Comment est fixé le prix d’un viager ? @SeLoger

Source : Se Loger

Achat en viager : le bouquet peut représenter jusqu’à 40 % du prix de vente

Pour fixer le prix d’un viager, il faut, dans un premier temps, déterminer la valeur du logement au plus près du prix du marché. Comme pour une vente immobilière « classique », cette valeur dépend de certains critères, comme la superficie, l’implantation et l’état du bien immobilier. Une fois la valeur de marché du logement connue, il est possible de déterminer le bouquet (somme d’argent versée comptant) et la rente (« loyer » généralement versé chaque mois) que devra verser l’acheteur pour acquérir le bien. Non obligatoire dans le cadre d’un viager, le bouquet correspond à une fraction du prix de marché du bien immobilier : une décote d’occupation est appliquée à la valeur du logement en cas de viager occupé. Le bouquet est versé par l’acquéreur (débirentier) au vendeur (ou crédirentier), le jour de la signature de l’acte de vente chez le notaire. Fixé librement par le vendeur, le montant du bouquet représente généralement entre 10 et 40 % de la valeur du bien immobilier vendu en viager. 

Le bouquet : obligatoire ou non ?

Dans le cadre d’un viager, le bouquet n’est pas obligatoire : si le vendeur n’en demande pas, la rente versée par l’acheteur sera plus élevée.

Comment est calculée la rente viagère ? … en savoir plus…

Publié le 3 juin 2019, dans Actualités, logement. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s