Immobilier : des records de prix et de volumes en ce début d’année ! @meilleursagents

Source : Meilleursagents

Meilleursagents a publié le baromètre national des prix immobiliers au 1er juillet 2019. Comment se passe le début d’année 2019 sur le marché immobilier ? Comment ont évolué les prix ? Quelles est la dynamique du marché ? 

Meilleursagents

Points clés de ce premier semestre 2019 :
– En ce début d’été, l’heure est venue de faire un premier bilan de 2019. Comme nous l’anticipions dès septembre dernier, les prix ont continué à grimper (+1% au global).
– La menace d’une remontée des taux qui aurait pu inverser le marché à court terme semble s’éloigner.Les dernières annonces de la Banque Centrale Européenne pourraient stopper l’érosion du pouvoir d’achat immobilier.
– Le volume de ventes continue à progresser. Les acquéreurs se décident de plus en plus vite.
– Aux antipodes l’un de l’autre, les marchés lyonnais et niçois prennent des directions différentes. Tandis que l’un voit ses prix flamber, l’autre à l’inverse continue à reculer.

Une hausse des prix conforme à nos attentes :
Nous annoncions en septembre dernier une année dynamique portée par une augmentation moyenne des prix en France de l’ordre de 1,5% maximum d’ici l’été 2019. Nos prévisions semblent se confirmer. En effet, depuis janvier, les tarifs de l’immobilier ont enregistré une hausse globale de 1%. Si les zones rurales apparaissent certes toujours légèrement en retrait (+0,5%), les 50 plus grandes villes de France continuent elles à performer (+1,9%). Et que dire des dix communes (hors Paris) les plus importantes qui voit leurs prix fortement augmenter avec un nouveau rebond de 2,9%, soit quasiment autant que la capitale sur le même laps de temps (+3%).

Principales locomotives de cette évolution des prix, Lyon (+6,6%), Nantes (+6,5%) et Rennes (+5,9%) font la course en tête. Au point pour les préfectures du Rhône et de la Loire-Atlantique de dépasser les 10% de hausse sur les douze derniers mois (respectivement, +10,2% et +11,3%). A peine plus tranquilles, Lille (+2,9%) et Toulouse (+2,5%) sont talonnées de près par Marseille (+1,8%), Montpellier (+1,8%) et Strasbourg (+1,7%) qui ont de leur côté essuyé une forte poussée au cours du printemps (respectivement, +0,7%, +1% et +1,3%).

Zoom sur Lyon et Nice, deux marchés que tout oppose

Notre baromètre de juillet le confirme une nouvelle fois : entre Lyon et Nice, le marché immobilier n’a décidément rien à voir. Alors que les prix de la préfecture du Rhône enregistrent une spectaculaire flambée depuis le début de l’année (+6,6%), ceux de Nice reculent à l’inverse de 1,1%.
Plus d’informations ici…

Lire aussi :

Publié le 3 juillet 2019, dans activité, Immobilier, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s