Confinement : baisse de la pollution et des nuisances sonores @Paris #Coronavirus #Covid_19

Source : Paris

En pleine épidémie, l’Île-de-France en général et Paris en particulier connaissent une situation particulière sur le front notamment de la pollution atmosphérique et de la consommation d’énergie. Conséquence d’une économie qui fonctionne au ralenti.

Pourquoi l’air paraît-il plus pur ?

Sur la semaine du 16 au 20 mars, comparé à des mois de mars précédents, Airparif, l’association de surveillance de la qualité de l’air à Paris et en Ile-de-France, a relevé « une amélioration de la qualité de l’air de l’ordre de 20 à 30% dans l’agglomération parisienne, consécutive à une baisse des émissions de plus de 60% pour les oxydes d’azote ».Là aussi, il n’y a pas de secret. Toujours selon Airparif : « Malgré une augmentation du chauffage résidentiel, cette baisse est liée en grande partie à la forte diminution du trafic routier et aérien (…) ». Mieux, le long des axes routiers, cette baisse serait encore plus nette avec des niveaux de mesure qui rejoindraient ceux d’habitude enregistrés dans les parcs. « En 40 ans de mesure d’Airparif, cette situation n’est jamais arrivée de manière aussi importante et sur autant de stations. »

En savoir plus

Publié le 2 avril 2020, dans Actualités, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s