Bâtiment : loi anti gaspillage @FFBatiment

Source : Fédération Française du Bâtiment

Alors que le projet de loi « anti gaspillage » s’apprête à être examiné en séance au Sénat, projet que sa commission développement durable vient de profondément modifier, les professionnels de la filière du bâtiment et du déchet rappellent qu’ils ne souscrivent pas au principe de la REP qui, telle que proposée pour ce secteur, pourrait coûter près de 2 milliards d’euros par an, une facture qui impacterait de facto les coûts de la construction.

Ainsi qu’ils l’ont unanimement exprimé le 5 septembre dernier devant la Secrétaire d’Etat Brune Poirson, les professionnels sont pleinement en accord avec les objectifs poursuivis par les pouvoirs publics sur la question des déchets de chantier : amélioration du tri, de la collecte, de la valorisation et lutte contre les dépôts sauvages. Pour autant, ils les appellent à faire preuve de prudence et de nuance dans les réponses à leur apporter. A cet égard, ils rappellent qu’aucune analyse d’impact économique sérieuse n’a pu être faite sur les conséquences d’un basculement général des produits et matériaux de construction dans un système REP.

Consulter la suite du communiqué de presse

Publié le 25 septembre 2019, dans Actualités, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s