Archives de Catégorie: Actualités

La Région Occitanie très mobilisée dans la production et la rénovation de logements @Occitanie

Source : Région Occitanie

Le Comité régional de l’habitat et de l’hébergement a fait le bilan 2018 sur la production et la rénovation de logements en Occitanie, qui s’avère être très positif. En effet, en 2018, la Région a participé à plus de 380 opérations de production ou rénovation de 6 350 logements sociaux, communaux et étudiants, pour 12,5 M€. 

occitanie

Avec 47 000 habitants de plus chaque année en Occitanie, où vivent déjà 5,7 millions de personnes, l’accès au logement est une question cruciale. Plus de 70% de la population régionale est éligible à un logement social, mais le taux d’équipement doit s’améliorer. Depuis la loi NOTRe de 2015, la Région a compétence sur l’accès au logement et à l’amélioration de l’habitat, et elle se mobilise. Harmonisées à l’échelle de l’Occitanie, ses aides à la production de logement social, à la rénovation énergétique de logements communaux, à la création ou la restructuration de logements étudiants et foyers de jeunes travailleurs, stimulent la vitalité des territoires.
En 2018, la Région a mobilisé 8 M€ pour participer à plus de 300 opérations liées à la production de près de 5 500 logements sociaux.

Elle programme en 2019 une enveloppe en forte hausse à 11 M€. La Région a aussi mis 1 M€ dans 75 opérations sur des logements communaux, qui ont permis de rénover 142 appartements.
Consulter la suite…

Lire également :

Grand débat : voici les 20 propositions de la Croix-Rouge Française @CroixRouge

Source : Croix Rouge

La Croix-Rouge Française constitue le premier opérateur associatif dans le champ sanitaire, social et médico-social et compte au plan national 563 établissements et services. Dans le cadre du Grand Débat National, voici ses 20 propositions articulées autour du « pouvoir de vivre, « pouvoir d’agir », et « pouvoir de donner ».

Croix rouge française

Le pouvoir de vivre
– Renforcer l’accès aux droits des plus vulnérables
– Assurer la production ambitieuse d’une offre de logements très sociaux, dignes, adaptés aux besoins, aux différentes compositions familiales et accessibles aux ménages les plus modestes.
– Développer les SAMU sociaux disposant d’une expertise d’accompagnement à l’accès aux droits.
– Proscrire la remise à la rue à l’issue de la trêve hivernale.
– Renforcer le rôle des départements dans l’accompagnement des jeunes majeurs vulnérables pour éviter les sorties « sèches » de l’aide sociale à l’enfance.
– Proposer automatiquement l’aide d’un interprète et un soutien psychologique pour garantir une véritable protection inconditionnelle de toute personne en détresse.
– Conditionner toute démarche d’évacuation à l’évaluation sociale et à des situations de mise à l’abri digne.

Développer l’accès aux soins
– Généraliser le tiers-payant et fusionner l’Aide Médicale d’Etat (AME) avec la PUMA pour lutter contre le non-recours aux droits de santé.
– Augmenter le maillage des dispositifs publics d’accès aux soins des plus démunis et homogénéiser leurs pratiques.

Construire une société numérique inclusive
– Mettre en place un dialogue renforcé entre les usagers des services publics, notamment ceux en situation de pauvreté et/ou d’exclusion numérique, et les administrations afin d’identifier les mesures excluantes et simplifier le langage administratif.
– Redéployer une partie des économies de la dématérialisation dans un fonds dédié au financement de l’accompagnement des usagers au numérique dans des espaces variés permettant l’accueil de l’ensemble des publics.
– Cadrer juridiquement l’aide numérique pour faciliter le développement de la formation des aidants et des médiateurs de l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de grande exclusion ou de handicap.

Toutes les propositions de la Croix Rouge ici…

Lire également :

1, 2, 3… #startup ! Découvrez inli, dédiée au logement intermédiaire @inli_officiel @ActionLogement

Source : Interview réalisée lors du Mipim 2019 sur le plateau de BiTV

 

 

 

Les 10 femmes remarquables de l’immobilier @Journal_Agence

     Source : Journal de l’Agence

 

Si les femmes sont nombreuses à travailler dans l’immobilier, elles le sont beaucoup moins à occuper des postes de direction. Vous vous demandez qui sont celles qui comptent dans le secteur ? A l’occasion de la Journée de la Femme, Le Journal de l’Agence et MySweetimmo ont mené l’enquête.

Yvette Bedin, pionnière des femmes entrepreneurs de l’immobilier

Rien ne la destinait à l’immobilier et pourtant…

Alexandra François-Cuxac, patronne des promoteurs

Alexandra François-Cuxac est à la tête de La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) depuis juin 2015.  Elle a été réélue  pour trois ans en juin dernier. Passionnée par son métier, …

Christine Fumagalli, présidente ORPI, première femme à la tête d’une enseigne nationale

Quand Bernard Cadeau annonce qu’il ne se représente pas à la tête d’Orpi, elle se dit ….…lire la suite…

Reste-à-charge zéro : Harmonie Mutuelle sera la 1ère à l’appliquer dès juillet 2019 @hmutuelle #RACO

Source : Harmonie Mutuelle 

Bien que le gouvernement souhaite le déploiement de la réforme du reste-à-charge zéro pour 2021, Harmonie Mutuelle va appliquer la réforme dès le 1er juillet 2019 !
Elle sera la 1ère mutuelle à la mettre en place.

Franchir une nouvelle étape pour l’accès aux soins
Depuis son annonce par le gouvernement, Harmonie Mutuelle a revendiqué sa place de partenaire de la réforme du reste-à-charge zéro, dans l’intérêt de ses adhérents, pour lutter contre le renoncement aux soins pour des raisons financières qui touche encore trop de Français.

La question de l’accès aux soins est en effet au cœur de l’ADN d’Harmonie Mutuelle. Elle agit résolument en ce sens notamment en prenant à nouveau ses responsabilités sur le sujet des reste-à-charge.

Alors que le déploiement de la réforme est prévu en 2021, Harmonie Mutuelle a décidé d’aller plus vite et de mettre en œuvre intégralement les paniers de soins sans reste-à-charge dans ses réseaux conventionnés (en optique, audio et dentaire) dès juillet 2019 avec près de 2 ans d’avance sur le calendrier du gouvernement.
Concrètement, cela signifie que les adhérents individuels d’Harmonie Mutuelle qui iront dans les enseignes des réseaux conventionnés pourront choisir parmi une gamme d’équipements dont le reste-à-charge sera nul ou maîtrisé. La compensation se fera alors par le versement automatique d’une prestation complémentaire, sans action spécifique de l’adhérent. Les adhérents collectifs pourront solliciter le Fonds d’Action Sociale Harmonie Mutuelle en cas de reste-à-charge pénalisant.

Consulter la suite…

Retrouvez également :