Constat alarmant sur les mises en vente de nouveaux programmes immobiliers – Observatoire de la FPI @fpi_fr @A_FrancoisCuxac

Source : FPI France

A mi-2019, le marché du logement neuf est toujours à la peine. Les promoteurs privés sonnent l’alarme depuis plusieurs trimestres.

La FPI, regroupant les promoteurs immobiliers de France en logement et en immobilier d’entreprise, publie les chiffres du 2ème trimestre 2019 de son observatoire statistique national, baromètre des indicateurs avancés en logement dans toutes les régions de France, lancé en 2010.

Le premier constat alarmant concerne les mises en vente de nouveaux programmes immobiliers : au T2 2019, les promoteurs n’ont mis en vente que 30 000 logements soit 10 000 de moins qu’au T2 2018. L’offre à la vente de logements neufs baisse donc de 11,6% et le stock est inférieur à « 10 mois de vente » dans un grand nombre de métropoles.

Cette baisse de l’offre a deux explications : la délivrance des permis de construire dans le collectif est en chute libre (en moyenne annuelle, ce sont 40 000 logements collectifs autorisés en permis de moins qu’il y a deux ans) : nombre d’élus locaux, à l’approche des élections municipales, ne souhaitent pas accorder de permis de construire par crainte de l’impopularité et des recours. Ensuite, lorsque les PC sont délivrés, les coûts de travaux trop élevés, la disponibilité de plus en plus réduite des entreprises du bâtiment ou encore les recours de voisinage, freinent les mises à l’offre de nouveaux logements.

Il en résulte une tension sur les prix des logements neufs qui augmentent en moyenne de 5% au niveau national par rapport au T2 2018, dans un secteur de l’immobilier où, globalement, les prix progressent plus vite que l’inflation, notamment du fait de la faiblesse des taux d’intérêt.

Pour Alexandra François-Cuxac, Présidente de la FPI France :

 «  la baisse du nombre de PC depuis deux ans perturbe l’équilibre de toute la filière du logement car les mises en chantier chutent en conséquence dans tous les segments : logement privé et logement social pour les ménages et logement intermédiaire pour les institutionnels. Je suis très inquiète des conséquences économiques de cette chute de la production pour le secteur dans son ensemble».

Le second constat est qu’en conséquence de cette baisse des mises en vente et de l’offre, les ventes de logements neufs baissent également (-12,7% par rapport au T2 2018 et -5,4% par rapport au S1 2018). C’est particulièrement vrai pour les ventes en bloc (-31,6%). L’investissement du secteur HLM ne se redresse pas encore et pâtit donc de cette baisse des autorisations de construire et le logement intermédiaire, qui en souffre lui aussi, monte trop lentement en puissance pour prendre le relais. Quant aux ventes auprès des particuliers, elles fléchissent de 7,7% au T2 et de façon plus marquée pour les investisseurs (-10,8%) que pour les accédants à la propriété (-4,5%), ces derniers étant toutefois quasi stables sur le semestre.

Ainsi, malgré des conditions d’emprunt très attractives et l’attractivité de la pierre, la réduction de l’offre de logements neufs conduit à une baisse des ventes.

Pour Alexandra François-Cuxac, Présidente de la FPI France : « hormis les cas particuliers des ventes en bloc aux bailleurs sociaux, affectés par la réorganisaiton du secteur HLM, tout devrait concourrir à une augmentation des ventes de logements neufs. Or, elles baissent depuis plus d’un an, malgré des conditions d’emprunt très favorables, une stabilité des incitations fiscales dans les zones tendues et une confiance des ménages qui s’améliore. Il y a un paradoxe dans le secteur du logement neuf qui s’explique par des problèmes d’offre. »

…lire la suite…

Publié le 12 septembre 2019, dans hlm, Immobilier, logement, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s