L’activité des TP reste au beau fixe au 1er semestre 2019 @fntp_info

Activité au beau fixe

Bulletin de conjoncture mensuel n° 216
02 août 2019

source : Fédération Nationale des Travaux Publics

Si l’activité subit les conséquences de conditions climatiques difficiles en fin de période, elle bénéficie toujours d’un contexte porteur à neuf mois des prochaines élections municipales. En dépit de difficultés de recrutement toujours prégnantes, la progression de l’emploi salarié reste élevée. Le maintien de cette dynamique nécessitera la mise en place d’une programmation des infrastructures ambitieuse au niveau national et une vision pluriannuelle des investissements locaux afin de lisser au maximum les effets de cycle qui pèsent sur les entreprises des Travaux Publics.

Les travaux réalisés continuent sur leur lancée.

Depuis le début de l’année, la progression du montant des facturations s’établit à +14,5%. Si le mois de juin est légèrement en deçà, la croissance reste solide avec +10,4% par rapport à l’année précédente. La période estivale et l’approche des prochaines élections municipales demeurent des éléments favorables à l’activité même si celle-ci pâtit en fin de mois de juin des conditions climatiques caniculaires. En rythme annuel, la hausse de l’activité atteint désormais +11,2%.

Prises de commandes bien orientées.

En cumul depuis le début de l’année, les prises de commande souffrent toujours d’un effet de base lié à l’attribution de lots importants du Grand Paris Express début 2018. Toutefois, sur le seul second trimestre 2019, les marchés conclus affichent une progression de +7% comparé à l’année précédente.  La dynamique des appels d’offres marchés publics reste en outre bien orientée puisqu’ils progressent de +3% au second trimestre 2019.

Ralentissement des heures travaillées en juin.

Si les heures totales travaillées (ouvriers permanents + intérimaires) demeurent en hausse de +6.6% sur l’ensemble du semestre, elles fléchissent légèrement au mois de juin (-1,6%). Cette baisse est la conséquence de la forte augmentation des heures chômées pour intempéries (+40% par rapport au mois précédent) en raison des températures très élevées enregistrées en fin de mois qui ont pénalisé le déroulement de nombreux chantiers. Quant aux effectifs ouvriers, ils continuent de croître avec une augmentation nette de +2,1% au cours du 1er semestre.

Publié le 21 août 2019, dans Actualités, Collectivités, Infrastructures. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s