Une ferme urbaine veut concilier #logement et agriculture à Bruxelles @Demain_la_Ville

Source : Demain la Ville

Dans la périphérie de Bruxelles, le projet « Saule » se penche sur les solutions pour faire cohabiter le logement et l’agriculture urbaine dans un contexte foncier tendu. Dans le cadre d’une mission d’étude avec l’association Villes et Décroissance, trois étudiantes se sont rendues dans cette cité jardin – une des plus grandes d’Europe – pour comprendre les interactions possibles entre la ville et sa fonction nourricière.

À la recherche de la cité jardin

À chaque coup de pédale, la France rurale s’efface un peu plus pour laisser place aux maisons en briques. Rapidement, on entend du flamand et les pistes cyclables se multiplient, leur confort s’améliore. Sur les 180 kilomètres à parcourir se déroulent les paysages du nord, les champs de pommes de terre et de blé, les sous bois et les béguinages. Parties en vélo du Pas-de-Calais, Alice Boidin et Alisson Argoud rejoignent Claudia Corazzani à Bruxelles. Toutes les trois étudiantes, elles conduisent une étude de terrain avec l’association Villes et Décroissance. Arrivées à destination, elles découvrent enfin l’objet de leur visite, la ferme du Chant des Cailles.

…lire la suite…

Publié le 15 février 2020, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s