La smart agriculture a besoin de très haut débit @BanqueDesTerr @localtis

Source : Banque des Territoires

Avec l’arrivée des capteurs, d’équipements bardés d’électronique et de drones, la transformation numérique de l’agriculture a déjà commencé. Une note de l’Arcep souligne que le très haut débit – 5G ou satellite – représentera une rupture avec son entrée dans l’ère du big data. Des arguments de plus en faveur du THD pour tous et partout.

Pour anticiper l’évolution des réseaux télécoms, l’Arcep a engagé en septembre 2018 un cycle de réflexion  sur les besoins des secteurs d’activité à échéance de 5 à 10 ans. Des travaux qui sont le fruit d’une réflexion transverse au sein de l’autorité, d’échanges avec des acteurs spécialisés de la thématique arbitrés par un comité d’experts. Après s’être intéressée à la voiture connectée, aux territoires intelligents et à l’empreinte carbone du numérique en 2019, l’autorité a publié mi- janvier une note sur l’agriculture connectée. Un sujet qui intéressera plus particulièrement les élus défendant la couverture intégrale en très haut débit…Lire la suite

Publié le 8 février 2020, dans Actualités, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s