10 mesures du logement accompagné : Découvrez le plan adopté par l’UNAFO @UnafoUnion

Source : UNAFO

Réunis en Assemblée Générale, les adhérents de l’Unafo ont adopté un plan de relance en 10 mesures du logement accompagné. Alors que les personnes logées (travailleurs migrants, précaires, bénéficiaires de minima sociaux ou jeunes travailleurs) ont été particulièrement frappées par la crise sanitaire, les différents segments du logement accompagné ont montré leur capacité d’adaptation et leur utilité sociale.

En permettant à des personnes particulièrement frappées par la crise d’être logées et de ne pas être isolées, tout en maintenant un accompagnement sur le terrain et de proximité, le logement accompagné a pleinement démontré son utilité sociale et témoigné de ses capacités d’adaptation, alors même que la mobilisation des partenaires, notamment dans le suivi des personnes en souffrance psychique, pouvait être défaillante.

Cette crise a mis en avant une très forte précarité renforcée par le mal-logement et un besoin impérieux d’accompagnement. Cette situation implique pour les adhérents de l’Unafo la définition d’une stratégie de développement du logement accompagné. C’est pourquoi l’Unafo a adopté ses 10 mesures à court ou long terme, qu’elle a pu présenter à Sylvain Mathieu, Délégué interministériel à l’hébergement et à l’accès au logement, qui participait à l’Assemblée Générale de l’Unafo ce jour :

–       Lancer un plan de soutien du logement accompagné afin de prendre en compte les répercussions économiques de la crise sanitaire  : la crise a un impact économique certain sur le secteur du logement accompagné, même s’il est encore un peu tôt pour l’évaluer de manière précise : des impayés en nombre, une vacance subie et subite, des surcoûts importants (équipements de protection, frais de gardiennage, de désinfection, de sécurité…), des impacts liés à la prolongation de la trêve hivernale, des conséquences à long terme de l’arrêt des chantiers. L’Unafo proposera des indicateurs chiffrés afin d’objectiver ses impacts.

–       Reconnaître l’implication des salariés en intégrant le logement accompagné dans la prime exceptionnelle pour les salariés ayant contribué à faire face à cette crise ;

–       Terminer d’ici au plus tard 2026 le plan de traitement des foyers de travailleurs migrants en fixant une programmation volontariste prenant en compte les spécificités des territoires, en mobilisant les financements, en stabilisant les modalités d’intervention d’Action logements services et en facilitant les opérations de logement transitoire.

–       Etablir, dans le cadre de la relance de la politique du Logement d’Abord, un plan de développement national des résidences sociales en fixant des objectifs chiffrés et territoriaux de construction de résidences sociales, en intégrant la transformation des FTM et en accélérant la mise en œuvre du plan « logement jeunes ». Cela implique aussi d’agir auprès des élus pour revaloriser l’image de la résidence sociale généraliste.…LIRE LA SUITE…

Publié le 18 juin 2020, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s