Archives d’Auteur: marineschotsmans

Lille s’engage pour une recherche d’excellence sur son territoire @CHU_Lille

logo-reseauchu

Source : CHU réseau

La Métropole Européenne de Lille (MEL), le CHU et l’Université de Lille, s’associent avec Eurasanté dans le cadre d’un partenariat d’envergure pour soutenir la recherche-innovation en santé. Répondant au Schéma Métropolitain d’Enseignement Supérieur et de Recherche, les projets retenus seront financés à hauteur de 1,81 million d’euros par la MEL.

«L’association de nos institutions dans ces projets d’envergure pour le territoire est une opportunité unique. Elle nous permet d’unir nos volontés et nos moyens, afin de développer des innovations d’excellence au service de la prise en charge des patients», s’est félicité Frédéric Boiron, directeur général du CHU de Lille.

Les deux premiers projets consistent en la création d’une plateforme d’essais cliniques (Clinical Trial Unit: CTU) et d’une Chaire hospitalo‐universitaire d’excellence pour accueillir un chercheur de haut niveau.

Une plateforme dédiée au patient diabétique

La plateforme de recherche clinique (PreciDIAB  CTU)  est une plateforme dédiée au patient diabétique, unique en France. Point d’accès, d’orientation, de concertation et d’instruction des projets proposés, cette plateforme a pour objectif d’augmenter le nombre de protocoles de recherche clinique menés au CHU de Lille et sur le territoire dans la prise en charge du patient diabétique.

Une chaire d’excellence

La chaire d’excellence  sera pour sa part consacrée à approfondir  trois  domaines  potentiellement d’intérêt pour la recherche et le développement économique de la métropole lilloise: le renforcement de la recherche clinique et translationnelle en diabète, le déploiement de l’intelligence artificielle dans la santé et la relation diabète et cognition.

La création d’un Institut hospitalo-universitaire

Les deux projets sont partie prenante de l’ambition lilloise de créer l’Institut hospitalo‐universitaire (IHU)*PreciDIAB, réunissant chercheurs, cliniciens, enseignants et industriels, et visant à repenser le parcours de santé et de soin du patient diabétique en s’appuyant sur les outils de la médecine de précision. Lire la suite de l’article

Baromètre des 10 villes où les prix ont explosé en 2018 ! @seloger

Se loger neuf

Source : Se loger.com

Si le ralentissement de la hausse des prix des appartements anciens se poursuit en 2018, force est de constater que certaines villes font de la résistance et enregistrent des progressions rapides. Zoom sur ces villes où les prix immobiliers augmentent plus vite que leur ombre…

Dans 10 villes, la hausse annuelle des prix immobiliers dépasse les 6 %

Les chiffres recueillis par le baromètre LPI-SeLoger nous apprennent que sur les douze derniers mois, ce ne sont pas moins de dix villes dont le rythme de progression des prix immobiliers dépasse les 6 %. Emboîtant le pas à Bordeaux, Lyon et Angers, c’est ainsi Paris (+ 7,6 %) qui se place en quatrième position. La Ville Lumière est talonnée par Rennes et Limoges (+ 7,1 %). Suivent Reims (+ 7 %), Saint-Étienne (+ 6,5 %) puis Lille et Villeurbanne. Celles-ci terminent d’ailleurs ex-aequo avec une hausse annuelle de 6,2 %.

TOP 10 des villes où les prix ont explosé au 1er semestre 2018

Villes Evolution Prix au m²
Bordeaux + 15,6 % 4 662 €/m²
Lyon + 10,3 % 4 530 €/m²
Angers + 7,7 % 2 254 €/m²
Paris + 7,6 % 9 681 €/m²
Rennes + 7,1 % 3 027 €/m²
Limoges + 7,0 % 1 591 €/m²
Reims + 7,0 % 2 519 €/m²
Saint-Etienne + 6,5 % 1 422 €/m²
Lille + 6,2 % 3 172 €/m²
Villeurbanne + 6,2 % 3 092 €/m²

Pour accéder à la suite de l’article, cliquez ici

Nomination d’Anthony Merlhe, Directeur Risques techniques et de la solvabilité @AG2RLAMONDIALE

ag2r

Source : AG2R LA MONDIALE

Anthony Merlhe est nomméDirecteur des risques techniques et de la solvabilité d’AG2R LA MONDIALE à compter du 2 juillet 2018. Il est membre du Comité managérial de direction et exerce ses fonctions sous la responsabilité de Benoit Courmont, Directeur du pilotage financier et des risques. Il a été désignéResponsable fonction clé actuariat de SGAM AG2R LA MONDIALE et le sera également pour la majorité des entités composant le Groupe prudentiel.

