Archives de Catégorie: commerces

Maryse Aulagnon devient Présidente de la FSIF @FSIF_

Source : FSIF

Maryse Aulagnon a été élue Président de la FSIF, Fédération des Sociétés Immobilières et Foncières, succédant ainsi à Christophe Kullmann.

FSIF

La Fédération des Sociétés Immobilières et Foncières (FSIF) rassemble les opérateurs immobiliers qui construisent, louent et gèrent au quotidien des biens immobiliers diversifiés tels que bureaux, commerces, hôtels, entrepôts logistiques, logements, résidences étudiantes ou maisons de retraite en France et à l’étranger.

Créée en 1935, la FSIF compte actuellement une trentaine de sociétés adhérentes : foncières cotées françaises, foncières privées françaises, gestionnaires d’actifs immobiliers de compagnies d’assurances, filiales ou succursales françaises de sociétés d’investissement immobilier étrangères. Ses adhérents cotés totalisent 63 milliards d’euros de capitalisation boursière, ce qui représente plus de 90 % de la capitalisation boursière du compartiment immobilier d’Euronext.

En savoir plus sur le bureau exécutif de la FSIF

Lire également :

Action Cœur de ville : les Entreprises publiques locales s’imposent au centre ! @fedepl

Source : servirlepublic.fr

EPL-Servir-le-public

Reconquérir les centres-villes et centres-bourgs par le commerce et la culture

Afin de réinsuffler du rythme à des centres-villes en insuffisance vitale, le dispositif Action Cœur de ville propose ses stimulateurs depuis un an. Un changement de méthode proche de l’électrochoc, auquel les Entreprises publiques locales participent pleinement, fortes de leur expérience sur ce champ opératoire. À l’occasion du colloque que la Fédération consacre au sujet le 25 avril à Lisieux (Calvados), radioscopie d’un engagement pris… à cœur.

Meurtris par la désindustrialisation, vidés au nom du rêve pavillonnaire et délaissés au profit des grandes surfaces commerciales, les cœurs de villes moyennes ont vu leur électrocardiogramme s’aplatir au fil des années ! En 2017, le taux de vacance commerciale moyen des centres-villes atteignait 11,1 % (hors Île-de-France) contre 7,2 % en 2012, et ce chiffre dépassait 12 % pour les communes de moins de 200 000 habitants* !

Un plan au cœur des villes

Totalement décentralisé et déconcentré, « Action Cœur de Ville » (ACV) était donc lancé le 14 décembre 2017, « véritable dispositif partenarial entre l’État, trois opérateurs majeurs (Caisse des dépôts, Action Logement et l’Agence nationale de l’habitat) et des villes moyennes au rôle irremplaçable de centralité », résume le directeur du programme, Rollon Mouchel-Blaisot qui y lit un « acte de foi à l’endroit de ces territoires et de confiance à l’égard des élus. »

…lire la suite…

Immobilier d’entreprise : focus sur le 1er trimestre 2019 @Galivel @knightfrank

Source : Galivel

Knight Frank, spécialiste de l’immobilier d’entreprise, a fait le bilan du marché de l’investissement immobilier au 1er trimestre 2019. Au total, 3,8 milliards d’euros ont été investis en France au 1er trimestre 2019, représentant une baisse de 8 % sur un an, mais une hausse de 35 % par rapport à la moyenne de chaque 1er trimestre depuis 10 ans. 

Knight-Frank-Logo

Bureaux : la périphérie se distingue
2,45 milliards d’euros ont été investis sur le marché français des bureaux au 1er trimestre 2019, soit une baisse de 20 % par rapport à la même période l’an passé et 65 % de l’ensemble des montants engagés depuis janvier. Contrairement au 1er trimestre 2018, et en dépit d’une légère augmentation du nombre de transactions de plus de 100 millions d’euros (11, contre 10 au 1er trimestre 2018), aucun méga-deal n’a été enregistré. Les résultats du marché de Paris intra-muros s’en ressentent : malgré quelques belles opérations (le « 40 rue du Louvre » acquis par UNION INVESTMENT, le « 37-39 avenue Trudaine » cédé à AMUNDI, etc.), seuls 800 millions d’euros ont été investis dans la capitale au 1er trimestre 2019 contre 1,85 milliard un an auparavant. Le recul devrait être moins prononcé à la fin du 2e trimestre en raison de la finalisation attendue de la cession à SWISS LIFE, pour 1,7 milliard d’euros, d’un portefeuille de 28 actifs appartenant à TERREÏS.

Commerces : meilleur démarrage depuis 2016
Si les bureaux ont moins bien démarré l’année qu’en 2018, tel n’est pas du marché de l’immobilier industriel, dont les volumes ont progressé de 24 % sur un an au 1er trimestre 2019. Ce dynamisme prolonge une fin d’année 2018 déjà très animée et marquée par plusieurs grandes transactions, comme la cession à COLONY CAPITAL d’un portefeuille EDF ou l’acquisition par MORGAN STANLEY du portefeuille LOG’S.

Investisseurs étrangers : part en hausse, mais volume équivalent
Les sommes engagées en France par des investisseurs étrangers totalisent 1,7 milliard d’euros depuis janvier. Stable sur un an, ce volume représente 45 % des montants investis dans l’Hexagone au 1er trimestre 2019 contre 41 % à la même période l’an passé.
Plus d’informations ici…

Lire aussi :

« Cœur de ville » et centres-bourgs : comment reconquérir ces lieux de vie ? @fedepl

Source : Fédération des Epl

Un an après les premières réflexions parlementaires sur la revitalisation des centres-villes et centres-bourgs et le lancement du programme « Action Cœur de ville », la rencontre traduit la volonté de la Fédération des Entreprises publiques locales – Sem, Spl et SemOp – d’être présente aux côtés des collectivités pour accompagner la mise en œuvre des politiques de dynamisation et d’attractivité des centres-villes et centres-bourgs.

Cette journée sera une occasion privilégiée de bénéficier de retours d’expériences d’élus locaux qui partagent ces problématiques et d’échanger sur les montages possibles, notamment avec les Entreprises publiques locales, pour préserver et renouveler l’attractivité de nos cœurs de ville et centres-bourgs. Deux axes de travail sont retenus : la culture et la revitalisation commerciale.

En savoir plus

Au supermarché « Les 400 coop », ce sont les clients qui tiennent la boutique @paris

   Source : Paris

Le modèle est celui de La Louve, la première structure parisienne du genre ouverte fin 2016, rue des Poissonniers (18e) mais à une échelle réduite puisque la surface de vente de 120 m2 est ici dix fois moindre. Et la Louve compte aujourd’hui 7 000 coopérateurs. Mais comme pour La Louve, la coopérative du 11e a reçu le soutien de la Ville de Paris sous la forme d’une subvention de 25 000 euros et de neuf mois de loyer gratuit du local appartenant à Paris Habitat, premier bailleur social de la Ville de Paris et proposé par le GIE Paris Commerces.

Dans le 11e arrondissement, un groupe d’habitants a ouvert un supermarché sous la forme d’une coopérative autogérée : « Les 400 coop ». Les 517 coopérateurs entendent reprendre en main leur alimentation en privilégiant une production locale, équitable et solidaire. La porte est grande ouverte à tous ceux qui seraient tentés par l’aventure.

> En savoir +