Archives d’Auteur: marineschotsmans

Épargne salariale : @GroupeHumanis, @AG2RLAMONDIALE, @CNP_Assurances consolident leur partenariat

LogoHumanis-CMJN

Source : Humanis

Inter Expansion-Fongepar, la société dédiée à l’épargne salariale du groupe Humanis, dont CNP Assurances est actionnaire, et Prado Épargne, la société de gestion d’épargne salariale d’AG2R LA MONDIALE, unissent leurs expertises et leurs moyens afin de créer l’acteur de référence issu du monde paritaire…

La mise en œuvre de la fusion d’Inter Expansion-Fongepar et de Prado Épargne est effective depuis le 1er mai 2018, l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) ayant donné son autorisation le 26 avril dernier.

Cette fusion s’inscrit dans la continuité de la stratégie de croissance et de distribution multi-partenariale de l’activité d’épargne salariale du groupe Humanis, amorcée dès 2013, avec CNP Assurances et le rapprochement d’Inter Expansion et de Fongepar.

Cette opération pérennise plusieurs années de partenariat entre Inter Expansion-Fongepar et Prado Épargne autour d’un outil et d’un service de gestion administrative partagés au sein du Groupement d’Intérêt Economique Gestion Epargne Salariale (GIE GES). La mise en commun des moyens techniques et le renforcement de la qualité de gestion a en effet été initiée début 2016. Elle aboutit aujourd’hui naturellement à la fusion des deux sociétés et la prise de participation d’AG2R LA MONDIALE au capital de la nouvelle structure.

« Ces trois années de travail en commun au sein du GIE GES, notre centre de gestion administrative,  ont permis à Inter Expansion-Fongepar et Prado Épargne d’apprendre à se connaître. Nous avons très vite compris que nous partagions des valeurs et une vision du métier communes. C’est pourquoi, il nous a paru évident de rassembler nos équipes dans l’objectif de construire et de distribuer ensemble une offre d’épargne salariale forte, portée par les valeurs de l’économie sociale, en alternative au monde bancassurantiel », déclare Jean-François Schmitt, directeur épargne du groupe Humanis.

Lire la suite de l’article

Le CHU de Nîmes plus connecté et plus accessible @CHUNimes

logo-reseauchu

Source : CHU Réseau

Le CHU de Nîmes (CHUN) est l’un des premiers CHU de France à adopter la prise de rendez-vous en ligne. Les patients peuvent désormais prendre directement rendez-vous par Internet. Ce service, gratuit et accessible 24 heures sur 24, sept jours sur sept, s’inscrit dans une démarche plus globale de modernisation et de fluidification du parcours de soins de l’établissement nîmois, qui accueille près de 400 000 consultations par an.

Quatre services pilotes. À partir du 17 mai, ce service de prise de rendez-vous en ligne est proposé dans un premier temps dans quatre services pilotes : ORL, Chirurgie orthopédique et traumatologique, Ophtalmologie et Centre de vaccinations internationales (CVI). Les patients peuvent y accéder via le site web du CHU (www.chu-nimes.fr) ou celui de MonDocteur.
En quelques clics, les patients, qui ont accès aux disponibilités des spécialistes, peuvent ensuite sélectionner le créneau qui leur convient le mieux. Ils bénéficient également de services innovants tels que le carnet de santé en ligne ou des alertes SMS pour être prévenus d’un nouveau créneau disponible ou d’un retard.
Dès le début de l’été, la prise de rendez-vous en ligne sera généralisée à l’ensemble des services du CHUN.

Un quotidien facilité. En plus du service rendu aux patients, MonDocteur facilite le quotidien des soignants et du personnel administratif du CHU. En effet, la prise de rendez-vous en ligne permet  de libérer les lignes téléphoniques (- 50 % d’appels reçus), de gagner en agilité dans la gestion des agendas médicaux et de dégager un temps précieux pour des tâches à plus forte valeur ajoutée. Les mails et SMS de rappel envoyés par MonDocteur en amont de la consultation préviennent également les oublis et retards des patients.
« Avec le déploiement de la prise de rendez-vous en ligne, le CHUN atteste, une fois de plus, de sa volonté de simplifier l’accès à ses spécialistes. La solution MonDocteur s’inscrit également dans une volonté de fluidification des liens ville-hôpital puisque des créneaux seront également spécialement dédiés aux médecins libéraux afin qu’ils puissent en faire bénéficier leurs patients », indique Martine Ladoucette, Directrice générale du CHU de Nîmes.

Lire la suite de l’article

Fusion de l’AGIRC – ARRCO au 1er janvier 2019: quels impacts sur ma retraite @AgircArrco

agirc-arrco

Source : AGIRC ARRCO

A partir du 1er janvier 2019, les régimes Agirc et Arrco fusionnent en un seul régime, le régime Agirc-Arrco. Chaque salarié sera titulaire d’un seul compte de points.

Tous les points du nouveau régime auront la même valeur. Les points déjà acquis seront convertis en points régime Agirc-Arrco.

