Le foncier, transformations engagées dans Paris et le Grand Paris @_Apur_

Source : APUR

Longtemps évalué à partir des surfaces de terrains disponibles au regard des besoins de production de mètres carrés bâtis, le foncier a aujourd’hui changé de nature. Il est devenu multiple, invisible, partagé, circulaire, voir vertical ou souterrain. Face à ces nouvelles situations foncières, l’Apur s’est engagé depuis 2018 dans une réflexion prospective permettant d’apprécier ces évolutions majeures dans l’aménagement des villes. Deux premiers documents illustrent cette réflexion :

• une note qui décrit les contours de cette approche renouvelée du foncier ;

• un travail cartographique original à partir des fonciers contraints avec comme site de préfiguration le territoire Grand-Orly Seine bièvre.

La note indique comment les mutations concernent aujourd’hui autant l’espace que les modes de faire, comment la mobilisation foncière s’étend désormais à toutes les surfaces de la ville (sol, dessus, dessous, toits, murs…) et enfin comment le processus de mutation par le parcellaire et par les programmes se réinventent avec une plus grande exploration du potentiel de l’existant, et avec des mutualisations impensables jusque-là, d’espaces et de chronotopie des lieux.

En savoir plus

Publié le 6 mai 2019, dans Actualités, Amenagement, Collectivités. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s