Archives de Catégorie: Amenagement

Une nouvelle gare routière pour Massy Atlantis @ParisSudA @egis @villedemassy

Une nouvelle gare routière pour Massy Atlantis : EGIS, COBE et ON désignés comme équipe de maîtrise d’œuvre par Paris Sud Aménagement

Source : Paris Sud Aménagement

L’entrée de ville de Massy va voir son profil se redessiner avec l’extension de la gare routière, véritable point d’accroche entre les échelles métropolitaines et locales, entre la Métropole du Grand Paris, la ville de Massy et Atlantis.

La gare routière de Massy Atlantis s’insère dans un pôle d’échanges multimodal métropolitain et afin de répondre à la croissance de l’offre en transports en commun pour desservir le Plateau de Saclay et son cluster scientifique en attendant l’arrivée de la ligne 18 du Grand Paris Express, et de répondre aux attentes en matière de confort des usagers, elle va être agrandie.

Pour ce faire, Paris Sud Aménagement, en concertation et avec la participation de la Communauté d’Agglomération Paris Saclay et Île-de-France Mobilités, a lancé une consultation de maîtrise d’œuvre afin de dessiner et de réaliser son futur profil, qui sera un véritable signal de recomposition de l’entrée de ville de Massy.

En savoir plus

Grand Paris express : des principes guides encadreront l’aménagement autour des gares @JournalGdParis

Grand Paris express : des principes guides encadreront l’aménagement autour des gares

Parallèlement à la construction du métro et des 68 gares, la Société du Grand Paris aide les maitres d’ouvrage à aménager les espaces publics autour des gares pour qu’ils puissent absorber les nouveaux flux entrants et sortants. Pour en garantir la cohérence et l’évolutivité, un référentiel des places du Grand Paris listant des bonnes pratiques sera diffusé en 2019.

…lire la suite…

Conférence : l’inventaire des réinventer @CityLinked @csabbah @pavillonArsenal

CONFÉRENCE

L’INVENTAIRE DES REINVENTER

Présentation du livre

Par CITY Linked et Catherine Sabbah

Mercredi 12 décembre à 19h

Pavillon de l’Arsenal

21 bd. Morland – Paris 4

8 concours passés au crible, 99 projets étudiés, 70 personnes interviewées.

Tout (ou presque) ce que vous avez toujours voulu savoir sur les « Réinventer » sans jamais oser le demander est là.

Entrée gratuite sur réservation en ligne uniquement

Réservez votre place sur Eventbrite

Connaissez-vous TERACTEM : l’opérateur ensemblier de la Haute-Savoie depuis 60 ans @fedepl @teractem

Source : TERACTEM

60 ANS : L’OPÉRATEUR DE LA HAUTE-SAVOIE DEPUIS 1958

Une SEM créée, capitalisée et contrôlée par les collectivités locales (67,55%) et leurs partenaires économiques et financiers (32,45%).

50 MILLIONS € : INVESTISSEMENT ANNUEL INJECTÉS DANS L’ÉCONOMIE LOCALE

7 millions de fonds propres capitalisés grâce au réinvestissement des bénéfices depuis 60 ans, permettent cet effet de levier.

10,15,20 ANS : PILOTAGE DES GRANDS PROJETS SUR LE LONG TERME

Des projets d’envergure échelonnés sur plusieurs mandatures, respectant la vision initiale, adaptés à l’évolution sociétale.

LES RÉALISATIONS DE TERACTEM, DEPUIS 1958

• Acquisitions de 2600 ha de foncier en 30 ans pour la réalisation de voiries, de zones d’activités, d’aménagements communaux et de berges de rivières

• Contribution à la réalisation de 15 000 Logements en zones urbaines et rurales

• Aménagement de 54 zones d’activités accueillant 16 000 emplois : Altea, Altaïs

• Réalisation de 138 équipements publiques

• Réalisation d’équipements structurants et d’infrastructures pérennes

• Protection de 800 captages d’eau potable

Réseau de chaleur de bois de Viry desservant 1000 équivalents-logements logements

• Construction, financement et exploitation de 10 CENTRALES SOLAIRES

• Réalisation d’études et d’outils d’aide à la décision (conception de l’Observatoire du département de Haute Savoie depuis 20 ans)

• Projets de grande envergure, passés, en cours et futurs : Courier à Annecy (350 logements, 44 000 m2 de commerces et activités tertiaires), quartier Chorus à Cran-Gevrier (928 logements, 19 000 m2 de surfaces commerciales et locaux d’activités), quartier Ecovela de Viry (900 logements, 4000 m2 de commerces et services, école et centre culture), Pré Billy à Pringy (900 logements).

• Des réalisations innovantes et emblématiques : les bâtiment Etoile du Sud et Celeno à Annemasse… L’hôtel d’entreprises Les Papeteries-Image Factory de Cran-Gevrier…

En savoir plus

PATRIMOINE : renforcer l’offre de garde sur un secteur en développement à Balma (31)

Vincent Terrail-Novès, Maire de Balma, et Pascal Barbottin, Directeur Général de PATRIMOINE, posent la 1ère pierre de la future crèche qui sera installée à Balma au lieu-dit Nicolaou. Une réalisation qui permettra d’accueillir une quarantaine de jeunes enfants dès la rentrée prochaine.

PATRIMOINE, qui comptait déjà 539 logements sociaux sur Balma, y a ajouté cette année 48 logements, avenue de la Plaine. Installée à proximité immédiate, cette nouvelle crèche, montée en partenariat avec la Ville de Balma, sera la porte d’entrée du quartier sur l’avenue Saint-Martin de Boville.

Renforcer l’offre de garde sur un secteur en développement
D’une surface de 540 m², elle permettra d’accueillir jusqu’à 46 enfants, en fonction de la répartition bébés / moyens / grands. En s’ajoutant aux 40 lits de la crèche « 1-2-3 Soleil » construite en 2014 par PATRIMOINE dans le quartier de Vidailhan, cette nouvelle infrastructure viendra renforcer l’offre de garde sur Balma et complétera ainsi les dispositifs petite enfance existants.

Conçu par l’architecte Jean-Marc Durin, le projet propose une organisation en U percée de patios, afin de protéger les espaces intérieurs sur l’avenue et de dégager une façade publique d’accueil.

La façade courbe et protectrice apparait comme faussement aveugle et dissimule des parties en retrait. Des lames en aluminium miroir et colorées permettront à la lumière de se refléter pour une façade toujours changeante. L’objectif au final est de préserver la sérénité des enfants et d’éviter tout effet d’enfermement en créant une aire gaie et ludique.

Le coût immobilier de la crèche s’élève à 2,08 M€. L’opération bénéficie d’une subvention de 338 400 € de la CAF de Haute-Garonne et d’un prêt de 1 155 000 € du Crédit Foncier.