Logistique en Île-de-France : 4,3 millions de mouvements quotidiens @linstitutPR

Source : institutparisregion.fr

Le fret et la logistique connaissent un fort développement, particulièrement dans les territoires métropolitains. Or, l’éloignement des plates-formes logistiques du centre de l’agglomération, conjugué à l’aménagement de terrains disponibles et peu coûteux, a dissocié les lieux logistiques des lieux de concentration de consommation. La baisse des coûts du transport a contribué à ce phénomène. Aujourd’hui, les besoins d’espaces de rapprochement se confirment.

La structure économique et sociale et l’histoire de l’urbanisation ont influencé le profil spatial logistique francilien. À présent, l’aménagement régional se tourne vers de nouveaux objectifs. Le système logistique métropolitain doit rester efficace dans le respect de l’environnement. Il s’agit de maîtriser la consommation des espaces et de se rapprocher des lieux de consommation. Il faut valoriser les modes fluvial et ferré et contribuer à l’optimisation de la logistique urbaine. Le renouvellement des énergies, des flottes et équipements associés – bornes de recharge, stations d’avitaillement –, l’insertion paysagère, la densification, la mixité programmée, l’acceptabilité sociale font partie des critères pour positionner les lieux logistiques de demain. En ce sens, les décisions prises localement sont extrêmement déterminantes…

En savoir plus

Publié le 3 avril 2020, dans Actualités, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s