In’li va donner une 2e vie aux terres excavées des chantiers du Grand Paris @inli_officiel @ActionLogement @GdParisExpress

    source : In’li

Utilisation des terres excavées du Grand Paris : in’li s’engage à utiliser ces ressources dans ses programmes neufs

In’li, filiale de logements intermédiaires du Groupe Action Logement, a signé aujourd’hui une convention avec Cycle Terre et s’engage à utiliser des terres naturelles et non polluées excavées des chantiers du Grand Paris dans ses programmes neufs réalisés en Maitrise d’Ouvrage Directe.

Tous les experts soulignent que le seul chantier du Grand Paris Express va extraire l’équivalent de cinq à sept mille piscines olympiques de terre et de déblais entre 2015 et 2030. Les volumes des déblais liés à l’ensemble des chantiers du Grand Paris pour les vingt ans à venir sont estimés à 400 millions de tonnes.

 Il y a un véritable enjeu écologique et économique à utiliser la terre pour en faire de nouveaux matériaux de construction à très faible impact environnemental.

Cette prise de conscience se matérialise dans le projet « Cycle Terre » de Sevran qui transforme les terres excavées en matériaux de construction naturels et sains. Cycle Terre permettra ainsi de limiter l’impact et l’empreinte écologiques de ce projet majeur pour le territoire tout en assurant la disponibilité de matériaux de construction, dans un contexte de raréfaction des ressources.

Un tiers de la population mondiale vit dans une construction en terre crue. Pourtant cette matière brute est très peu exploitée par les professionnels de la construction en France et en Europe. Les qualités de ce matériau sont connues : il offre une inertie thermique et une régulation de l’hygrométrie remarquables, c’est un produit sain, sans émanation de polluants, biodégradable et recyclable avec un bilan carbone proche de zéro.

in’li souhaite expérimenter à petite échelle ce procédé dès 2019 et vise une ou deux opérations en 2020.

La convention prévoit également plusieurs réunions pour avancer collectivement sur l’apprentissage et l’expérimentation de la terre crue comme matériau de construction avec comme objectif que chacun des acteurs puissent s’acculturer sur ce sujet. La première masterclass s’est tenue le 3 avril dernier.

Un volet R&D est également nécessaire pour améliorer les systèmes constructifs, in’li a prévu d’y contribuer à hauteur de 165 K€. L’un des axes de recherche sera de proposer un panneau d’argile (120 cm x 60 cm) pour un usage en cloisons distributives avec comme objectif de faire baisser le coût de production et de mise en œuvre fourni-posé. Dès septembre 2020, in’li prévoit de lancer une opération pilote de 50 logements.

 Pour Benoist Apparu, Président du Directoire d’in’li : « Il y a un véritable enjeu économique et social : transformer en ressource ce qui est aujourd’hui considéré comme un déchet. in’li ne pouvait que s’associer à ce défi majeur qui concilie besoin de construction fort et gestion des ressources ».

Publié le 4 juillet 2019, dans Habitat, Immobilier, logement, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s