Archives d’Auteur: Lisa Delattre

Le rapport d’activité responsable 2019 de Maisons & Cités est en ligne : Chiffres clés, relations avec les parties prenantes, performance @maisonsetcites

Source : Maisons & Cités

Découvrez le rapport d’activité responsable 2019 de Maisons & Cités :

Cette crise sanitaire exceptionnelle, avec son lot de victimes, de fermetures d’entreprises, avec ses conséquences économiques et sociales, nous rappelle combien nous devons continuer d’être solidaires les uns des autres. Maisons & Cités, l’ensemble de ses salariés et moi-même adressons un message de soutien et d’amitié à tous nos clients. Nous sommes solidaires également de nos entreprises partenaires, qui subissent les conséquences de cette crise, et les assurons que nous souhaitons participer au rebond de leurs activités.

Dès le début de la crise, Maisons & Cités a pris des mesures pour que le lien ne soit pas rompu avec ses clients. Seuls les chantiers de construction et de rénovation ont été interrompus pour un temps, nos entreprises partenaires faisant face, elles aussi, à la crise sanitaire et à des règles de confinement strictes. Mais tous les collaborateurs du Groupe, quels que soient leurs métiers, sont restés au service de la population du Bassin minier comme auparavant. Dans les pages qui suivent, vous prendrez connaissance de l’activité de Maisons & Cités en 2019. Une activité solidaire et responsable pour créer les conditions d’un mieux vivre dans des cités minières rénovées.

Comment Maisons & Cités s’est-elle adaptée à la crise sanitaire ?

Il faut tout d’abord avoir l’humilité d’admettre qu’une crise de cette ampleur et sous cette forme ne pouvait être totalement anticipée. Le monde entier a été pris de court. Les entreprises ont dû faire preuve d’une agilité et d’une capacité d’adaptation sans précédent et je remercie bien sincèrement nos collaborateurs pour cela. Tout le monde a bien saisi le caractère exceptionnel de cette crise..

Consulter le rapport d’activité responsable de Maisons & Cités

La Rencontre des Entrepreneurs de France 2020 : découvrez le programme ! @medef #LaREF20

Source : La REF

Le MEDEF tiendra sa REF annuelle (Rencontre des Entrepreneurs de France) les 26 et 27 août à l’Hippodrome de Longchamps, dans un format particulier, en prenant les mesures nécessaires pour faire face à la crise sanitaire.
Après avoir accompagné les entreprises tout au long de la crise, le MEDEF centrera cette journée sur la Renaissance des Entreprises de France.

Voici un aperçu du programme de ces 2 journées :

1ère demi-journée – Mercredi 26 août après-midi

14h – 14h20 : Geoffroy Roux de Bézieux, président du MEDEF

14h30 – 15h30 : débat (Grande scène)

Le siècle des pandémies ?
Vivre avec le risque
Souvenez-vous le 17 mars dernier, la France s’est quasiment figée. Confinement général pour éviter la propagation du COVID 19. Quelques jours plus tôt, l’Italie avait initié ce « mouvement » en Europe, commencé quelques mois plus tôt dans la province de Wuhan. En tout, plus d’un milliard d’habitants sur la Terre ont été confinés en même. La prise en compte du risque sanitaire a été planétaire. Le principe de précaution a-t-il été poussé trop loin ? Jusqu’où protéger les populations ? Le risque est-il encore humain ?

16h20 – 17h10 : débat (Grande scène)

Courts circuits
Consommer au temps de la mondialisation
La crise nous a forcé à consommer local, et si ça pouvait être durable ? Comment les chaines de valeurs peuvent-elles se transformer ? Le temps des cerises… françaises est-il revenu ?

17h20 – 18h10 : conversation (Grande scène)

Quelle ligne économique pour s’en sortir ?

18h15 – 19h15 : débat (Grande scène)

La nouvelle guerre des mondes
Chine, Etats-Unis, Europe : and the winner is… ?
La crise rebat les cartes. Entre les tentations souverainistes des uns et expansionnistes des autres, le commerce mondial a-t-il besoin d’un nouveau Bretton Woods ? La crise va- t-elle profondément et durablement affecter les échanges internationaux ? Va-t-elle nous amener à redéfinir le rôle des Etats en particulier dans leur influence sur la conduite de l’économie ?

