LE VILLAGE DES ATHLÈTES SE CONCRÉTISE AVEC LE LANCEMENT DES TRAVAUX DU SECTEUR E, À SAINT-OUEN-SUR-SEINE (93)

Source : NEXITY

Le groupement composé de Nexity, Eiffage Immobilier, CDC Habitat, le groupe EDF et le Groupe Groupama annonce le lancement du chantier du secteur E du Village des athlètes, à Saint-Ouen-sur-Seine. Le Village des athlètes est le plus grand chantier mono-site de France, réunissant plus de 4.000 travailleurs du bâtiment et répondant au double enjeu de la relance économique et de la performance environnementale ; un défi passionnant pour les acteurs du projet.

Le secteur E du Village des athlètes recouvrira environ 58.000 m2 de surface de plancher pour 527 logements (accession libre, logements locatifs (LLI et LAC) et logements sociaux), un immeuble de bureaux, une crèche et des locaux d’activités et commerciaux. Il accueillera environ 2.500 athlètes et para-athlètes à l’été 2024 puis dès 2025, de futurs audoniens au sein d’un nouveau quartier mixte, à la qualité de vie augmentée.

D’une grande qualité architecturale, l’ensemble a été pensé pour répondre aux défis environnementaux et sociétaux, et laisser ainsi aux habitants de Saint-Ouen, un héritage durable, grâce notamment à un mode constructif économe mixant bois et béton bas carbone. Le bois utilisé pour les structures porteuses sera à 80% d’origine de France Métropolitaine (objectif cible), aussi bien pour la ressource que pour ces lieux de transformation. Par ailleurs, la consommation d’énergie sera réduite grâce à un pilotage énergétique intelligent associé à la production d’électricité photovoltaïque en toiture à hauteur d’environ 20% des besoins générés par le quartier. En complément, une innovation sur le bâtiment tertiaire du quartier permettra de limiter les émissions de CO2 par l’intégration des batteries des véhicules comme source d’électricité pour lisser les pointes de consommation. La conception laisse également une grande place à la végétalisation et à la désartificialisation des sols (biodiversité augmentée) pour lutter activement contre les ilots de chaleur urbains et anticiper les évolutions climatiques, avec 20% de pleine terre plantée et des essences locales intégrées du sol aux toitures, et déclinées en plusieurs ambiances et strates : des plantes messicoles, une pépinière de plantes sauvages, un grand jardin partagé à l’image des jardins maraîchers traditionnels de Saint-Ouen mais aussi un paysage vertical sur de larges balcons et des terrasses végétalisées.

Lire le communiqué de presse ICI

Publié le 7 juillet 2021, dans Agenda, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s