Déconfinement, le début de «l’après», mais quel «après» ? @fpi_fr

Source : FPI France

Depuis ce matin, nous sommes entrés dans une période transitoire, sans doute longue, de sortie progressive de deux mois de confinement. Mobilité, commerce, travail en entreprise, télétravail et surtout vivre-ensemble vont revêtir un sens nouveau, représenter une valeur nouvelle, synonyme de liberté et de fraternité. C’est une nouvelle période qui s’ouvre, avec le sentiment que si le plus douloureux est derrière nous, le plus complexe reste à venir.

Douloureux, parce que nous sommes nombreux à avoir à avoir vu la maladie affaiblir des proches, des connaissances, des collègues, et certains pour le pire, malheureusement. Douloureux aussi, parce que nous avons vu nos entreprises durement affaiblies du jour au lendemain : plus de chantiers, plus de permis, plus de clients …

Pour autant, nos équipes et nous-mêmes avons sans doute rarement été aussi mobilisés que pendant ces deux mois, pour sauver nos entreprises et préparer « l’après » : boucler un PGE, négocier la reprise des chantiers, préparer les demandes de permis etc. Nous avons pu nous appuyer sur nos salariés qui, même dans des conditions dégradées, ont continué de faire preuve de solidarité, d’éthique et de goût de l’effort, et sur notre Fédération, dont l’équipe a cherché à fournir aux promoteurs les informations et les conseils si décisifs dans leur gestion de la crise…

…Lire la suite

Publié le 14 mai 2020, dans Actualités, Immobilier, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s