Archives de Catégorie: commerces

Commerce et e-commerce à l’heure du déconfinement dans la Métropole du Grand Paris @__Apur__ #GrandParis

Source : Apur

La crise sanitaire liée à la Covid-19 subie par les Français au printemps 2020 a contraint les commerçants et les consommateurs à s’adapter. Une partie de ces derniers ont modifié leurs habitudes d’achats. 

Les effets de la crise ont touché différemment les secteurs de la vente. Les commerces de première nécessité ont pu conserver une activité tandis que les autres secteurs n’ont pas pu ouvrir leurs magasins. Ainsi, seul un commerce sur quatre a été autorisé à ouvrir à Paris. Face à cette situation, le e-commerce s’est présenté comme une solution efficace pour respecter la distanciation sociale et maintenir une activité commerciale. Interrogés par l’Apur, des commerçants ayant choisi de vendre leurs produits sur internet expliquent comment ils l’ont mise en place. 

De leur côté, face aux restrictions sanitaires et au développement de ces services de livraison, les consommateurs ont dû modifier leurs comportements d’achat. Pour certains d’entre eux, cette période a été l’occasion de faire des courses sur internet pour la première fois. Pour comprendre comment les Grands Parisiens ont réagi face à ces nouveaux services commerciaux, l’Apur leur a adressé un questionnaire en ligne au cours du mois de mai 2020…

…Lire la suite

50 bonnes pratiques pour redynamiser les cœurs de ville @linstitutPR

Source : institutparisregion.fr

Le processus de dévitalisation des centres-villes n’est pas propre à la France, comme le montre le récent rapport réalisé pour l’institut de la recherche de la Banque des Territoires. Placé au coeur des préoccupations des politiques d’aménagement du territoire depuis quelques années, il a suscité la mise en place de plusieurs dispositifs d’accompagnement propice à une redynamisation, dont « Centres-villes de demain » de la Banque des Territoires — qui a fusionné dans le programme « Action coeur de ville » lancé en 2018 par l’État — et l’appel à manifestation d’intérêt de la Métropole du Grand Paris en Île-de-France. Tous mettent en avant la nécessité d’une stratégie globale, transversale, innovante, associant les multiples acteurs qui interviennent sur le centre-ville. Cette édition des carnets pratiques sur les stratégies de redynamisation des centres-villes propose une boîte à outils pour accompagner les collectivités engagées dans cette démarche.

Les villes moyennes situées aux marges des métropoles voient leur fonction de centralité décliner au profit de celles-ci. Elles sont touchées au premier chef par ce phénomène de rétractation. Éloignées de la métropole, elles ont du mal à bénéficier des retombées positives de la métropolisation.

Ce carnet, réalisé en partenariat avec la Banque des Territoires, débute par un constat général sur la situation des centres-villes en France tiré des différentes études sur le sujet. Différentes méthodologies pour délimiter spatialement le centre-ville, élaborées et utilisées à L’Institut Paris Region sont ensuite présentées, suivies par des exemples de bonnes pratiques organisées autour de cinq approches thématiques : la vie quotidienne, la mobilité, le logement, les loisirs et le travail en centre-ville.

Accéder à l’étude

Commerce et e-commerce à l’heure du déconfinement dans la Métropole du Grand Paris @__Apur__ #GrandParis

Source : Apur

La crise sanitaire liée à la Covid-19 subie par les Français au printemps 2020 a contraint les commerçants et les consommateurs à s’adapter. Une partie de ces derniers ont modifié leurs habitudes d’achats. 

Les effets de la crise ont touché différemment les secteurs de la vente. Les commerces de première nécessité ont pu conserver une activité tandis que les autres secteurs n’ont pas pu ouvrir leurs magasins. Ainsi, seul un commerce sur quatre a été autorisé à ouvrir à Paris. Face à cette situation, le e-commerce s’est présenté comme une solution efficace pour respecter la distanciation sociale et maintenir une activité commerciale. Interrogés par l’Apur, des commerçants ayant choisi de vendre leurs produits sur internet expliquent comment ils l’ont mise en place. 

De leur côté, face aux restrictions sanitaires et au développement de ces services de livraison, les consommateurs ont dû modifier leurs comportements d’achat. Pour certains d’entre eux, cette période a été l’occasion de faire des courses sur internet pour la première fois. Pour comprendre comment les Grands Parisiens ont réagi face à ces nouveaux services commerciaux, l’Apur leur a adressé un questionnaire en ligne au cours du mois de mai 2020…

…En savoir plus

La RIVP lance un plan de soutien pour 1000 commerces @_RIVP_

Source  : RIVP

La crise sanitaire et le confinement ont fortement touché des centaines de commerçants et professionnels parisiens.

En lien avec la Ville de Paris, nous déployons dès le lundi 22 juin un plan de soutien en faveur des commerçants, professionnels et associations qui ont été fortement impactés ces dernières semaines.

Ce dispositif prévoit de mettre en place plusieurs solutions en faveur des 1000 commerçants concernés par cette démarche.

En cas de difficultés comme une chute de revenus survenue durant la crise sanitaire, et après étude des dossiers de demande, nous pourrons accorder des reports ou des facilités de paiement.

Nous pourrons également proposer une exonération des loyers et charges de 3 à 6 mois après délibération de notre conseil d’administration…

…Lire la suite

Elogie-Siemp soutient les commerces face à la crise @ElogieSiemp

Source : Elogie-Siemp

La gestion des locaux commerciaux, associatifs et culturels constituent une activité importante pour Elogie-Siemp avec plus de 1 200 occupants, ateliers d’artistes inclus, dans nos pieds d’immeubles qui participent à la vie des quartiers et au développement des services de proximité.

La crise sanitaire et ses conséquences ont durement frappé ces acteurs de la ville et notre qualité de bailleur social parisien, au service d’un territoire, nous conduits à être attentifs à ce qui constitue la vitalité de nos quartiers.

La fermeture en nombre de commerçants, entreprises, associations, ou lieux dédiés aux activités culturelles, seraient synonymes de moins de services de proximité, de moins de solidarité entre les habitants, en bref, de détérioration du bien vivre…

…Lire la suite