Au supermarché « Les 400 coop », ce sont les clients qui tiennent la boutique @paris

   Source : Paris

Le modèle est celui de La Louve, la première structure parisienne du genre ouverte fin 2016, rue des Poissonniers (18e) mais à une échelle réduite puisque la surface de vente de 120 m2 est ici dix fois moindre. Et la Louve compte aujourd’hui 7 000 coopérateurs. Mais comme pour La Louve, la coopérative du 11e a reçu le soutien de la Ville de Paris sous la forme d’une subvention de 25 000 euros et de neuf mois de loyer gratuit du local appartenant à Paris Habitat, premier bailleur social de la Ville de Paris et proposé par le GIE Paris Commerces.

Dans le 11e arrondissement, un groupe d’habitants a ouvert un supermarché sous la forme d’une coopérative autogérée : « Les 400 coop ». Les 517 coopérateurs entendent reprendre en main leur alimentation en privilégiant une production locale, équitable et solidaire. La porte est grande ouverte à tous ceux qui seraient tentés par l’aventure.

> En savoir +

Publié le 5 avril 2019, dans commerces, Economie Locale, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s