Quelles solutions déployer pour résorber les crises territoriales ? @SCET_Groupe

Source : Scet Groupe

scet cdc

Dans le cadre du grand débat national, la question des inégalités territoriales (transport, accès au logement, vacance commerciale, équipements publics, baisse des dotations de l’Etat aux collectivités territoriales…) est au cœur des discussions.

Si les villes dites moyennes constituent le maillage de notre pays, nombre d’entre elles ont aussi accumulé des fragilités et des dysfonctionnements. Pour y remédier, le programme gouvernemental « Action Cœur de Ville » entend créer les conditions d’une revitalisation durable des villes moyennes.

C’est dans ce contexte d’actualité que la SCET, société de conseil et d’appui aux territoires, en partenariat avec Chronos, acteur spécialisé dans l’innovation territoriale, consacre une nouvelle édition de sa revue Tendances aux « villes moyennes », en s’intéressant à leur diversité et aux leviers de développement possibles.

Nourrie par l’expertise de consultants et chercheurs et par des retours d’expérience, l’édition du Tendances « Villes moyennes, villes multiples » poursuit 4 objectifs :

  • Décrypter la diversité des villes moyennes et des usages de ses habitants pour mieux identifier les ressources disponibles, très souvent locales
  • Sortir de la logique de dépendance vis-à-vis des métropoles
  • Promouvoir des approches alternatives dans le domaine du numérique, du développement économique et des mobilités
  • Partager des méthodes, projets et outils pour alimenter la réflexion des acteurs des territoires

Comment imaginer l’avenir des villes moyennes ? Villes moyennes, métropoles… disparités ou complémentarités ? Quelles solutions déployer pour résorber les crises territoriales, urbaines et économiques des villes moyennes ? Dans les villes touchées par la désindustrialisation faut-il chercher à retrouver une croissance économique et démographique coûte que coûte ? Comment transformer la ville à partir des usages ?

Alors que la crainte d’un déficit démocratique et l’évolution des usages et mentalités sont aujourd’hui déterminantes,  Tendances met aussi à disposition quelques chiffres clés tirés de l’étude de l’Observatoire des usages émergents de la ville (© ObSoCo et Chronos 2017 avec ADEME, CGET, Clear Channel et Vedecom, mené auprès de 4 000 Français âgés de 18 à 70 ans représentatifs de la population française) :

  • 22% des habitants des villes moyennes ont le sentiment de participer aux grandes décisions concernant le développement de leur commune
  • 64% de la population des villes moyennes aimeraient voir se développer un budget participatif dans leur commune
  • 40% de la population des villes moyennes pratique l’autoproduction alimentaire
  • 51% de la population des villes moyennes pratique le télétravail

> Télécharger Tendances en cliquant sur ce lien.

Publié le 3 avril 2019, dans Habitat, Immobilier, logement, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s