Le COVID-19 est-il la cause exclusive du recul du nombre de crédits immobilier traités ? @galivel @Cafpipret

Source : GALIVEL

CAFPI décrypte les inquiétudes qui planent autour du coronavirus, qui ajoutées aux récents durcissements de l’accès au crédit immobilier par le Haut Conseil de Stabilité Financière et la Banque de France, risquent de ralentir le marché immobilier.

D’un côté, si les acteurs requis pour concrétiser un projet immobilier se voyaient isolés chez eux, les acheteurs se retrouveraient restreints et rencontreraient des difficultés pour trouver un interlocuteur pour visiter un bien ou préparer son financement.

Certes, aujourd’hui, le numérique permet à une grande partie des acteurs de travailler de chez eux, et offre la possibilité d’avancer de son domicile sur un dossier ou de transmettre les documents dématérialisés. En revanche, pour l’acheteur, la visite d’un bien en faisant appel à tous ses sens ou pour les acteurs financiers, la réalisation des contrats avec des contraintes de confidentialité et de sécurisation des données, requièrent des rendez-vous de visu. Ne pas traiter ces dossiers entraînerait inévitablement un retard, induisant un recul de la demande et de nombre de dossiers financés.

De l’autre côté, l’effondrement des marchés financiers pousse les investisseurs à se tourner vers la valeur sûre qu’est la pierre, qui de plus, assure un rendement important lorsqu’on le rapporte au risque pris…

Consulter le communiqué de presse

Publié le 16 mars 2020, dans Actualités, Immobilier, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s