Archives de Catégorie: Habitat

Collaboration inter-SACICAP pour la réhabilitation d’une copropriété dégradée emblématique @Groupe_Arcade @Groupe_VYV @PROCIVIS

Intervention solidaire de quatre SACICAP du réseau PROCIVIS, en soutien à une copropriété emblématique dégradée en Ile-de-France

Dans le cadre de la convention signée entre l’UES-AP et l’Etat pour la période 2018-2022, quatre SACICAP du réseau PROCIVIS – la SCCI-Arcade (Ile-de-France), la SACICAP Bourgogne Nord (Côte-d’Or et Yonne), Procivis Gironde et Procivis Les Prévoyants (Nouvelle Aquitaine) – se sont associées pour soutenir la copropriété francilienne dégradée « Les Marais » à Bobigny (93000), au travers de leurs Missions Sociales.

De gauche à droite : Jean-Pierre MOUCHARD, Directeur Général de Procivis Gironde, André LEGEARD, Directeur Général de Procivis Les Prévoyants, Suzanne CORPET, Responsable des Missions Sociales à la SCCI-Arcade, Marylène GRAFFIN, Directrice Générale de la SACICAP Bourgogne Nord, Marc SIMON, Président Directeur Général de la SCCI-Arcade.

En effet, dans le cadre d’un Programme Opérationnel Préventif d’Accompagnement des Copropriétés (POPAC), cette copropriété de 35 logements lance un programme de travaux de réhabilitation de 1 400 000 € TTC, et pour lequel elle perçoit des aides de l’ANAH, de la Région Ile-de-France et de l’EPT Est-Ensemble (collectivité), pour un montant de 1 175 485 €.

Sous l’égide de la SCCI-Arcade – SACICAP centralisatrice en charge du montage et suivi de l’opération – chaque SACICAP s’est engagée à avancer à taux zéro une partie de ces subventions, afin de permettre à la copropriété de bénéficier d’une trésorerie suffisante pour entreprendre les travaux. Elles se sont donc réparties le montant total (1 175 485 €) comme suit :

  • L’engagement de préfinancement de la SCCI-ARCADE s’élève à 599 497 € (51%).
  • L’engagement de préfinancement de la SACICAP Bourgogne Nord s’élève à 293 871 € (25%).
  • L’engagement de préfinancement de Procivis Gironde s’élève à 141 058 € (12%).
  • L’engagement de préfinancement de Procivis Les Prévoyants s’élève à 141 058 € (12%).

Le 25 juin 2019, lors de l’Assemblée Générale de l’UES-AP, les 4 SACICAP se sont ainsi alliées et ont signé la convention opérationnelle de préfinancement des subventions publiques attribuées au Syndicat des Copropriétaires et aux ménages les plus modestes.

Le circuit de signature inclut également l’opérateur OZONE, le Conseil Régional, l’EPT Est-Ensemble, le Syndic Foncia et le Conseil Syndical.

Le décaissement du préfinancement aura lieu dès le mois d’août.

La SCCI-Arcade assurera le suivi opérationnel et participera aux comités de pilotage, comités techniques et autres réunions pour s’assurer de la bonne application de la convention et de la réalisation des travaux de la copropriété, en lien avec l’Opérateur et le Syndic.

Grâce aux acomptes et soldes de subventions qui seront récupérés au cours et à la fin des travaux, chaque SACICAP conserve sa capacité d’investissement sur son territoire et sera en mesure de soutenir les copropriétés dégradées de sa propre région qui sont encore en phase de montage.

Au travers de cette collaboration inter-SACICAP pour la réhabilitation d’une copropriété dégradée emblématique, les quatre SACICAP démontrent que le réseau PROCIVIS peut intervenir de façon centralisée et solidaire pour participer de façon notable à la résorption d’une problématique régionale (ici, Ile-de-France) et qu’il met en oeuvre des opérations ambitieuses et innovantes pour atteindre les objectifs fixés par l’Etat.

Flandre Opale Habitat labellisé S3A « Accueil, Accompagnement et Accessibilité » @ActionLogement @FlandreOpaleHa

    Source : Flandre opale habitat

Accessibilité des personnes en situation de handicap mental et aux personnes souffrant de difficultés similaires, les Papillons Blancs ont remis à Flandre Opale Habitat le pictogramme S3A.

 

Les 27 et 28 juin, une partie des équipes de Flandre Opale Habitat a été formée à l’accueil des personnes en situation de handicap mental et a reçu la labellisation S3A.

La démarche, initiée par Flandre Opale Habitat dans le cadre de l’amélioration continue des services de l’entreprise, vise à offrir un accueil adapté à ces publics en ayant pleinement connaissance de leurs difficultés quotidiennes. La formation, dispensée par un professionnel et un parent d’enfant touché par le handicap, est centrée sur l’apprentissage de « l’accueil adapté » : savoir reconnaître la situation, savoir engager le dialogue, pouvoir donner du temps, apporter des réponses simples, évaluer la compréhension des informations données… Elle permet à une partie des collaborateurs, notamment les agents d’accueil, d’apprendre à réagir de façon appropriée et de pouvoir prendre en charge de manière personnalisée les personnes ayant un handicap mental et, par extension, toute personne ayant des difficultés de compréhension ou d’orientation afin de les accompagner au mieux.

A terme, Flandre Opale Habitat a pour objectif de sensibiliser et de former l’ensemble de ses collaborateurs à ces pratiques.

Cette qualification, créée par l’UNAPEI, facilement identifiable est symbolisée par le pictogramme S3A. Il sera apposé sur les lieux d’accueil de l’entreprise pour être repérable par le public concerné.

