Archives de Catégorie: Etonnez moi

A découvrir : articles et vidéos raffraichissants

Découvrez 6 innovations pour lutter contre la pollution de l’air @nexity

Source : Nexity lab

La pollution de l’air engendre tous les ans des milliers de décès en France… De nombreux acteurs, entrepreneurs, mettent donc en place des solutions innovantes afin de lutter contre ce phénomène. Découvrez-les ci-dessous…

Nexity

Clarity & Citeos : mes micro-capteurs de surveillance fixés aux lampadaires publics
Lauréat du programme Qualité de l’Air de la Mairie de Paris, le groupement de startups Clarity et Citeos ont imaginé un système de surveillance de l’air basé sur des capteurs lowcost, installés sur les mâts d’éclairage public, couplé à un portail cloud.

Plume Labs :  une application de suivi en temps-réel de la qualité de l’air pour se protéger de la pollution
Flow, le capteur personnel de qualité de l’air développé par la startup française Plume Labs, permet à ses utilisateurs d’obtenir des informations personnalisées afin d’éviter la pollution atmosphérique. Grâce à une série de capteurs, Flow analyse en temps réel les polluants les plus dangereux et retranscrit ces informations sur l’application Plume.

Air Serenity : Le purificateur d’air intérieur à la technologie révolutionnaire
“Nous passons plus de 80% de notre temps à l’intérieur, dans des espaces clos où l’air intérieur se révèle jusqu’à huit fois plus pollué qu’à l’extérieur” alerte le quotidien Les Échos en février dernier. Consciente de ce problème, la startup Air Serenity dévoile dès 2012 une technologie capable de retenir les molécules néfastes pour l’Homme.

Air-Ink : la première encre créée à partir de particules de pollution
Réinventer l’existant : c’est le fer de lance de la startup Air-Ink. Grâce à une technologie baptisée Kaalink, Air-Ink réussit à récupérer l’air pollué par les pots d’échappement pour la transformer en encre.

Voir les autres innovations

Lire aussi :

Métro Parisien : retour 100 ans en arrière… @GdParisExpress

Source : Grand Paris Express

Un siècle avant le Grand Paris Express, nous vivions la construction du 1er métro parisien. Comment s’est-il construit ? Comment cela a évolué ? Quelles étaient les méthodes d’autrefois ? Toutes les réponses ci-dessous…

Logo_grand_paris_express_2016.svg

Première méthode : le bouclier
Si la construction du métro a tant perturbé la vie des Parisiens de l’époque, c’est d’abord en raison de la méthode de construction. Au XXIème siècle, le Grand Paris Express se construit à 90% en souterrain grâce à des tunneliers qui évoluent à environ 40 mètres en sous-sol, limitant au maximum les perturbations en milieu urbain.

Deuxième méthode : les galeries boisées
Ayant renoncé au bouclier, les ingénieurs devaient néanmoins prévoir de creuser en profondeur. On se rabattait sur le système traditionnel de tranchées couvertes, soutenues par des boisements. C’est la technique, vieille comme le monde, des galeries de mines. Le creusement se fait à la main, à la pioche ou à la pelle avec d’énormes poutres qui étayent les galeries, comme sous le canal Saint-Martin.

Troisième méthode : les constructions à ciel ouvert
Pour des raisons d’économies, une grande partie des tronçons a été construite le plus près possible de la surface : à seulement une dizaine de mètres de profondeur (contre environ 40 mètres pour le Grand Paris Express). Certaines artères se sont vu éventrées pour que les chantiers se déroulent à ciel ouvert.

Lire la suite de l’article…

Lire aussi :

Lutte contre le mal-logement : les solutions innovantes en infographie @nexity

Source : Nexity lab

Le mal-logement est aujourd’hui omniprésent en France, et représente plus de 4 millions de personnes. Les acteurs du logement se mobilisent et s’engagent dans cette lutte contre le mal-logement en proposant des solutions innovantes.
Mais alors, qui sont les acteurs impliqués dans cette lutte ? Quelles sont leurs solutions ? Réponse en infographie…

Infographie mal-logement nexity

Cliquez ci-dessus pour consulter l’infographie dans son intégralité ⇑

Retrouvez également :

5 livres à dévorer sur le thème de l’entrepreneuriat, recommandés par Bpifrance @Bpifrance

  Source : BPI France

 

Tout le monde est concerné par l’innovation. Mais comment la mettre en place dans votre entreprise ? Avec cet ouvrage découvrez clairement et simplement pourquoi et comment innover.

> L’innovation pour les Nuls, les clés pour innover

« S’associer est presque aussi engageant qu’un mariage ». Cette affirmation est le point de départ de ce guide. Vous y trouverez pêle-mêle : témoignages d’entrepreneurs, conseils et encadrés pratiques pour vous accompagner tout au long de votre aventure entrepreneuriale
Alors avant de sauter le pas pour le meilleur et pour le pire, découvrez toutes les clés pour réussir votre collaboration sur le long terme.

> Acceptez-vous de prendre pour associé… ? : paroles d’associés

…lire la suite…

Air Affaires, la nouvelle plateforme qui connecte les régions grâce à l’avion @AirAffaires

Source : Air Affaires

Air Affaires est la nouvelle plateforme qui met en relation des avions privés, des pilotes professionnels et des entreprises, afin de faciliter les déplacements et de désenclaver le territoire. 

Air affaires

Caen – Agen, Brest – Clermont-Ferrand, Nevers – Limoges… la France est ainsi faite que nombre de trajets en train ou en avion ne peuvent se faire sans un passage par Paris. Face à cette réalité expérimentée par tous, et en particulier par les dirigeants et salariés d’ETI et PME régionales, trois entrepreneurs bretons menés par le serial entrepreneur Charles Cabillic ont lancé l’an dernier Air Affaires.

Entreprises, propriétaires, pilotes… tout le monde y gagne…
La plateforme agrège près de 150 avions privés d’affaires que leurs propriétaires mettent à la location. Alors qu’un avion vole en moyenne une cinquantaine d’heures par an, il en faudrait 300 pour rentabiliser leur investissement. Voilà l’opportunité que leur offre la plateforme. Sur Air Affaires se retrouvent également des pilotes professionnels indépendants. Qu’il s’agisse d’instructeurs cherchant un complément de revenus, de pilotes en activité souhaitant maintenir leurs qualifications ou de pilotes de ligne à la retraite cherchant un complément de revenus, les avions sont ainsi pilotés par des professionnels. Les entreprises membres du Club Air Affaires n’ont plus qu’à renseigner leur destination et à décoller.

——> Pour en savoir plus sur Air Affaires, cliquez ici…

Retrouvez également :