Des commerces moins nombreux et moins diversifiés mais une tendance au rattrapage à Paris @__Apur__

Source : Apur

L’armature commerciale des quartiers parisiens de la politique de la ville montre des spécificités par rapport à l’ensemble de Paris : une densité moindre, une part plus forte de locaux vacants (12 % contre 9 %), plus « d’autres types de locaux » tels les commerces de gros, les bureaux, activités médicales (20 % contre 16 %).

L’étude met en évidence les dynamiques commerciales récentes qui témoignent d’une tendance à la reconquête des commerces principalement aux dépens de la vacance : +19 établissements par an, soit deux fois plus qu’à Paris, et +42 commerces par an dans les périmètres élargis..

Consulter l’étude

Publié le 6 février 2020, dans Actualités, commerces, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s