Engagé aux côtés des Papillons Blancs depuis de nombreuses années, Flandre Opale Habitat a déjà mené de nombreux projets en faveur des personnes en situation de handicap. Récemment, un partenariat en faveur de l’habitat autonome et inclusif a été signé entre les 2 partenaires et réserve aux Papillons Blancs de Dunkerque plus de 30 logements du parc du bailleur sur le secteur de la Communauté Urbaine de Dunkerque.

Actuellement, c’est sur la commune d’Hazebrouck que Flandre Opale Habitat et les Papillons Blancs restructurent l’ancien foyer de l’Association pour y proposer un habitat autonome de projet de vie et un habitat mixte où personnes en situation de handicap et personnes dites « classiques » pourront vivre ensemble. D’autres actions comme la mise à disposition du livret locataire en « Facile à lire » sont également en cours de développement.

Avec cette nouvelle labellisation, Flandre Opale Habitat poursuit son action et se mobilise à nouveau en faveur d’une société inclusive pour plus d’autonomie.

en savoir plus

CGLLS : Ludovic ROY nommé membre du conseil d’administration

     Source : legifrance

Arrêté du 15 juillet 2019 portant nomination au conseil d’administration de la Caisse de garantie du logement locatif social (CGLLS)
Par arrêté du ministre de l’économie et des finances, du ministre de l’action et des comptes publics, de la ministre des outre-mer et du ministre auprès de la ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, chargé de la ville et du logement, en date du 15 juillet 2019 :

Est nommé membre du conseil d’administration de la Caisse de garantie du logement locatif social au titre de l’article R. 452-5 du code de la construction et de l’habitation :
En tant que représentant du ministre chargé du logement :
M. Ludovic ROY, chef de bureau du suivi des organismes constructeurs du logement social à la direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages, en remplacement de M. Frédéric BOUDIER.

De nouveaux quartiers vont naître grâce au projet Grand Paris Express @GdParisExpress

    Source : Grand Paris Express

Tout au long du réseau, la ville va se transformer et se densifier. La construction des 68 gares du Grand Paris Express s’accompagne déjà de projets urbains prêts à accueillir des milliers de Franciliens. Dans les années à venir, de nouveaux quartiers vont naître, associant logements de toutes catégories, commerces, bureaux et équipements pour répondre aux besoins de la région Capitale.

200 km de lignes automatiques, soit autant que le métro actuel, et 68 gares : le Grand Paris Express est le plus grand projet urbain en Europe ! Bien plus qu’un réseau de transport, il ouvre de nouveaux horizons et offre de nombreuses opportunités. Avec lui, la métropole devient plus grande et plus unie.
Les quatre nouvelles lignes du Grand Paris Express (15, 16, 17 et 18), ainsi que la ligne 14 prolongée au nord et au sud, seront connectées au réseau de transport existant. Le Grand Paris Express desservira les grands pôles d’activité (aéroports, centres d’affaires, centres de recherche et universitaires) et les territoires métropolitains aujourd’hui difficiles d’accès. Il rapprochera ainsi chacun de son lieu de travail et rendra plus agréables et plus rapides les trajets du quotidien. Surtout, en décuplant les possibilités d’itinéraires, il facilitera pour tous l’accès à l’emploi, à la formation, à la culture et aux loisirs.

La carte représente les lignes constituant le réseau du Grand Paris Express à venir d’ici 2030

 

Les atouts du logement abordable @planimmobilier

    Source : Plan Immobilier

Jérôme Guillaud nous éclaire sur le logement abordable en France et en particulier à Lyon où Bati-Lyon Promotion propose plusieurs logements neufs.

Plan Immobilier : logement social, accession sociale, abordable ou libre … il n’est pas facile pour les acquéreurs de se retrouver dans les différentes typologies de logements neufs. Pouvez-vous nous éclairer ?

Jérôme Guillaud : C’est vrai que ce n’est pas évident. On peut classer les typologies de logements en 4 familles : logement social, accession sociale, accession abordable et accession libre. Chacun est accessible aux ménages selon le montant de leurs ressources. Un programme immobilier neuf peut contenir un ou plusieurs types de logements mais les typologies ne sont pas interchangeables. Le promoteur sait dès le début du projet quels lots seront destinés à quel type d’accession.

PI: Le logement abordable, parfois appelé logement à prix maîtrisé, est peu connu du grand public. Pouvez nous en dire plus ?

JG: Le logement abordable est de plus en plus présent dans les programmes immobiliers neufs. Il faut savoir qu’il n’a pas de définition juridique comme le logement social ou l’accession sociale. Il correspond à une volonté des collectivités de proposer une offre de logements aux foyers qui sont trop modestes pour devenir propriétaires mais pas assez pour être éligibles au social. Ce sont ces collectivités qui déterminent les contours, sur notre territoire il s’agit de la Métropole.

PI : Sur la Métropole de Lyon justement, quelles sont les conditions pour les acquéreurs potentiels ?

JG: Au sein de la Métropole de Lyon, pour pouvoir acheter un logement abordable les acquéreurs doivent respecter plusieurs conditions. La première est d’acheter un logement en VEFA sur le territoire de la métropole. Ensuite, ils doivent être primo-accédants*. Enfin, leurs ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond, celui d’éligibilité au Prêt à Taux Zéro.

> À lire aussi : Le Plan 3A de la Métropole de Lyon est de retour

PI : Quels sont les logements à prix maitrisé que vous proposez actuellement ?

….. lire l’intégralité de l’interview