Julien Denormandie : « Je me bats pour que les villes de taille moyenne deviennent de vrais pôles de centralité » @Seloger @J_Denormandie

Source : Se loger

Se loger

Alors que la France se déconfine progressivement, Julien Denormandie, qui était l’invité de L’Immo en Clair, l’émission SeLoger-Radio Immo, aux côtés – par écrans interposés – de Bertrand Gstalder, président du groupe SeLoger et d’autres acteurs du secteur, a évoqué les conditions de la reprise. Voici – en bref – ce qui s’y est dit.

Les porteurs de projets immobiliers se montrent confiants

Invité de l’émission L’Immo en Clair, le programme de SeLoger et de Radio Immo, Bertrand Gstalder, le président du groupe SeLoger, est revenu sur les résultats de l’étude de l’Observatoire du Moral Immobilier (OMI) et a pointé du doigt l’importance du moral des ménages. « C’est une condition, certes pas suffisante, mais nécessaire à la reprise » explique-t-il. Or, il ressort de l’étude de l’OMI qu’en plein confinement, 7 Français sur 10 avaient confiance en la finalisation de leur projet immobilier, qu’il s’agisse d’achat, de vente ou encore de location. « La confiance est là » fait remarquer Bertrand Gstalder. L’étude montre également qu’un porteur de projet immobilier sur deux s’attend à ce que les prix des logements baissent de façon « progressive et différenciée selon les territoires ». En revanche, le fait que les acheteurs interrogés redoutent une hausse des taux d’intérêt immobilier (pour la moitié d’entre eux) et une poursuite du durcissement des conditions d’octroi d’un crédit bancaire (pour 40 % des sondés) pourrait constituer un frein à la reprise. « Mais sur l’ensemble de nos sites, il est intéressant de constater que le trafic a repris. Dans l’ancien, il a même progressé de 18 % par rapport au mois de mars dernier ». Si les consultations d’annonces immobilières de luxe et de construction de  maisons progressent, dans le neuf et dans l’immobilier d’entreprise (bureaux, commerces), le taux de consultation des annonces reste en deçà de la normale. 

Vers un plan de relance de l’offre et de la demande ?

S’inquiétant du fait que la crise du Covid-19 avait déjà entraîné des retards de livraison  et risquait, conséquemment, d’aggraver la pénurie de logements neufs et rénovés en France, Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des Promoteurs Immobiliers, a demandé au ministre du Logement ce qu’il pensait de l’opportunité de prévoir, pour le marché du neuf, un plan de relance qui agirait non seulement sur l’offre mais aussi sur la demande…

…Lire la suite

Publié le 18 mai 2020, dans Actualités, Immobilier, logement, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s