Les bailleurs sociaux mettent à disposition des logements pour les personnels soignants et les personnes dans le besoin @AORIF_

Source : AORIF

Les soignants ont besoin de proximité avec leur lieu de travail et beaucoup ont été appelés à venir en renfort dans des zones géographiques où ils ne vivent pas habituellement. 3FRIVP et Vilogia ont ainsi mis des logements à disposition des soignants. Certains bailleurs ont noué des partenariats afin que ces logements soient meublés et utilisables dans l’immédiat. 3F précise que 45 appartements, soit 75 lits à proximité des hôpitaux, ont été proposés aux soignants et que les sociétés Move&Rent et Ikéa ont répondu présent pour que les appartements soient meublés gratuitement.  

Le nombre de victimes de violences conjugales ayant fortement augmenté pendant la phase de confinement, les organismes de logements sociaux se tiennent prêts à accueillir les victimes, ou à exclure les conjoints violents hors du ménage en danger, dans des logements qu’ils mettent à disposition (voir cette dépêche AEF – accès réservé aux abonnés)RIVP, Paris Habitat, Elogie Siempse sont engagés dans cette démarche. Plaine Commune Habitat s’est aussi engagé dans la démarche avec l’association SOS Femme 93 qui accompagne les femmes victimes pendant la période du confinement. Les logements n’étant pas tous meublés, l’organisme a fait appel à des entreprises d’ameublement et d’électroménager pour répondre à l’urgence. L’organisme Adoma a aussi mis à disposition “des logements vacants en résidences sociales” pour les victimes de violence, mais aussi pour les soignants ainsi que les salariés pour lesquels le télétravail n’est pas possible. 

Les personnes sans domicile fixe et les migrants font aussi partie des personnes les plus vulnérables pendant cette périodeLe groupe Gambetta a décidé de maintenir une résidence hôtelière ouverte en renonçant à en percevoir les loyers pour une période initiale de 2 mois. L’association Fac Habitat, qui gère la résidence, peut ainsi loger environ 300 personnes, migrants ou sans domicile fixe. L’organisme Seqens a sollicité sa filiale Seqens Solidarités pour mobiliser un exEhpad afin de venir en aide aux personnes sans domicile fixe ou logées dans des structures d’hébergement d’urgencetouchées par le Covid-19. Avec la mobilisation des services de l’Etat, de la commune et de l’association Aurore, 48 personnes néficieront d’une prise en charge spécifique.

…lire la suite…

Publié le 16 avril 2020, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s