19H30 – 20h00 – Les entreprises s’engagent pour l’emploi des jeunes

21h30 – 22h10 : nocturne de La REF (Grande scène)

Consulter le programme en intégralité

Pour la reprise, des aides pour améliorer le confort de son logement et réduire ses factures d’énergie @MouvementSOLIHA @paris

Source : Soliha

Au lendemain du déconfinement, les préoccupations liées au confort chez soi et à la rénovation des copropriétés sont au premier plan. Et le moment est bien choisi, car de nombreuses aides financières sont disponibles actuellement à Paris pour accompagner ces projets, notamment une subvention exceptionnelle de 5 000 € pour la réalisation d’un audit global pour sa copropriété.

Confinement et confort chez soi : une préoccupation en hausse chez les Parisien·ne·s

Après 60 jours de confinement, nombre de Parisien·ne·s ont pris conscience des limites de leur logement : inconfort thermique lié à des problèmes d’isolation, d’humidité, mauvaise isolation phonique, qualité de l’air intérieur dégradée…
Ce surplus de temps passé chez soi a fait apparaître de nouveaux impératifs de confort, qui pouvaient passer au second plan auparavant.

Fort de ce constat, l’intérêt pour les questions de rénovation des immeubles revient dans les préoccupations des Parisien·ne·s. En témoigne la reprise de rendez-vous pour des conseils personnalisés auprès des conseillers FAIRE de l’Agence Parisienne du Climat, avec des permanences très sollicitées depuis la fin du mois de mai…

Consulter le communiqué de presse

« Construire au futur, habiter le futur » : une association aux commandes @iledefrance @ActionLogement @ParisSaclay @_EpaMarne

Source :  Région Ile de France

L’association « Construire au futur, habiter le futur » a été créée pour mettre en œuvre le programme du même nom. Porté par la Région et 120 partenaires, celui-ci est lauréat de l’appel à projets national « Territoires d’innovation », lancé en 2019 dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir.

En 2019, la Région et ses 120 partenaires devenaient lauréats de l’appel à projets « Territoires d’innovation ». Cet appel à projets visait à accompagner des projets ambitieux de territoires en soutenant des démonstrateurs à grande échelle et des expérimentations innovantes.

Le programme porté par la Région mobilisera 310 millions d’euros pour accompagner la transition numérique et écologique de la filière habitat-construction en Île-de-France.

Constitution de l’association « Construire au futur, habiter le futur »

Le 13 janvier 2020, l’assemblée générale constitutive, qui s’est déroulée au siège de la Région à Saint-Ouen (93), a officiellement créé l’association « Construire au futur, habiter le Futur ». Celle-ci pilotera le programme et gèrera les 8,4 millions d’euros de subventions allouées par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI) et évaluera les projets d’investissements, dotés de 92 millions d’euros de participation de la Caisse des Dépôts…En savoir plus

Avenir du bureau: le Coronavirus a-t-il donné le pouvoir à l’utilisateur ? @Gecina

Source : Gecina

Le confinement lié à l’épidémie de Covid19 a été une expérience grandeur nature pour l’immobilier de bureau. Les salariés ont été contraints de travailler à distance pendant plusieurs semaines, et des transformations qui étaient déjà à l’œuvre se sont brusquement accélérées.

Une première série d’analyses et de commentaires a semblé enterrer sine die le besoin d’aller au bureau. Tout pourrait se faire à distance, les technologies seraient matures, les salariés demandeurs, et enfin, cerise sur le gâteau, cela réduirait les déplacements inutiles, et contribuerait donc à la lutte contre le réchauffement climatique. Entendu off the record : le télétravail agirait comme un révélateur darwinien des forces vives des entreprises, et par effet de miroir, des sureffectifs. Sous la plage, les restructurations à venir.

Et puis les semaines ont passé, et une seconde série d’arguments a émergé. Le télétravail serait une ruse de l’histoire pour ramener les femmes aux tâches domestiques (ce qui a été indiscutablement le cas pendant le confinement), de nombreux salariés souffriraient des conséquences de l’isolement, la créativité souffrirait de l’absence d’échanges de visu. Peu à peu, le déconfinement s’accélérant, la majorité des entreprises souhaiteraient faire revenir la très grande majorité de leurs salariés. Entendu off the record dans le secteur immobilier : rien n’a réellement changé avec cette crise, plus de peur que de mal, business as usual, on en a vu d’autres ! Il faut que tout change pour que rien ne change…

..Lire la suite