Archives d’Auteur: Alexandra Poloce

#Immobilier : Les acheteurs en Île-de-France sont sous tension ! @logicimmo @iledefrance

Source : logic immo

Immobilier : 40 % des Franciliens redoutent une nouvelle hausse des prix

Selon la dernière étude de l’Observatoire Logic-Immo du Moral Immobilier, l’avenir reste placé sous le signe de la surchauffe concernant les prix de l’immobilier en Île-de-France. En effet, 40 % des acheteurs immobiliers franciliens pensent que les prix de vente des logements, qui atteignent déjà des sommets dans certains secteurs du Grand Paris, vont encore augmenter dans les 6 prochains mois. Toujours d’après cette étude, près de 4 acheteurs immobiliers franciliens sur 10 recherchent un logement dont le prix de vente dépasse les 400 000 €. Un budget significatif qui s’explique par le fait qu’en Île-de-France, les candidats à l’accession immobilière sont désormais contraints d’ajuster leur budget face à l’offre locale, s’ils souhaitent concrétiser leur projet d’acquisition.

…lire la suite…

Les coopératives, un avenir pour le mouvement HLM! @_GEFILS @fnschlm

Pour en savoir plus sur GEFILS et/ou vous abonner à l’EHebdo, rendez-vous sur www.gefils.fr, ou contactez alexandre.schoepfer@orfeor.com

Dominant le pessimisme ambiant qui alimente en ce moment la morosité et les inquiétudes du mouvement HLM, Marie-Noëlle Lienemann la Présidente de la Fédération des coopératives HLM, a clôturé l’Assemblée générale de sa fédération en accueillant le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, sur une note d’optimisme.

Le rapport d’activité du directeur général de la Fédération a longuement illustré le particularisme et le savoir-faire des sociétés coopératives HLM.

Elles sont aujourd’hui devenues des ensembliers de l’habitat. Elles exercent des activités d’aménageur foncier, de promoteur immobilier en accession sociale à la propriété. Elles sont bailleurs sociaux et syndics administrateurs de biens. Ainsi la gamme et l’étendue de leurs compétences en ont fait des interlocuteurs privilégiés des collectivités locales et territoriales.

Les chiffres qui traduisent et mesurent les différents volumes de leurs diverses activités ont aujourd’hui atteint une taille respectable. Les Coopératives HLM ne sont plus comme aimait à le dire leur ancien président, Jean Louis Dumont, les chevau-légers du logement social.

Elles ont pris de l’ampleur jusqu’à animer certains groupes HLM dont elles sont devenues l’actionnaire de référence.

Elles sont aussi dans bien des cas, les auxiliaires d’ESH voire même d’Offices pour lesquels elles assurent des fonctions de maîtrise d’ouvrage en matière d’accession sociale à la propriété.

Elles inspirent la constitution et le développement d’Organismes fonciers solidaires (OFS) qui fournissent le substratum foncier sur lequel se développent les opérations en Bail réel solidaire (BRS) dont l’ancienne ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, administratrice de la Fédération, se plaît à dire qu’elles sont «un nouveau modèle qui permet d’apporter des solutions efficaces à l’augmentation des prix».

Elles innovent en attirant l’attention des pouvoirs publics sur la question des copropriétés dégradées et en proposant la mise en place d’outils d’intervention.

Elles jouent à plein le jeu de leurs valeurs créatrices et fondatrices qui sous les aspects de la coopération et de la solidarité constituent l’ossature des opérations en accession sécurisée pour lesquelles les garanties de revente, de valeur et de relogement sont les garde-fous protégeant les accédants de la précarisation.

C’est ainsi que la Fédération sous son nouveau logo: «les COOP’ HLM» affiche un bilan d’activité résistant face aux replis constatés ailleurs. L’année 2018 a pourtant été rude pour les coopératives qui outre la RLS ont eu à subir les conséquences de la loi de finances en matière d’aide à l’accession à la propriété. La suppression brutale de l’APL accession, le recentrage du dispositif «Pinel» avec l’exclusion des territoires dits «détendus», mais sur-tout la diminution puis la disparition programmée du prêt à taux zéro dans le neuf dans une grande majorité des communes, ont pesé sur l’activité des coopératives qui globalement produisent, compte tenu de leur enracinement local, plus d’un logement sur trois en territoire détendu

..Lire la suite sur www.gefils

HLM et les jeunes : un avenir en commun ? @NTCities

    Source : News Tank Cities

Le logement constitue pour le jeune un élément central dans son émancipation et son devenir de citoyen dans la société. Premier levier d’accès d’émancipation, d’accès à l’emploi, d’accès aux services, à la culture du jeune, le logement autonome est un outil de construction de citoyenneté pour les jeunes. Nous le savons, le logement en France est une problématique globale, présente sur tout le territoire, écrit le bureau de la Fédération des Associations Générales Etudiantes (FAGE), présidée par Oriane François, dans une tribune adressée en juin 2019 à News Tank.

