Les notes des hôpitaux publics français reflètent le fort soutien de l’Etat @FitchRatings #Covid_19 #webinar

Source : Fitch Ratings

Paris-3 avril 2020: Les notes des hôpitaux publics français reposent principalement sur le fort soutien attendu de l’Etat, selon Fitch Ratings.

Fitch considère les hôpitaux publics français comme des entités liées à l’Etat français (AA/Stable) et leur applique une approche de notation descendante (top-down). Par conséquent, ils bénéficient d’une note plancher et ne peuvent pas être notés à plus de trois crans de la note souveraine.

Notre approche de notation repose sur le statut juridique des hôpitaux, qui sont des établissements publics administratifs (EPA), et les forts mécanismes de soutien de l’Etat, notamment le soutien en trésorerie en cas de détérioration financière. Les mesures gouvernementales annoncées en novembre 2019 pour soutenir le secteur, comprenant la couverture d’un tiers du service de la dette, et le soutien financier apporté par l’Etat aux hôpitaux dans la gestion de la crise pandémique liée au coronavirus confirme que notre approche de notation descendante est la plus appropriée pour évaluer la qualité de crédit des hôpitaux.

Les différences de notes entre hôpitaux résultent de notre évaluation des facteurs liés à « l’incitation à apporter un soutien » ou de notre évaluation des profils de crédit intrinsèque (PCI), ces derniers pouvant avoir un effet positif sur les notes finales des hôpitaux. Notre évaluation des facteurs liés à « l’incitation à apporter un soutien » s’appuient sur plusieurs éléments, notamment les missions conduites par l’hôpital, sa part de marché, sa taille et le montant de ses émissions sur les marchés financiers. Fitch cherche ainsi à identifier les hôpitaux qui seraient soutenus en priorité, si l’Etat français se trouvait en situation de tension budgétaire.

Le PCI des hôpitaux repose sur leur profil financier, notamment le ratio de levier financier (dette nette ajustée/EBITDA) et le ratio de couverture des intérêts (EBITDA/charges financières). Fitch ne s’attend pas à ce que la crise pandémique actuelle ait un effet important sur le PCI des hôpitaux. Une majeure partie de la perte attendue sur les recettes, en raison du report d’opérations programmées, sera couverte par l’Etat qui s’est engagé à assurer un niveau de recettes équivalent à celui de l’année précédente pour les recettes liées à l’activité et couvertes par l’assurance maladie. Les dépenses de personnel devraient augmenter mais cette hausse serait compensée par une baisse d’autres postes de dépenses, tels que l’achat de médicaments.

Fitch estime par ailleurs que les mesures de soutien annoncées par le gouvernement en novembre 2019 compenseront toute détérioration possible du profil financier des hôpitaux, notamment l’engagement du gouvernement de couvrir le service de la dette des hôpitaux à hauteur de 10 milliards d’euros (soit un tiers de la dette totale du secteur en 2018) à travers des subventions.

Fitch note six hôpitaux publics français et deux émissions conjointes d’hôpitaux publics …lire la suite…

Aussi, Fitch organise , le 9 avril 2020, deux webinars pour présenter la mise à jour de leur approche et expliquer le potentiel impact du Coronavirus sur les notes. Veuillez trouver ci-après ces liens vers les invitations :

–          Invitation au webinar en français

–          Invitation au Webinar en anglais

Publié le 7 avril 2020, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s