Les enjeux de la suppression de la taxe d’habitation @linstitutPR

Source : institutparisregion.fr

Pour répondre à un engagement présidentiel d’allègement de la charge fiscale, la taxe d’habitation sur les résidences principales aura totalement et définitivement disparu au 1er janvier 2023. Cette suppression devrait avoir des effets considérables sur la géographie fiscale francilienne. Explications.

La suppression programmée de la taxe d’habitation (TH) sur les résidences principales va profondément modifier la répartition des richesses et leur évolution entre l’est et l’ouest de l’Île-de-France, mais également entre secteurs urbains et ruraux. Après l’abolition complète de la TH sur les résidences principales, au 1er janvier 2023, la fiscalité locale des ménages reposera presque exclusivement sur la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFB) qui, elle, ne concerne pas les seuls logements mais aussi les activités professionnelles et commerciales. Pour les collectivités franciliennes, dont les taux de TH sont à la fois parmi les plus élevés et les plus faibles de France, ce report entraînera des effets multiples et puissants, plus particulièrement pour celles de l’agglomération parisienne qui affichent aujourd’hui une forte croissance de leur assiette fiscale….

>Consulter la note

Publié le 6 décembre 2019, dans Actualités, Habitat, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s