Archives de Catégorie: Amenagement

Développement du territoire : l’Ile-de-France se dote d’une nouvelle SEM @BanqueDesTerr @CCI_Paris_IDF @cmarkea

Source :  Banque des Territoires

Le premier conseil d’administration de la société d’économie mixte (SEM) Ile-de-France Investissements et Territoires s’est tenu le 22 juillet 2020. Cette nouvelle SEM dont la création a été adoptée en décembre 2019, s’appuie sur un partenariat avec la Caisse des Dépôts, via la Banque des Territoires, la CCI Ile-de-France, la Caisse d’épargne et le Crédit Mutuel Arkéa.

Ses objectifs sont multiples : maintenir d’abord une industrie forte en Ile-de-France, à travers une offre foncière et immobilière à destination des entreprises industrielles, favoriser le maintien ou le développement d’une activité artisanale ou commerciale à proximité ou dans les centres-bourgs, et desserrer la contrainte de l’isolement en grande couronne. La SEM misera notamment sur l’implantation de tiers-lieux. La lutte contre la désertification médicale dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et en grande couronne fait aussi partie de ses objectifs. La SEM devra proposer des solutions « clé en main » pour les médecins qui souhaitent se regrouper dans des maisons de santé. Pour ce faire, la SEM Ile-de-France Investissements et Territoires dispose de 50 millions d’euros sur cinq ans.

Logements : quel est l’impact de la pandémie sur les transactions ? @_EpaMarne

Source : EpaMarne

EpaMarne-EpaFrance publient une étude comparative sur la conjoncture immobilière sur leur périmètre d’intervention sur la période mars-avril en 2019 et 2020 afin d’évaluer l’impact de la pandémie du Covid-19 sur le marché.

La pandémie de coronavirus a profondément perturbé les activités du BTP et de l’immobilier. En effet, entre le début du confinement, annoncé le 12 mars 2020 par le Président de la République, et la sortie du confinement le 11 mai 2020, les chantiers sous maîtrise d’ouvrage ont été mis à l’arrêt, la plupart des transactions immobilières ont été reportées, voire annulées, afin de respecter la sécurité sanitaire des personnes et de lutter contre la propagation du coronavirus.

Dans le même temps, certains observateurs ont annoncé un « exode urbain », des centres urbains vers le périurbain, voire les territoires plus ruraux, lié aux aspirations de plus en plus fortes des urbains à la nature et aux grands espaces ouverts.

Quels sont les effets de la pandémie sur les 6 marchés résidentiels identifiés sur le périmètre d’intervention d’EpaMarne-EpaFrance ?

Afin de tirer des premiers enseignements, cette note fait un état des lieux des réactions du système d’acteurs de la promotion immobilière sur cette période, puis compare dans une seconde partie le bilan des ventes de logements neufs en mars-avril, entre 2019 et 2020…

…En savoir plus

Ville verte : les Champs-Élysées bientôt végétalisés ? @nexity @paris #Enviesdeville

Source : Envies de ville by Nexity

Le Comité des Champs-Élysées et la plateforme citoyenne make.org ont lancé une consultation participative du 14 février au 14 juin 2020 centrée sur l’avenir de l’avenue parisienne emblématique. Les parisiens mais aussi les habitants des Hauts-de-Seine se sont prononcés pour envisager ensemble les transformations nécessaires pour les Champs-Élysées de demain.

Un record : près de 100.000 participants ont fait entendre leurs voix pour participer au nouvel aménagement de l’avenue emblématique de la Capitale. À l’issue de la consultation, 2.000 propositions ont émergé, produisant 450.000 votes. « Après la période exceptionnelle que nous venons de vivre, les résultats de cette consultation sont particulièrement éclairants sur la “ville de demain” telles que les citoyens l’appellent de leurs vœux : plus végétale, plus apaisée, plus harmonieuse dans sa conciliation entre les différentes mobilités, plus soucieuses aussi de son histoire et de son patrimoine », affirme Axel Dauchez, Président de make.org.

En effet, les différents participants réclament une avenue plus verte, où la présence du béton serait masquée par la végétation. « Il faut végétaliser non dans des bacs mais en pleine terre pour vraiment réduire la chaleur (canicule) et favoriser l’écoulement des eaux », selon Marine. Le savoir-faire français est aussi un thème récurrent pour les Champs-Élysées, qui sont une vitrine de la culture française : « Il faut des commerces de quartier, une librairie, et pas seulement des vêtements de marques mondialisées sans originalité », affirme Claire-Emilie.

Découvrir les 6 grandes idées

50 bonnes pratiques pour redynamiser les cœurs de ville @linstitutPR

Source : institutparisregion.fr

Le processus de dévitalisation des centres-villes n’est pas propre à la France, comme le montre le récent rapport réalisé pour l’institut de la recherche de la Banque des Territoires. Placé au coeur des préoccupations des politiques d’aménagement du territoire depuis quelques années, il a suscité la mise en place de plusieurs dispositifs d’accompagnement propice à une redynamisation, dont « Centres-villes de demain » de la Banque des Territoires — qui a fusionné dans le programme « Action coeur de ville » lancé en 2018 par l’État — et l’appel à manifestation d’intérêt de la Métropole du Grand Paris en Île-de-France. Tous mettent en avant la nécessité d’une stratégie globale, transversale, innovante, associant les multiples acteurs qui interviennent sur le centre-ville. Cette édition des carnets pratiques sur les stratégies de redynamisation des centres-villes propose une boîte à outils pour accompagner les collectivités engagées dans cette démarche.

Les villes moyennes situées aux marges des métropoles voient leur fonction de centralité décliner au profit de celles-ci. Elles sont touchées au premier chef par ce phénomène de rétractation. Éloignées de la métropole, elles ont du mal à bénéficier des retombées positives de la métropolisation.

Ce carnet, réalisé en partenariat avec la Banque des Territoires, débute par un constat général sur la situation des centres-villes en France tiré des différentes études sur le sujet. Différentes méthodologies pour délimiter spatialement le centre-ville, élaborées et utilisées à L’Institut Paris Region sont ensuite présentées, suivies par des exemples de bonnes pratiques organisées autour de cinq approches thématiques : la vie quotidienne, la mobilité, le logement, les loisirs et le travail en centre-ville.

Accéder à l’étude

Citallios ancre sa raison d’être dans son identité

Source : Citallios

CITALLIOS est la première société d’économie mixte, et l’une des premières entreprises publiques, à s’être formellement dotée d’une raison d’être fin 2019. Lors de l’Assemblée générale du 25 juin 2020, les actionnaires ont voté pour l’inscrire dans les statuts de l’entreprise.

Face aux défis posés par les transitions démographique, numérique et environnementale, CITALLIOS affirme son ambition au service des territoires et de ses parties prenantes :
“Imaginer et construire un cadre de vie humain, sobre, durable, en assemblant les contributions nécessaires à la transformation des villes et des territoires avec tous et pour tous”. Pour Maurice Sissoko, Directeur général de CITALLIOS : « avec cette raison d’être et son inscription dans les statuts de CITALLIOS, nous faisons le choix de nous engager dans la durée aux côtés des collectivités et des opérateurs fonciers publics et privés, en agissant pour l’intérêt de tous dans le cadre d’une offre de solutions larges et agiles. Notre modèle, l’économie mixte, nous permet de conjuguer au mieux l’intérêt commun et la performance financière, avec une contribution dépassant la seule mesure économique. Notre raison d’être constitue la colonne vertébrale de notre stratégie opérationnelle »…

Lire la suite…