Les jeunes et les étudiants sont un public particulièrement touché par cette problématique, notamment avec l’augmentation démographique constante et l’espace restreint des villes universitaires. Il existe de fortes tensions locatives dans de nombreuses villes, entraînant alors une hausse importante des loyers, les jeunes se concentrant sr des logements de petite taille et généralement en centre ville, qui vient forcément impacter la capacité d’accès à un logement autonome, notamment pour les jeunes. Cependant, des réponses et des solutions existent et doivent être développées pour sortir de cette crise. Depuis maintenant des décennies, des plans logement de construction et de rénovation sont mis en place afin de répondre aux enjeux du logement. Bien que constituant une première réponse intéressante, ces plans restent souvent inachevés et de toute façon insuffisant. Le changement doit être plus profond.

…lire la suite…

Logévie lance Teema, sa marque pour un habitat senior innovant @Logevie_AL #ActionLogement

         Source : LOGEVIE

Filiale d’Action Logement, experte en matière d’habitat destiné aux seniors et acteur clé de la silver économie, Logévie lance aujourd’hui Teema, sa marque pour un habitat senior innovant et générateur de lien social.

Né à Bordeaux, Teema est un concept ambitieux qui permet à des locataires toutes générations confondues de vivre au sein d’une même résidence, dans des logements qui répondent aux besoins de chacun et de se rencontrer dans des espaces communs autour d’un thème fédérateur.

Le succès de Concert’ô et Lüdik, dédiées à la musique et au jeu, nous conduisent aujourd’hui à poursuivre le développement de l’intergénérationnel thématique. D’ici 2021, des résidences sur le thème des jardins culinaires, du sport, du bien-être et du street art verront le jour en Nouvelle-Aquitaine.

…en savoir +

45% d’économie d’énergie pour 50 logements réhabilités grâce à 2 innovations @_RIVP_ @paris

          Source : RIVP

Des économies d’énergie pour 50 logements réhabilités grâce à 2 innovations

Dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt, Hénéo, filiale de la RIVP, a retenu deux solutions innovantes d’amélioration des performances énergétiques des bâtiments. Ces technologies démontreront leurs bénéfices en grandeur réelle sur une opération de réhabilitation de deux résidences dans le 14e arrondissement totalisant 50 logements. L’objectif, une diminution de 45% des consommations énergétiques.
Hénéo a souhaité donner l’occasion à des entreprises portant des solutions innovantes d’amélioration des performances énergétiques de pouvoir démontrer directement les bénéfices de leurs technologies. C’est dans ce cadre que Hénéo a lancé en avril 2018 un appel à manifestation d’intérêt pour optimiser la consommation électrique de deux bâtiments qui feront prochainement l’objet d’une réhabilitation.
A l’issue de l’examen des propositions reçues, deux d’entre elles ont été intégrées au projet qui fera bientôt l’objet d’un appel d’offres pour travaux. Il s’agit des radiateurs électriques à batterie intégrée développés par Lancey Energy et des bacs à douche à récupération d’énergie Ekô conçus par WisElement.
Les radiateurs Lancey innovent grâce à deux piliers technologiques. Le premier repose sur la batterie intégrée dans le radiateur, qui va se charger en heures creuses ou grâce à l’énergie solaire, pour être restituée en heures pleines, lorsque l’électricité est plus chère et génératrice de CO2. Pour l’environnement, la production d’électricité est optimisée tout en favorisant le renouvelable, et pour le client, la facture baisse. Le deuxième pilier repose sur l’intelligence globale du système. De nombreux capteurs viennent collecter de l’information dans l’ensemble des pièces pour optimiser la consommation électrique du radiateur mais aussi de l’ensemble du logement.
Ekô est un récupérateur de chaleur pour eaux usées de douches conçu par la société WisElement. Il permet de capter les calories présentes dans les eaux usées des douches avant que celles-ci ne rejoignent le réseau d’eau grise. Ces calories sont transférées vers l’eau froide qui est donc préchauffée. Le système Ekô, le plus compact du marché, lui permet de se glisser directement sous les receveurs de douche même dans des environnements contraints

….lire le communiqué…