Archives de Catégorie: accession sociale

La location-accession comment ça marche ?

Source : SE LOGER

La location-accession : qu’est-ce que c’est et comment ça fonctionne ?

Lire la suite

#CongresEpl : Julien Denormandie, ministre du Logement au micro de Radio Immo @radioimmo @J_Denormandie

Le Congrès national des Epl s’est achevé le 10 octobre à Strasbourg, après trois jours de débats consacrés à l’avenir des Entreprises publiques locales. A cette occasion, Julien Denormandie, ministre du Logement, a été interviewé par les équipes de Radio Immo.

Le ministre du Logement s’est exprimé sur la politique de regroupement des bailleurs sociaux, l’accession sociale, la rénovation énergétique des logements..

>>>> Ecoutez l’interview

Lire aussi :

Les derniers chiffres du logement social à Paris @Apur_75 @paris

     Source : APUR

Les principaux chiffres sur le logement social à Paris en 2018 : le nombre de logements sociaux, le développement du parc depuis 2001 (application de la loi SRU), la demande de logement social et les attributions.

L’État et la Ville de Paris décomptent officiellement 245 210 logements sociaux SRU en service à Paris au 1er janvier 2018, soit 21,1 % des résidences principales. De 2001 à 2018, 104 484 logements sociaux ont été financés : 27 786 logements PLAI – Prêt locatif aidé d’intégration – (27 %), 44 980 logements PLUS – Prêt locatif à usage social – (43 %) et 31 718 logements PLS – Prêts locatifs sociaux – (30 %).

Face à cette offre, le nombre de demandeurs de logements sociaux souhaitant un logement à Paris est particulièrement important et en progression par rapport aux années précédentes : 249 671 ménages ont renouvelé ou déposé une première demande en 2018 en indiquant Paris parmi leurs choix de localisation.

La demande de logement social qui s’exprime à Paris est principalement le fait de ménages aux ressources faibles : …lire la suite…

Habitat et Humanisme se dote d’un office foncier solidaire @linstitutPR

    Source : institutparisregion.fr

ntretien avec Yves Caplain

Yves Caplain est président de l’association Accession solidaire, créée en 1951 sous le nom de Mouvement d’aide au logement jusqu’en 2018. L’association est membre du mouvement Habitat et Humanisme. L’accession sociale à la propriété constitue le cœur de métier d’Accession solidaire, qui se consacre depuis soixante-cinq ans au développement de l’épargne solidaire. Dans sa nouvelle stratégie, elle a décidé de poursuivre dans cette voie mais d’y inclure un nouvel outil qu’est l’office foncier solidaire (OFS).

Comment vous est venue l’idée de créer un office foncier solidaire au sein d’Habitat et Humanisme ?

Depuis sa création, notre association œuvre en faveur de l’accession sociale à la propriété. L’OFS constitue un nouvel outil pour nous, qui s’inscrit pleinement dans le champ de l’accession sociale, et il nous paraissait essentiel d’en faire un axe de notre nouvelle stratégie, qui se veut plus ambitieuse. Pour nous, l’OFS présente deux avantages majeurs. D’une part, il permet à la fois d’abaisser le coût d’acquisition pour les ménages modestes dans les zones tendues, mais également de pérenniser la vocation sociale du bien. Notre projet a été très bien accueilli par la préfecture de la région Île-de-France et nous avons obtenu l’agrément à la fin de l’année 2018. La forme légale que nous avons choisie pour notre OFS est celle de l’association car elle constitue à la fois une structure de référence pour nous et sa durée de vie est illimitée, et cela permet de réaffirmer le caractère désintéressé et non lucratif de notre initiative. L’OFS détient 200 000 euros de fonds propres, qui proviennent des deux partenaires fondateurs, à savoir Accession solidaire et la fédération Habitat et Humanisme.

Quels types d’opérations avez-vous prévu de mener ? Bénéficiez-vous de prix minorés pour l’acquisition des terrains ?

…lire la suite …

.@clairsienne : Lancement des travaux de réhabilitation de la résidence l’Ermitage @actionlogement @NvelleAquitaine

LA RESIDENCE L’ERMITAGE SE RENOUVELLE

Mercredi 16 octobre 2019 à 18h30, Clairsienne lance officiellement les travaux de réhabilitation de la résidence l’Ermitage en présence de Michel Labardin Maire de Gradignan et Vice-Président de Bordeaux Métropole, de Daniel Palmaro Directeur Général de Clairsienne et des habitants.

Couvrant 1 hectare, en bord du parc du Château de l’Ermitage, la résidence l’Ermitage, construite en 1965 a déjà connu une réhabilitation en 1998. Cependant, cette résidence vieillissante nécessite une nouvelle réhabilitation, afin de gagner en attractivité et améliorer le cadre de vie et le confort de ses résidents.
Située en proximité immédiate du projet de renouvellement urbain du centre bourg de Gradignan, les enjeux sont nombreux pour cette réhabilitation lourde de 4 bâtiments et 80 logements en site occupé, qui comprend également un important volet paysager.

Réhabilitation de l’Ermitage
Le programme de réhabilitation des 80 logements répartis sur 4 bâtiments R+4 s’articule autour de 4 volets : la rénovation thermique, la sécurité, le confort des logements et l’accessibilité. Il vise un label CERQUAL NF Habitat.

Les principaux travaux sont :
– Volet Thermique : Isolation thermique par l’extérieur pour une performance énergétique de classe B. Pour offrir de véritables économies d’énergie et de charges, d’autres prestations
thermiques vont être réalisées : Changement des menuiseries en PVC double vitrage ; Installation des VMC hygrométriques B et isolation thermique des toitures terrasses.
– Volet Sécurité : Amélioration et mise en conformité de l’électricité dans les logements et parties communes.
– Volet Confort des logements : Création de balcons de 12 m2 environ pour chaque logement ; Réhabilitation des halls d’entrée.
– Volet Accessibilité & Personne à Mobilité Réduite : Création d’un ascenseur sur chaque bâtiment et mise en conformité des circulations communes pour les personnes à mobilité réduite.

Cette réhabilitation démarrée en septembre 2019 se poursuivra jusqu’en août 2021.
8 mois d’intervention sont nécessaires pour chaque bâtiment et 8 jours par logement.
Cette réhabilitation représente un investissement de près de 5,5 M€ soit 68 503 € par logement.

…lire la suite…