-Vos points Arrco sont transposés en points Agirc-Arrco
-Vos points Agirc sont convertis en points Agirc-Arrco. La formule de conversion garantit une stricte équivalence de vos droits à la retraite

Accéder à la calculatrice en cliquant ici

Capture

 

Le @GroupeMatmut poursuit la réorganisation de sa Direction Générale

HTFile.ashx.png

Source : Matmut

La réorganisation de la Direction Générale du Groupe Matmut est liée à la diversification de ses activités, à l’impact des chantiers menés dans le cadre du plan stratégique Ambition Matmut, ainsi qu’aux effets générationnels. Notamment, une Direction Générale Adjointe Relation Sociétaire et une Direction Générale Adjointe Finances et Patrimoine ont été créées récemment.
Le Groupe Matmut annonce aujourd’hui plusieurs nominations


François Farcy, Directeur Général Adjoint, se voit confier la responsabilité de la Coordination Métiers.David Quantin est nommé Directeur Général Adjoint Organisation, Systèmes d’Information et Innovation.   Olivier Requin est nommé Directeur Général Adjoint Assurance IARD.

Tous trois sont membres du Comité de Direction du Groupe.

 

François Farcy, Directeur Général Adjoint Coordination Métiers 

  François Farcy (58 ans), est titulaire d’une Maîtrise en Droit des Affaires. Il a rejoint le Groupe Matmut en 1984. Les principales fonctions qu’il a occupées au sein de l’entreprise l’ont été dans les domaines suivants : Rédaction – Inspection – Organisation – Contrats – Indemnisations et Services.
Il était en charge depuis 2011 de la Direction Générale Adjointe Indemnisations et Services.

David Quantin
Directeur Général Adjoint Organisation, Systèmes d’Information et Innovation

David Quantin (46 ans), titulaire du diplôme d’Ingénieur de l’UTC de Compiègne et diplômé de l’Executive MBA CHEA de l’Université Dauphine a rejoint le Groupe Matmut en 2010. Il y a occupé les postes de Directeur Adjoint puis de Directeur Groupe au sein de la Direction Générale Adjointe Organisation, Systèmes d’Information et Innovation.
Avant cela, il avait notamment évolué au sein d’IBM France (1996 à 2006) et de la Caisse des Dépôts et Consignations (2006 à 2010).

Olivier Requin
Directeur Général Adjoint Assurance IARD

Olivier Requin (39 ans), est Ingénieur diplômé de l’École Polytechnique (X). Il est également titulaire d’un Master de mathématiques avancées de l’Université de Cambridge. Entré en 2015 au sein du Groupe Matmut, il y a occupé les postes de Directeur Groupe Comptabilité / Finances puis de Directeur Groupe au sein de la Direction Générale Adjointe Production IARD, Marketing et Prévention.
Il avait précédemment occupé des postes au sein de JP Morgan (2003 à 2005), Merrill Lynch (2005 à 2006) et OFI Asset Management (2006 à 2015).

 

La retraite de nouveau à l’ordre du jour ! Par l’Af2i

af2i

Source : Af2i

Et l’Af2i se mobilise ! Quel sujet est-il plus emblématique de la gestion institutionnelle que celui de la retraite ? Dans notre enquête annuelle, les réserves en vue de la retraite représentent 15% des encours de la gestion institutionnelle française ; si l’on ajoute la part d’assurance vie qui y est consacrée, directement dans les régimes d’entreprises et individuels ou indirectement en produits d’épargne, c’est largement plus des deux tiers des provisions de toutes sortes.

Quelle préoccupation sociale serait-elle plus sensible aux yeux de tous ? À la question posée de la première motivation d’épargne, plus de 70 % des Français interrogés dans la première édition du Baromètre AMF de l’épargne et de l’investissement de décembre 2017 répondent, la retraite. Pourtant les évolutions de nos systèmes de retraite ont souvent été mal accueillies. Qui ne se souvient pas des grèves de 1995 ? Peut-être ceux qui étaient trop jeunes à ce moment-là …et qui pourtant craignent de voir leurs revenus à la retraite encore sensiblement abaissés.

Nos systèmes de retraite ne sont pas parfaits mais sont loin de la faillite annoncée par les Cassandre, notamment en raison des adaptations régulières qu’ils ont connus et de leur bonne gestion. Comment les améliorer encore et comment faire en sorte que la connaissance et la confiance de nos concitoyens qui en bénéficient s’améliorent?

Les débats stériles entre répartition et capitalisation, entre sortie en rente et disponibilité du capital pourraient être utilement dépassés en s’appliquant à rendre la retraite plus prévisible et les moyens pour la compléter mieux connus, mieux utilisés et surtout largement encouragés.

Emmanuel Macron, lors de sa campagne électorale, a indiqué vouloir souhaiter instituer plus de simplicité et d’équité. Comment y parvenir ? Et comment gérer la transition vers un nouveau système, à un horizon raisonnable ?  Lire la suite de l’article

Télécharger toute la newsletter de l’AF2i