Immobiliers en France : Où achètent les étrangers non résidents ? @Journal_Agence

8

Source : Journaldelagence.com

 

 

Les Notaires de France ont publié une étude relative aux achats de logements par des étrangers dans l’Hexagone. Qu’en est-il ?

Quelle est la part des étrangers non résidents ?

En 2017, 5,4% des transactions de logements anciens en France métropolitaine ont été réalisées par des acquéreurs étrangers. Cette part s’échelonne en région de 3% sur le littoral Ouest, à 6% dans les Alpes, 8% en ProvenceAlpes-Côte d’Azur et jusqu’à près de 9% en Îlede-France. Les étrangers non résidents représentent quant à eux 1,6% des acquéreurs de logements anciens sur le territoire métropolitain (0,7% en Île-de-France et 1,8% en province). Depuis 2016, les acquéreurs étrangers sont moins présents sur le marché immobilier français. La plus forte baisse concerne la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, où leur part a perdu 1 point en 2017. Ce constat s‘explique par la baisse de la part des étrangers non résidents : de 5,1% en 2016 à 3,9% en 2017.

La part des non résidents parmi les acquéreurs étrangers a fortement évolué sur les dix dernières années. De 43% en 2007, elle chute jusqu’en 2011 à 29%. Ensuite, elle rattrape quelques points jusqu’en 2016 à 32% mais diminue depuis, à 29% en 2017. Sur la période 2007  –  2017, parmi les acquéreurs étrangers, un peu moins d’une transaction sur dix est réalisée par un non résident en Île-de-France, contre une sur trois dans le Nord Est. Cette proportion monte jusqu’à 50% en Provence-Alpes-Côte d’Azur ou dans le Massif central. Le poids des non résidents parmi les acquéreurs étrangers varie selon leur nationalité. Seulement 6% des Espagnols ou Portugais ne résident pas en France au moment de la transaction. À l’inverse, les non résidents représentent la moitié des Américains ou des Italiens et jusqu’à 75% des Scandinaves. La part des non résidents parmi les étrangers baisse au sein de presque toutes les nationalités entre 2007 et 2017, notamment chez les Italiens, de 68% à 25%. Seul le poids des non résidents allemands a progressé de 45% à 51%.

Tendance 2018  Au 1er semestre 2018, la part des transactions réalisées par des acquéreurs étrangers en France métropolitaine est en légère augmentation, à 5,9%. Cette hausse est peu significative en province, mais davantage en Île-de-France : la part des étrangers atteint alors 10%. Cependant, quelle que soit la localisation, la hausse concerne principalement le marché des étrangers résidents.

Où achètent les étrangers non résidents ?

…Lire la suite…

Publié le 8 février 2019, dans Immobilier, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s