Archives d’Auteur: leagourmelon

Résultats annuels en 2020: Maintien de la dynamique de croissance au service du renouvellement urbain

Source : EPFIF

Le conseil d’administration réuni sous la présidence de Valérie Pécresse, le 24 mars 2021 a examiné les comptes financiers et de gestion pour l’année 2020, qui ont été approuvés à l’unanimité des suffrages exprimés.

Points-clés :
– Budget annuel 2020 : exécution budgétaire à 100%
– Cessions : 275 M€, + 23 % par rapport à 2019 (226 M€).
– Promesses de cessions : 273 M€ pour un potentiel de 7000 logements et 150 000 m²
d’activité
– Acquisitions : 478,7 M€, soit 99,7 % du budget dont ORCOD d’Intérêt National : 47,4 M€
– Recettes locatives : 30 M€ (33 M€ en 2019)
– Portefeuille foncier : 2.119 Md€
– Minoration foncière : 10,5 M€ pour les cessions (14,8 M€ pour les promesses de cessions)

L’activité de l’EPF Île-de-France n’a pas fléchi en dépit de la crise sanitaire et du report des élections municipales qui ont fortement impacté les mises en vente et les ventes de logement, ainsi que les activités tertiaires en 2020. La mobilisation des équipes, déjà rodées au télétravail et avec des process largement dématérialisés, a permis de rattraper les retards liés à ce contexte exceptionnel.

Dans un contexte où les opérateurs immobiliers ne disposent que de très peu d’offres, les cessions foncières de l’établissement public poursuivent leur progression avec une hausse de 23% (279 M€) par rapport à 2019. Le ralentissement généralisé d’activité a bien eu un impact sur le nombre de logements générés qui se contracte à 6 229 logements en 2020. Mais le fort rebond des fonciers transformés en m² d’activité (450 000 m² en 2020 contre 266 000 m² en 2019) a largement compensé cette inflexion conjoncturelle. Le volume de promesses de vente progresse également et représente 7 000 logements générés, ce qui permet d’anticiper une reprise rapide du rythme de cessions observé au cours des années précédentes. Sur l’ensemble de l’année, 87 conventions d’intervention foncière ont été signées avec des collectivités partenaires, pour un potentiel d’environ 15 000 logements et 400 000 m² d’activité.

Lire le communiqué de presse ICI

Consulter le dossier de presse sur le PPI 2021-2025:  Mobilisation du foncier pour une Île-de-France attractive, équilibrée et écologique.

Écologie, croissance, nouveaux usages, le groupe Spirit donne la parole aux citoyens et aux experts sur les sujets qui bâtiront demain.

Source : SPIRIT

« (Co)construisons le monde de demain » c’est une campagne de communication B2B à destination des partenaires du groupe Spirit (élus locaux, architectes, notaires, promoteurs…) qui s’est tenue pendant cinq mois, de novembre 2020 à mars 2021. Elle est née de la volonté de rester à l’écoute des citoyens et des acteurs du secteur immobilier en ces temps de crise et du souhait d’échanger sur des sujets d’avenir.

Il est des contraintes qui font naître de belles opportunités. Ainsi, en fin d’année 2020 devait se tenir à Paris le SIMI (Salon de l’Immobilier d’Entreprise), le rendezvous incontournable du secteur de l’immobilier professionnel. Si le groupe Spirit avait pour habitude de rendre sa présence attractive, grâce notamment à des invités de renom, il a dû, cette année, redoubler d’inventivité pour garder le contact avec ses partenaires et valoriser son ADN innovant. C’est ainsi qu’a été imaginée la campagne « (Co)construisons le monde de demain »

Lire le communiqué de presse ICI

NEXITY lance les travaux de l’opération Le Dauphiné, au cœur de la ZAC URBAN’EAST à Saint-Priest (69)

Source : NEXITY

Les travaux de l’opération Le Dauphiné développée par Nexity ont démarré fin février. Nexity en a confié la réalisation à NOVELIGE, filiale de VINCI Construction France, dans une logique de partenariat en construction clés en-main. Ce projet situé sur la ZAC URBAN’EAST à Saint-Priest, a été initié et signé en VEFA entre Nexity et IMOWAY.

Le Dauphiné, imaginé par l’agence Schwab Architectes développe un immeuble totalisant 2 373 m² de bureaux aménagés sur 3 niveaux. Il abritera notamment 2 showrooms au rez-de-chaussée et offrira une grande terrasse accessible sur le toit, dont la seconde partie sera équipée de panneaux photovoltaïques en autoconsommation d’une puissance de 10 kWc ainsi que d’un espace végétalisé. Les façades du Dauphiné seront habillées d’un complexe de panneaux sandwich Archisol®, de panneaux métalliques Isofran® et de lames ST® L’investisseur est la société Imoway. L’immeuble est destiné à un utilisateur unique ayant signé un bail de 9 ans fermes.

Lire le communiqué de presse ICI

FLEX-O lève 15 Millions d’euros pour accélérer sa croissance

Source : FLEX-O

FLEX-O une proptech proposant un concept digital de « Flex Office » en région, annonce avoir levée 15 M€ en mars 2021 pour accélérer son développement.

Christophe Courtin, serial entrepreneur (Santiane, Courtin Real Estate) et fondateur de FLEX-O réalise un investissement en Equity de 5 M€ – via sa holding personnelle – auquel s’ajoutent 10 M€ levés en dette corporate auprès d’Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels. Cette structuration permet à Christophe Courtin de conserver 100% du capital de FLEX-O post-opération. Une augmentation de capital est également programmée à hauteur de 2 M€.

Christophe Courtin, Président-Fondateur, récupère également la Direction Générale – à la place de Marie Anne Morin quittant l’entreprise son contrat ayant pris fin – afin de finement exécuter le plan de développement de la start-up, soit la création d’une vingtaine de sites en 5 ans.

Le nouveau site web et le nouveau logo FLEX-O ont été récemment mis en ligne et une dizaine de recrutements ont été réalisés ces trois derniers mois dont cinq au sein du service Recherche & Développement de FLEX-O afin de proposer la meilleure expérience digitale possible à ces abonnés grâce à une technologie développée en interne.

Lire le communiqué de presse ICI

Logement neuf : la crise est là ! Violente, structurelle et durable

Source : Fédération des Promoteurs Immobiliers

La FPI, regroupant les promoteurs immobiliers de France en logement et en immobilier d’entreprise, publie les chiffres du 4ème trimestre 2020 de son Observatoire statistique national, baromètre des indicateurs avancés en logement dans toutes les régions de France, lancé en 2010.  

Une violente contraction des ventes en 2020 

En 2020, les promoteurs ont vendu près de 40 000 logements de moins qu’en 2019, une contraction du marché de près d’un quart, et même d’un tiers pour les seules ventes aux particuliers. Il faut revenir cinq ans en arrière pour trouver un niveau aussi faible. 
Ces résultats sont d’autant plus préoccupants qu’ils interviennent malgré la hausse marquée des ventes en bloc aux investisseurs institutionnels et aux organismes HLM (+7,2 %). Ces ventes en bloc sont un des faits marquants de l’année, mais il ne faut pas surestimer leur effet de soutien du marché. 
Au dernier trimestre, on ne constate aucun effet de rattrapage, et encore moins de reprise. L’épidémie, qui a durement affecté le milieu d’année, n’est donc clairement pas seule en cause. 

Lire le communiqué de presse ICI

Consulter le dossier presse ICI