Parole de dirigeants : Nicolas Fourt, Groupe Acofi @ACOFI Groupe @cmarkea

Covid 19 : Nicolas Fourt, Directeur Général Délégué du Groupe Acofi, nous dévoile les mesures prises lors du confinement et sa stratégie.

Quelle est la trajectoire de votre entreprise à moyen et long terme et quelles sont vos priorités ?

  • Acofi Gestion est un prêteur alternatif qui gère des fonds de prêts directs aux acteurs professionnels de l’économie (entreprises, énergies renouvelables, collectivités, immobilier commercial) dont les porteurs sont de grands investisseurs institutionnels. Acofi gère aujourd’hui 2,5 MME.
  • Notre ambition est d’atteindre 5 MME d’encours sous gestion d’ici 2024 en développant notre présence en Europe tant auprès des investisseurs que des emprunteurs dans nos domaines de spécialité.
  • Nous nous appuyons sur deux compétences clés : la capacité de sécuriser un collatéral et de le recouvrer, et un ERP intégré permettant aussi d’accéder directement aux données des débiteurs, et nous nous appuyons sur des partenaires bancaires comme Arkea qui nous permettent de bénéficier d’un accès qualifié à des emprunteurs variés.

Qu’avez-vous fait évoluer dans votre entreprise ?

  • 100 % de nos 44 salariés étaient en télétravail dès le vendredi 13 mars, sans aucune difficulté matérielle.
  • Nous avons profondément fait évoluer la communication avec les investisseurs dans nos fonds qui souhaitaient avoir une analyse approfondie des impacts de la crise sur leurs placements, avec la mise en place d’un reporting complet au ligne à ligne et des calls bilatéraux réguliers.
  • Nous allons changer radicalement notre utilisation des bureaux.

Selon vous, quel sera le monde d’après ?

  • D’abord une récession forte et probablement durable : il ne faut pas se voiler la face, un choc de l’ampleur de celui que nous avons connu se traduira inévitablement par une baisse globale d’activité, donc une croissance des défauts. Nous nous attendons de plus, avec les agences de rating, à un coût du risque nettement plus élevé avec un taux de recouvrement en cas de défaut en baisse. Cette situation est paradoxalement favorable pour Acofi qui maîtrise de longue date ce type de phase complexe nécessitant une expérience de sécurisation des financements.
  • Puis un changement profond des modes de production (prise en compte des risques de la délocalisation systématique, réimpatriation) des modes d’organisation et de consommation (bureaux, voyages, vacances, alimentation, vêtements, logements …) et prise de conscience aiguë des urgences pour la planète (énergie verte, économie circulaire, politique de la ville).

Quelle est la première chose que vous ayez faite lors du déconfinement ?

Euh…j’ai ouvert une bonne bouteille, et nous avons réuni les salariés pour leur dire que nous sortions de la phase de l’analyse des risques pour passer au financement actif du redémarrage de l’économie. Chacun porte une part de la réponse pour parvenir à mettre en oeuvre une croissance responsable

Quel « # » décrirait le mieux votre expérience ?

#laplaneterespiremieux

Pour découvrir le groupe Acofi, cliquez ICI

Publié le 31 août 2020, dans Actualités, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s