Archives de Catégorie: frenchtech

MeilleureCopro lève 3 millions d’euros pour faire baisser les charges de copropriété @MeilleureCopro @Galivel

Source : Galivel et Associés

MeilleureCopro, startup lancée en janvier 2017, annonce une première levée de fonds de 3 millions d’euros auprès du Fonds WATERSTART – NCI et de la plateforme de crowdfunding ANAXAGO. Il s’agit du premier tour de table le plus important réalisé par une startup de la Proptech en France ! Ce financement va permettre à la jeune pousse de développer son activité autour de ses deux piliers fondateurs : la proximité client et le développement d’outils innovants sur la maîtrise des charges.

Un service innovant au service des copropriétaires

MeilleureCopro a bouleversé le monde de la copropriété en lançant une solution innovante pour baisser les charges de copropriété à qualité de service comparable, et ce sans changer de syndic ! Concrètement, une équipe d’experts-métiers mandatée par le conseil syndical ou par le gestionnaire analyse les dépenses de la copropriété, renégocie l’ensemble des contrats avec les prestataires en place ou avec de nouveaux, et supervise la mise en place des mesures destinées à engendrer des économies. La société, qui se rémunère au succès (un pourcentage des économies réalisées), s’engage ensuite sur un service après-vente de 3 ans pour s’assurer de la satisfaction de ses clients.

En savoir plus

CES LAS VEGAS fait sa rentrée ! RDV à la Matinale Mission CES-3

Présentation du thème de la Mission CES 2020

Nous n’avons encore rien vu. Tout va s’accélérer !

Nouvelle Technologies – Nouveaux Métiers – Nouveaux Enjeux

Une nouvelle vague du numérique arrive (la 5G, l’intelligence artificielle, Blockchain, le cloud computing, la conception d’interfaces intelligentes, l’Internet des objets, l’industrie 4.0, la cyber-guerre, la robotique et l’analyse de données). Elle va tout changer et va être à l’origine d’un changement radical de tout et notamment de ma réinvention de nombreux secteurs d’activité où le contenu informationnel des produits manufacturés enferme de plus en plus de valeur que le contenu physique.

La création de valeur sera d’autant plus efficace que les entreprises s’organiseront pour comprendre les attentes latentes des citoyens/consommateurs et qu’ils leurs donneront la possibilité d’exprimer en confiance leurs désirs, de façon individuelle, n’importe où et n’importe quand. Ils deviendront des co-créateurs des produits et services de demain. Il faut donc que les entreprises se mettent impérativement dans la logique d’achat du citoyen/consommateur et non dans la logique de la vente du « lessivier ». Les écosystèmes associés à des produits vont donc prendre la place petit à petit, des chaînes de valeur dans la stratégie des entreprises.

Le CES 2020 sera l’occasion de découvrir les innovations qui seront au cœur de cette nouvelle vague du numérique et qui vont accélérer la réinvention  de TOUT.

Inscription

CES -3, le 8 octobre 2020 au Square

LE PROGRAMME : 

8h30 – 9h00 – Café d’accueil

9h00 – 9h20 – Introduction de la conférence

Lire la suite

S’investir dans la croissance des PME technologiques @caissedesdepots @Bpifrance

Source : Caisse des Dépôts

Soutenir la croissance des entreprises françaises du secteur technologique afin qu’elles deviennent des champions de rang mondial : c’est l’objectif du fonds d’investissement de 100 M€ lancé par la Caisse des Dépôts, du nouvel indice Euronext Tech Croissance, et de la mobilisation d’1 Md€ sur 3 ans par Bpifrance.

Premier investisseur institutionnel dans les PME cotées françaises, la Caisse des Dépôts a décidé d’investir via sa filiale de gestion dédiée aux PME cotées, CDC Croissance, 100 M€ dès le mois de juillet, dans les petites valeurs de la Tech cotées sur Euronext Paris et dont la capitalisation est inférieure à 1 Md€.

Lire le communiqué de presse

Park’in Saclay : le service de stationnement intelligent @ParisSaclay

Source : Paris-Saclay le média

L’Etablissement public d’aménagement Paris-Saclay (EPA Paris-Saclay), accompagné de la Communauté d’agglomération Paris-Saclay et des communes de Gif-sur-Yvette, Orsay et Palaiseau, a déployé un service de mobilité innovant afin de donner facilement accès à l’ensemble de l’offre de stationnement du plateau de Saclay : Park’in Saclay.

Quel est l’objectif de ce projet Park’in Saclay ?

Il est de répondre au déséquilibre qui existe aujourd’hui sur le Plateau de Saclay, entre l’offre de stationnement et une demande qui ne cesse d’augmenter avec le développement que connaît le territoire et l’intensification du trafic automobile qui en résulte. Concrètement, nous allons mettre en œuvre une solution qui va améliorer l’organisation du stationnement en mutualisant l’offre publique et l’offre privée. Pour cela, nous déployons sur la voirie, avec notre filiale Aximum, des capteurs optiques et magnétiques qui vont permettre de superviser et d’indiquer les places disponibles. En parallèle, nous concluons des partenariats avec des institutions et des partenaires privés présents sur le Plateau de Saclay, qui souhaitent rejoindre le programme pour valoriser et mettre à disposition leurs propres places de stationnement disponibles ou vacantes. En savoir plus…

Lire aussi :

Les start-up françaises de l’intelligence artificielle se multiplient @Bpifrance

Source : bpifrance

La France a de nombreux atouts en intelligence artificielle : son excellence scientifique, ses références mondiales, des réussites entrepreneuriales… Avec plus de 650 start-up de l’intelligence artificielle , la France se positionne aujourd’hui au 2e rang européen.

Un secteur dynamique et qui accélère

A ce jour, environ 660 start-up françaises dans le domaine de l’IA ont été dénombrées. Plus de 250 d’entre elles ont levé des fonds pour une total de 2 milliards d’euros, ce qui positionne la France en seconde position en Europe, derrière le Royaume-Uni mais devant l’Allemagne.
Le secteur est dynamique et a connu une forte accélération ces dernières années à la fois dans les créations de start-up (371 start-up créées sur la période 2015-2018, contre seulement 71 sur la période 2007-2010) et dans les montants levés qui progressent nettement plus rapidement que dans le reste du secteur numérique (selon une étude CapGemini/eCap)
Presque 50 % de ces start-up sont localisées en Île-de-France, mais d’autres grandes agglomérations telles que Toulouse, Lyon, Rennes, Bordeaux ou Grenoble ou Nice ont des écosystèmes locaux développés, desquels émergent des start-up prometteuses.

Quelle segmentation des startups IA du domaine de l’IA ?

Quatre grands segments ont été identifiés dans le cadre de cette étude. Les segments applicatifs, qui utilisent l’IA pour résoudre des problématiques fonctionnelles et / ou sectorielles sont majoritaires et représentent plus de 80 % des start-up, tandis que les segments plus amont, qui proposent des produits / services / technologies utiles et spécifiques pour la création d’applications à base d’IA, comptent quelques projets ambitieux et disruptifs.

Bpifrance a réalisé une cartographie de start-up françaises innovantes qui interviennent dans le domaine de l’intelligence artificielle. En savoir plus….

Lire aussi :