuitement leur aide ou en demander.

La SemOp : plus que quelques jours pour s’inscrire @fedepl

Source : Fédération des Epl

Plus que quelques jours avant de s’inscrire à la formation sur la SemOp, le 8 février, dans les locaux de la FedEpl à Paris.

Le 8 février sera l’occasion de se former sur la création et le fonctionnement de la SemOp, et aussi de vous faire part de notre retour d’expérience sur les 14 Semop déjà constituées.

Jeudi 8 février 2018

De 9 h 30 à 17 h 30

95, rue d’Amsterdam

75008 Paris

Les détails de la journée de formation

Comment s’inscrire

Novaxia : acquisition d’un portefeuille de commerce pour 100 M€ en IDF @novaxia_paris

   Source : NOVAXIA

 

 

 

A Paris, le 23 janvier 2018. Novaxia signe une transaction de plus de 100 millions d’euros, un chiffre historique, pour l’acquisition en première couronne d’un parc de 4 grandes surfaces de l’un des leaders nationaux de la distribution en centre-ville.

La sécurité du rendement…

Les 4 magasins, datant des années 50 et 60, d’une surface totale de plus de 20 000 m² ont été acquis avec des baux 6 ans fermes assurant des loyers stables et récurrents avec une opportunité pour Novaxia de procéder à une surélévation ou une extension des bâtiments permettant d’accroître la surface du portefeuille de près de 50 %.

…Couplée à une plus-value liée à la transformation immobilière…

En plus du rendement des loyers, ces transformations permettent également de générer à terme une plus-value significative. En effet, chaque magasin bénéficie d’une constructibilité résiduelle significative […].

…lire la suite…

Attirer les talents dans les PME et les ETI, un défi de taille @BpiFranceLeLab

   Source : BPI FRANCE

 

Face aux grands groupes et aux startups, les PME et ETI éprouvent de réelles difficultés à recruter et à fidéliser leurs employés. D’après une enquête, réalisée par Bpifrance Le Lab, auprès de 2000 dirigeants de PME et ETI, 57% des entreprises estiment manquer de talents pour grandir. 

La France compte près de 150 000 PME et ETI contre près de 300 grands groupes et environ 10 000 start-ups. En dépit de cette prédominance, les PME et ETI ne sont pas les employeurs ciblés prioritairement des personnes en recherche d’emploi. Le sondage auprès de 2000 dirigeants de PME et d’ETI, révèle que huit entreprises sur dix éprouvent des difficultés à recruter un profil adéquat. Les répondants ont également du mal à fidéliser leurs employés, 42% ayant déjà fait face à des départs non-souhaités de salariés-clés.

Six entreprises sur dix estiment manquer de talents pour grandir. Ce sentiment est plus prononcé dans les entreprises de plus grande taille et en croissance. Contrairement aux grands groupes, le talent ne se confond pas avec le haut potentiel ou le top manager, mais fait plutôt référence aux compétences, tout niveau hiérarchique confondu, pour les dirigeants de PME et ETI. La pénurie de talents dans ces entreprises concerne d’abord les profils non cadres : 72% des répondants manquent de profils opérationnels (ouvriers qualifiés, chauffeurs, techniciens, comptables, conducteurs de travaux, informaticiens…) et 41% de profils commerciaux.

Le manque de talents dans les PME et ETI ne doit pas devenir une fatalité,  …en savoir plus…