VERS UNE NOUVELLE VISIO DES CHEFS D’ETAT SANS DEBIT – Point marché #salledesmarchésarkea @cmarkea

               Source: arkea-sdm.com

Les rendements obligataires ont nettement progressé en ce début de semaine en Italie et en Espagne. A 10 ans, le rendement italien est de 2,2% et l’écart avec le taux jugé sans risque allemand flirte avec ses plus hauts depuis le début de la pandémie à 265 points de base. En milieu de journée, le Président du Conseil Giuseppe Conte a déclaré que le Gouvernement prévoyait un plan d’au moins 50 Md€ pour accompagner la reprise de l’activité économique. A ce stade, le Trésor italien anticipe une contraction du PIB de l’ordre de 8% cette année avant un rebond de 4% à 5% l’année prochaine. Ces chiffres sont proches des prévisions françaises ou allemandes.

Cette hausse du coût de la dette dans les pays du sud de l’Europe va mettre la pression sur les Chefs d’Etat et de Gouvernement avant la réunion extraordinaire du Conseil européen jeudi par visioconférence. Ils ne devraient pas parvenir à une décision définitive sur le financement de la relance de l’économie de l’Union européenne (UE) malmenée par la crise sanitaire actuelle. L’Espagne va néanmoins proposer à ses partenaires la création d’un fonds de 1 500 Md€ pour aider les pays les plus affectés économiquement par l’épidémie. Cette proposition correspond au projet avancé par le Commissaire européen au Budget Johannes Hahn. Elle verrait ce fonds alimenté par de la dette perpétuelle, donc sans échéance de remboursement, adossée au budget de l’UE. Les sommes dégagées au bénéfice d’un Etat donné seraient considérées comme des transferts et non comme de la dette.

La Commission européenne a estimé que la pandémie pourrait pénaliser l’économie européenne à hauteur d’un dixième du revenu national brut (RNB) des Etats membres. Alors que le budget européen en cours de discussion couvre la période 2021-2027, la Commission pourrait demander aux Etats-membres d’augmenter leurs garanties au budget de l’UE, ce qui lui permettrait d’emprunter davantage. La majeure partie de l’effet de levier créer serait investi au cours des deux prochaines années. Même si l’utilisation du budget semble une solution plus acceptable pour les Pays-Bas et l’Allemagne, il paraît peu évident qu’elle fasse consensus entre le Nord et le Sud de l’Europe, qui exige plus de solidarité et de concessions.

…lire la suite…

Publié le 22 avril 2020, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s