Archives d’Auteur: Alexandra Poloce

Habitat et Humanisme se dote d’un office foncier solidaire @linstitutPR

    Source : institutparisregion.fr

ntretien avec Yves Caplain

Yves Caplain est président de l’association Accession solidaire, créée en 1951 sous le nom de Mouvement d’aide au logement jusqu’en 2018. L’association est membre du mouvement Habitat et Humanisme. L’accession sociale à la propriété constitue le cœur de métier d’Accession solidaire, qui se consacre depuis soixante-cinq ans au développement de l’épargne solidaire. Dans sa nouvelle stratégie, elle a décidé de poursuivre dans cette voie mais d’y inclure un nouvel outil qu’est l’office foncier solidaire (OFS).

Comment vous est venue l’idée de créer un office foncier solidaire au sein d’Habitat et Humanisme ?

Depuis sa création, notre association œuvre en faveur de l’accession sociale à la propriété. L’OFS constitue un nouvel outil pour nous, qui s’inscrit pleinement dans le champ de l’accession sociale, et il nous paraissait essentiel d’en faire un axe de notre nouvelle stratégie, qui se veut plus ambitieuse. Pour nous, l’OFS présente deux avantages majeurs. D’une part, il permet à la fois d’abaisser le coût d’acquisition pour les ménages modestes dans les zones tendues, mais également de pérenniser la vocation sociale du bien. Notre projet a été très bien accueilli par la préfecture de la région Île-de-France et nous avons obtenu l’agrément à la fin de l’année 2018. La forme légale que nous avons choisie pour notre OFS est celle de l’association car elle constitue à la fois une structure de référence pour nous et sa durée de vie est illimitée, et cela permet de réaffirmer le caractère désintéressé et non lucratif de notre initiative. L’OFS détient 200 000 euros de fonds propres, qui proviennent des deux partenaires fondateurs, à savoir Accession solidaire et la fédération Habitat et Humanisme.

Quels types d’opérations avez-vous prévu de mener ? Bénéficiez-vous de prix minorés pour l’acquisition des terrains ?

…lire la suite …

#CongresEpl : retour sur les temps forts de la Banque des Territoires @BanqueDesTerr @SalonEpl

Source : Banque des Territoires

La Banque des Territoires a répondu présente aux Congrès et Salon des Entreprises publiques locales. Après une première journée, dédiée aux EPL ultramarines, avec la présence notamment d’Annick Girardin, ministre des Outre-mer, Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires a présenté, lors de cette seconde journée, l’offre renouvelée et enrichie pour les EPL. Partenaire historique des collectivités et des EPL, la Banque des Territoires s’engage à leurs côtés. Le congrès a été l’occasion de réaffirmer cet engagement autour d’un ADN commun : l’intérêt général, au service du développement des territoires.

Les entreprises publiques locales contribuent à améliorer la qualité de vie des citoyens et sont à ce titre des outils historiques des collectivités territoriales au service du développement des territoires. Qu’il s’agisse d’aménagement, de logement, de développement économique, de tourisme, de mobilités, ou encore d’énergies renouvelables, leurs missions et projets sont variés. Retour sur les temps forts qui ont ponctués la journée du 9 octobre.

…lire la suite…

Grand Paris Express : la Société du Grand Paris dévoile les marchés relatifs au mobilier des gares

Source : CCI

La Société du Grand Paris a présenté les trois marchés de mobilier de gare aux PME/TPE et industriels à la CCI de Paris le jeudi 26 septembre. Contrairement aux gares qui sont uniques en fonction des territoires, le mobilier entend donner son identité au nouveau métro. Cette rencontre était aussi l’occasion, pour la SGP, d’exprimer ses attentes. 

La Société du Grand Paris (SGP) a présenté les marchés du mobilier de gare le jeudi 26 septembre à la chambre de commerce et d’industrie de Paris devant de nombreux industriels, TPE et PME. « Sur le mobilier des gares du Grand Paris express, notre démarche est transversale et identitaire », a indiqué  Si les gares sont toutes uniques, le mobilier représentera l’identité du Grand Paris express et a pour vocation d’unifier le réseau.

Visite de la fabrique du métro

Les entreprises bénéficieront de deux mois pour constituer les dossiers de candidature et certaines conditions seront imposées, notamment un seuil de chiffre d’affaires minimum en fonction des marchés. D’où l’importance de constituer des groupements, même si cela ne constitue pas un critère obligatoire. « Le mandataire doit être un véritable interlocuteur pour la SGP, c’est à lui de dynamiser les différentes entreprises pour qu’il puisse répondre au mieux », précise Yves Roussel.

…lire la suite…

Art contemporain et logement social font bon ménage @_RIVP_

               Source : RIVP

Initiée par la mairie du 11ème arrondissement, l’exposition « Art contemporain et logement social » permet à des artistes et locataires de logements sociaux de travailler ensemble sur la création d’oeuvres artistiques diverses : photos, arts plastiques, peintures etc.

4 Bailleurs ont participé cette année à cette démarche artistique collaborative : RVIP, Paris Habitat, I3F et Elogie-Siemp.

Les artistes Karine Labrunie et Saïda Essafiry ont rencontré cet été les habitants du passage du Bureau. Elles les ont notamment intérrogé sur ce que leur évoquait le mot « vacances ». Les 2 artistes ont réalisé ensuite des mises en scènes avec les locataires participants  : séances photos avec les familles volontaires, travail avec un objet symbolique ou inspirant.

 

…lire la suite…

Arnaques à la location : apprenez à les détecter ! @LocService_fr

   Source :  blog.locservice.fr

Comment ne pas se faire avoir ? Retour sur les techniques utilisées et les indices devant vous mettre la puce à l’oreille.

Ne jamais envoyer d’argent avant de signer le bail

C’est la règle élémentaire, qui pourtant est encore transgressée par des locataires un peu trop pressés de trouver un bien disponible. Si cette méthode – illégale, soit dit en passant – est parfois utilisée par des bailleurs tout à fait réels pour permettre à un candidat de réserver un logement avant de signer le bail, c’est également le principal mode opératoire des arnaqueurs pour soutirer de l’argent à des candidats avant de disparaître.

La plupart du temps, l’argument est le même : l’arnaqueur qui se fait passer pour un propriétaire prétend qu’il vit loin du logement et qu’il ne voudrait pas se déplacer pour rien. Il peut même ajouter qu’à plusieurs reprises auparavant, des candidats locataires lui ont fait faux bond au dernier moment et qu’il souhaite éviter ça. Pour le « rassurer » sur le fait que vous êtes un candidat sérieux, il vous demande de procéder à un envoi d’argent (équivalent à la caution, au premier loyer, ou une somme arbitraire…).

Que faire si cela vous arrive ?

Si malgré tout vous vous rendez compte que vous avez été abusé, il faut aller déposer une plainte au commissariat de police ou de gendarmerie, si possible en apportant tous les échanges et en expliquant par quel biais cette personne est entrée en contact avec vous.

…lire la suite…