L’habitat indigne : un enjeu social autant qu’immobilier dans la Métropole du Grand Paris @_APUR_

Source : APUR

L’habitat indigne : un enjeu social autant qu’immobilier dans la Métropole du Grand Paris – Extrait du diagnostic du Plan métropolitain de l’habitat et de l’hébergement (PMHH)

L’habitat indigne fut d’abord un concept d’usage commun avant de devenir une notion juridique. Désormais, l’habitat indigne désigne toutes les situations dans lesquelles l’état des locaux, instal­lations ou logements, expose leurs oc­cupants à des risques pour leur santé ou leur sécurité. Et dont le traitement re­lève des pouvoirs de police exercés par les maires et les préfets, selon la nature des désordres constatés. Sont visés par cette définition :

• les locaux et installations utilisés pour l’habitation mais impropres à cet usage (caves, sous-sols, combles…),

• les loge­ments dont l’état, ou celui du bâtiment dans lequel ils sont situés, expose leurs occupants à des risques manifestes pour leur santé ou leur sécurité.

La Métropole du Grand Paris, y compris Paris, est concernée par ces situations d’habitat dégradé et de pauvreté. Dans toutes ces situations, l’amélio­ration de l’habitat ressort comme un enjeu social et humain en même temps qu’immobilier, la présence des ménages à bas revenus étant le trait commun des lieux de vie indignes ou dégradés.

En savoir plus

Publié le 7 janvier 2019, dans Actualités, Habitat, logement, RSE, Santé & Social. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s