De la reprise à la relance : vers une approche territoriale ? @BanqueDesTerr

Source :  Banque des Territoires

Alors que la phase de reprise de l’activité se profile avec le déconfinement, les collectivités anticipent déjà la phase suivante, celle de la relance. Après les régions appelant à un « New Deal industriel et environnemental », l’ADCF préconise une approche différenciée selon les territoires, à partir d’une analyse géographique de l’impact de la crise. Elle propose l’élaboration de « pactes territoriaux de relance et de croissance », rassemblant les différents contrats conclus à l’échelle intercommunale, accompagnée d’un « grenelle de la commande publique » et d’un plan de relocalisations.

Si le plan de relance national ne sera pas présenté avant la rentrée septembre (voir notre article du 30 avril 2020), les collectivités s’activent depuis plusieurs semaines sur ce dossier délicat. Très délicat même au vu du contexte financier qui se profile pour elles, sur fond d’explosions des dépenses (mesures économiques d’urgence, aides sociales…) et d’effondrement des recettes à venir. Les régions ont été les premières, le mois dernier, à se positionner à travers leur proposition de « New Deal industriel et environnemental », sorte de pacte de relance conclu avec l’Etat. Dans un entretien publié sur le site de l’Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT), daté du 30 avril, Renaud Muselier, président de Régions de France, est venu préciser le rôle des régions dans la « reconstruction du système économique du pays », dès le 11 mai,  « en privilégiant la réindustrialisation et la résilience des territoires, la sécurité des chaînes d’approvisionnement dans les secteurs les plus stratégiques, notamment la santé, mais aussi la transition écologique ou la couverture numérique) ». Ce « grand plan de reconstruction » devra ensuite être co-construit « entre l’État et les régions, en lien avec tous les autres niveaux de collectivités locales et les acteurs concernés », à travers une « nouvelle politique contractuelle dotée d’un niveau d’ambition inégalé ». « La nouvelle génération des contrats de plan État-régions, adossée aux fonds structurels européens, peut être l’instrument de cette ambition », préconise-t-il.

Pactes de relance territoriaux

…lire la suite…

Publié le 11 mai 2020, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s