Anthony Merlhe, 43 ans, est titulaire d’un Diplôme d’Études Approfondies (DEA) en économie mathématique et économétrie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, d’un mastère spécialisé audit et conseil de l’École Supérieure de Commerce de Paris (ESCP) et diplômé du Centre d’Études Actuarielles (CEA).

Il débute sa carrière en 1999 en exerçant des missions de conseil en matière d’audit en assurance au sein de PricewaterhouseCoopers Audit, et devient manager en 2004 en charge de l’audit de compagnies spécialisées en assurance vie et non-vie. Il participe à la mise en place des nouvelles normes IFRS. En 2006, il rejoint AG2R LA MONDIALE en tant que responsable du département trésorerie et finance au sein de la Direction épargne et clientèle patrimoniale dont il devient Directeur du contrôle technique et financier en 2011. Il contribue également à la mise en œuvre des normes Solvabilité 2 au sein du Groupe notamment sur les aspects liés au reporting prudentiel. En 2015, il intègre la Direction des investissements en qualité de Directeur des opérations et des risques.

St Brieuc s’appuie sur la Semaest pour son centre ville @Semaest @VilledeStBrieuc

 Source : SEMAEST

20-06-2018

Saint-Brieuc choisit le modèle Semaest pour développer sa Foncière commerce en cœur de ville.

Pour la réussite de la reconquête commerciale du centre-ville, Saint-Brieuc et l’agglomération Baie d’Armor ont choisi de préempter les locaux vacants pour y implanter des porteurs de projets. Elles ont missionné la Semaest pour évaluer les locaux à cibler, les activités à installer,  les moyens à mettre en œuvre et les montages fonciers à réaliser.

L’objectif est de s’appuyer sur les établissements publics locaux pour y développer un pôle de compétences commerce, à l’image de la diversification de la Semaest devenue opérateur de portage, commercialisation et gestion d’activités de proximité.

Cet outil briochin s’intégrera dans la démarche globale de revitalisation du centre-ville, articulé avec une OPAH RU et une réorganisation des transports, et labellisée par le programme Action Cœur de Ville.

Rapprochement @GroupeHumanis et @MalakoffMederic prévu le 1er janvier 2019

logo-malakoffmederic-facebook

Source : malakoff médéric

Humanis et Malakoff Médéric ont adopté le 13 juin 2018 le principe de leur rapprochement au 1er janvier 2019. Ils vont à présent mettre en œuvre les procédures sociales et réglementaires préalables à l’engagement de travaux opérationnels de rapprochement en vue de constituer un acteur majeur de la protection sociale complémentaire (retraite et assurance de personnes)

Les deux groupes, qui partagent des valeurs communes paritaires et mutualistes, souhaitent associer leurs atouts respectifs et leurs complémentarités afin de défendre les intérêts de leurs clients (branches professionnelles, entreprises et particuliers) et de relever les défis industriels, financiers, réglementaires et digitaux liés à la transformation de leur environnement.

Sur la base de l’étude d’opportunité relative au rapprochement de leurs activités de retraite complémentaire et d’assurance de personnes, annoncée en mars dernier, les conseils d’administration des deux groupes de protection sociale, Humanis et Malakoff Médéric, ont adopté le 13 juin 2018 le principe de leur rapprochement au 1er janvier 2019.

Ils vont, à présent, mettre en œuvre les procédures sociales et réglementaires préalables à l’engagement de travaux opérationnels de rapprochement en vue de constituer un acteur majeur de la protection sociale pour la gestion de la retraite complémentaire et l’assurance de personnes (santé, prévoyance, épargne). Les conseils d’administration des deux groupes de protection sociale viennent ainsi de décider d’une démarche et d’un calendrier pour conduire ces travaux.

  • Sous réserve des conclusions de ces travaux, la gouvernance du futur groupe de protection sociale serait assurée à partir du 1er janvier 2019 par une nouvelle Association sommitale et par la mise en place d’une structure de groupe prudentiel pour l’assurance de personnes (SGAM solvabilité 2). Au global, le rapprochement créerait un groupe financièrement très solide, disposant, de fonds propres combinés de 6,9 Mds d’euros et d’une solvabilité combinée de plus de 200 %, sur la base des agrégats de fin 2017.
  • L’organisation opérationnelle du groupe serait assurée par une mise en commun des moyens à compter de janvier 2019. Les chantiers de convergence sociale et opérationnelle s’inscriront dans un calendrier qui sera précisé dans les prochains mois.

Suite de l’article