Retour sur le colloque Marianne Solidarités 28 novembre 2019 #vidéo

 

Organisée par l’Association Marianne Solidarités, la matinale « Habitat solidaire : quelles solutions pour une ville véritablement inclusive ? » s’est tenue le 28 novembre 2019, au sein du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE). Elle faisait suite au premier colloque de l’association, organisé en 2018, portant sur les solidarités intergénérationnelles.

Plus de 80 participants, dont des chercheurs et spécialistes du vieillissement, des élus, des membres d’associations, des mutuelles, des bailleurs y ont assisté pour échanger et mutualiser les bonnes pratiques et expériences en matière d’habitat inclusif et solidaire.

« Face au constat du vieillissement de la société, l’enjeu est de trouver des solutions pour faire cohabiter les générations, les cultures et les fragilités de toutes sortes », a expliqué dans son allocution d’ouverture Michel LANGLOIS, Président de Marianne Solidarités. « L’habitat se place comme un vecteur privilégié pour atteindre cet objectif : il se doit d’être accessible, solidaire et bien intégré dans son environnement. Le vivre-ensemble n‘est pas un slogan mais une pratique du quotidien ».

Les intervenants, François-Xavier ALBOUY chercheur, Dr Elena ALONSO médecin, et – Pierre-Marie CHAPON spécialiste du vieillissement, ont rappelé les conditions d’une avancée en âge harmonieuse sur les plans physiques et psychologiques :
• Conserver une activité tournée vers l’extérieur qui ait un sens pour la personne,
• Porter un regard positif sur son statut de senior,
• Bénéficier de liens sociaux de proximité de qualité,
• Prendre soin de soi,
• Continuer à acquérir de nouvelles connaissances,
• Evoluer dans un environnement adapté.

Conçu autour de l’idée que le lien social intergénérationnel est bénéfique à tous, le modèle solidaire et participatif des Maisons de Marianne a en ce sens fait ses preuves. Comme en témoignait Sylvie COUCHOT, Maire de Vauréal (95) : La résidence Mary Poppins inaugurée il y a un an permet aux habitants, quel que soit l’âge, de se retrouver quotidiennement dans les espaces partagés, de participer aux animations, de s’entraider et de partager leurs talents. « C’est une vraie réussite due en grande partie à la qualité de la présence humaine assurée par la coordinatrice de site. »

Un habitat solidaire et inclusif permet de prolonger l’âge moyen sans incapacité, réduisant ainsi le coût pour les ménages et la collectivité. Il offre ainsi une solution concrète et économique aux besoins de sécurité, de lien social et de bienveillance, exprimés par les personnes les plus fragiles.

En conclusion, Monsieur Boubacar BAH, Ministre du Mali des collectivités et de la décentralisation qui a très aimablement accepté de répondre à notre invitation, a fait une intervention très remarquée sur les formes de solidarité intergénérationnelle au Mali dans les régions urbaines, péri-urbaines ou rurales, tout en évoquant au passage des expériences vécues dans la Seine-Saint-Denis au cours de sa vie étudiante et dans le Val d’Oise.

Publié le 12 février 2020, dans Actualités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s